mercredi 1 février | 17:11

Les délices d’Asakusa

0

Les délices d’Asakusa

Asakusa c’est un peu mon quartier de cœur à Tokyo. Lors de mon premier voyage, c’est ici qu’était mon hôtel et donc mes premiers pas dans cette capitale. J’ai voulu en faire de même cette fois encore. Loger dans ce qui est pour moi l’un des quartiers de Tokyo le plus riche en matière de restauration. Je vous présente alors les délices d’Asakusa. 

Rue de Asakusa

Rue de Asakusa

Premier repas à Tokyo

Balade nocturne aux alentours du Senso-ji et une fringale commence à s’installer. J’avais enregistré plusieurs restaurants avant de venir, dont Asakusa Monja Kanoya, non loin de mon hôtel. Recommandé par Sho Kimura (chef pâtissier chez Les 3 Chocolats), ce restaurant est spécialisé dans les okonomiyaki et monjayaki. J’ai commandé une okonomiyaki aux fruits de mer, que le serveur vient préparer devant mes yeux sur la plaque chauffante. Une très bonne manière de se mettre directement dans l’ambiance conviviale japonaise. Les fruits de mer étaient moelleux et pas du tout secs.

Asakusa Monja Kanoya

Asakusa Monja Kanoya

Okonomiyaki à Asakusa Monja Kanoya

Okonomiyaki fruits de mer à Asakusa Monja Kanoya

Tempura et matcha

Je décide de consacrer une journée à Asakusa, tant il y à de choses à voir et à goûter. Ouvert depuis 1946, Aoi Marushin est le spécialiste des tempuras et tendon traditionnel. Un peu plus de farine est utilisée pour obtenir une friture plus délicate que l’on appelle « flower bloom tempura ». Le restaurant est sur plusieurs étages ce qui permet de réduire le temps d’attente, car Aoi Marushin est victime de son succès ! J’ai voulu goûter les tempuras de saison, accompagnés de quelques makis. Gombo, potiron, daikon et gambas étaient parfaitement transformés en tempura, avec une panure très croustillante et légère. Un établissement à tester pour les fans de tempura donc !

Tempura de saison chez Aoi Marushin

Tempura de saison chez Aoi Marushin

Restaurant Asakusa Monja Kanoya

Restaurant Asakusa Monja Kanoya

Après cette dégustation, une envie de sucrée se profile. J’ai entendu parlé d’une bonne adresse de glace aux matcha, grâce à Alaa, créateur du compte Instagram @ungaijinaujapon que je vous invite à suivre. La boutique Suzukien propose ses glaces au matcha, divisés sur sept niveaux de puissance de la saveur matcha. J’ai testé le niveau six mais je pense que le niveau sept m’aurai tout aussi bien convenu. Le goût du matcha est bien prononcé et profond. C’est un vrai régal pour les matcha lovers. On peut aussi y acheter du thé, où j’ai craqué pour une jolie petite boite de sencha.

Glace matcha chez Suzukien

Glace matcha chez Suzukien

Un café dans la nuit

Après un shooting photo à Shinjuku sous des trombes d’eau, je rentre trempée à Asakusa. Il était tard, j’avais faim, mais je voulais surtout rentrer à mon hôtel pour me sécher. Dans le rue de mon hôtel, je tombe par hasard sur Hitoma Coffee, un café très cosy, qui m’a donné envie de m’y réfugier malgré mon état. Comme le menu était uniquement en japonais, je ne pouvais pas vraiment exprimer ce que je souhaitais. Ce n’est pas grave, j’avais très faim et je peux manger de tout. Je demande alors la même chose que ce qu’un client était en train de manger. Arrive une grande assiette bien garnie ! C’est en fait un pudding japonais, surmonté d’une patate douce caramélisée fondante et d’une crème légère. Le tout s’arrose d’une sauce au sirop d’érable et à la cannelle. En bref, la définition de la gourmandise ! Le thé que m’a servi le chef, sur des notes de rooibos, contrebalançait bien le côté sucré du plat. Une petite bulle de confort ouverte jusqu’à 2h du matin.

Patate douce et pudding chez Hitoma coffee

Patate douce et pudding chez Hitoma coffee

Hitoma coffee

Hitoma coffee

Le réconfort avant le départ

Après avoir discuté avec une amie qui vit à Tokyo, elle me recommande de goûter absolument les melon pan chez Kagetsudo Asakusa avant de partir. Et ça tombe bien, car pour faire mes derniers achats de souvenirs avant mon retour en France, je me rends à Asakusa. Il y a une petite file d’attente devant l’échoppe, mais la vendeuse gère le débit de ses melon pan avec beaucoup de rapidité. J’ai choisi le melon pan le plus simple, mais on trouve aussi ceux fourrés à la crème. Tout droit sorti du four, croustillant et aérien comme il faut. Vraiment le meilleur melon pan que j’ai goûté !

Melon pan chez Kagetsudo

Melon pan chez Kagetsudo

Asakusa regorge de restaurants, magasins de cuisine et échoppes. Sans compter l’artisanat et tous les temples que l’on découvre au détour d’une rue. Pour moi, ce quartier reste le meilleur où loger et manger. Les délices d’Asakusa se partagent et j’espère vous avoir donné envie avec ceux-là !

A propos de l'auteur

Irasshaimase ! Passionnée de cuisine nippone, qu’elle soit populaire ou étoilée, je vous partage mes coups de cœur de restaurants japonais et bien plus encore !

Laisse un commentaire :-)