dimanche 25 septembre | 23:01

Yuyushiki.

0

Yuyushiki est un petit anime de 12 épisodes qui ne m’aura pas vraiment convaincu. C’était amusant, entraînant d’une certaine manière, mais un peu trop enfantin pour moi. Ça n’aura pas été un coup de coeur.

Drôle, comédie, humour, c’était davantage une façon de se déconnecter de la réalité et monter dans un univers bien plus humoristique que la vie de tout les jours.

Titre original : ゆゆ式
Genre :  Comédie, Humour.
Nombre d’épisodes : 12.
Durée de l’épisode : 20/25 minutes.
Saison : 2013.
Studio d’Animation : Kinema Citrus.

Synopsis :

Yuzuko, Yui et Yukari viennent tout juste d’entrer au lycée, et sont inséparables. Après les cours, elles vont à leur propre club d’informatique, avec 2 ordinateurs et un tableau blanc, elles cherchent des mots au hasard sur Google puis discutent des résultats. Bienvenue dans leur vie quotidienne, faite de petits riens, de disputes et de rires.

L’humour ;
L’importance de la femme.

La longueur des histoires ;
L’idiotie de certaines scènes.

Chronique de Boa

3.4
34%
Assez décevant...

À la recherche d'un anime pas très connu, en espérant tomber sur une petite pépite, je suis arrivée devant Yuyushiki. Je cherchais surtout un petit anime rapide, qui aura su me détendre, me faire rire, mais si j'avais espérer trouver quelque chose avec une réelle construction, j'ai été assez déçu.

Il n'y a pas de réelle histoire, de fond, de suspens ou même de caractère propre. Nous suivons trois copines dans leur lycée et, malgré les quelques blagues un peu étranges et particulières et un humour décalé et loufoque, je n'ai pas été conquise ou transportée. J'aurais aimé ou espéré avoir une certaine suite, une profondeur dans l'aventure, mais il n'y aura rien de spécial.

Ce que j'ai pu remarquer par contre qui change avec les animes en générale, c'est le fait qu'aucun homme n'est représenté. Je ne me rappelle pas avoir vu un seul homme tout du long, avec une présence féminine dans tous les secteurs : élèves du lycée, professeures, vendeuses etc.

Cette remarque m'aura obligé à me demander si cette histoire n'est pas en réalité une histoire sur l'homosexualité, surtout avec la présence d'humour bien sexualisé, avec la mise en avant des atouts féminins : surtout la poitrine, comme il est assez courant dans les animes, mais ici, ça donne une connotation assez particulière.

Étant donné qu'il n'y a pas de relation amoureuse à proprement parlé durant toute la série, mais il y a de nombreux regards ou même de sous-entendus qui peuvent porter à confusion, surtout lorsqu'on se pose la question sur l'homosexualité. Mais encore une fois, rien n'est réellement poussé ou clair dans l'histoire ou la mise en page, alors rien n'est réellement sûre.

C'est justement ce qui m'a le plus déplu dans l'histoire. En soit, c'était amusant, j'ai passé un bon moment devant mon écran, mais le fait qu'il n'y ait pas d'histoire fondée ou même de suite m’a laissé sur ma faim. Les personnages n'ont pas de vrais caractères.

Si d'habitude j'arrive à enchaîner les épisodes, ici, ça aura été compliqué de suivre plusieurs épisodes à la suite. C'est rapidement lassant et répétitif. Malgré tout, si vous cherchez à vous occuper juste quelques temps, ça peut servir, mais je n'ai pas ressenti un réel engouement pour cette anime.

  • Scénario
    3
  • Thème
    3
  • Personnages
    4
  • Graphismes
    4
  • Musiques
    3

A propos de l'auteur

Grande amoureuse de la culture japonaise, notamment des mangas et animes, j'ai décidé d'y donner tout mon temps libre. Étudiante en master d'édition, je compte m'orienter vers les livres jusqu'à la fin de ma vie, mais un bon anime de temps en temps réussira toujours à m'attendrir. Surtout un petit shojo tout doux.

Laisse un commentaire :-)