samedi 23 janvier | 09:54

KODAWARI TSUKIJI

0

Vous recherchez une immersion japonaise plus vraie que nature qui éveille vos 5 sens ? Une seule adresse : Kodawari Tsukiji !

*La vue : sincèrement, je n’ai jamais vu un restaurant avec un décor aussi ressemblant et réaliste ! Tout, dans le moindre détail a été pensé pour que l’endroit ressemble le plus au marché aux poissons de Tsukiji, à Tokyo. Celui-ci a été fermé en 2018, il représentait pourtant l’un des plus grands marchés aux poissons et fruits de mer du monde.

Le sol est fait de pavés et le détail est poussé jusqu’aux plaques d’égouts ! On peut y ressentir l’humidité avec un effet mouillé de la glace ayant fondue et des jets d’eau. On est installé à de grandes tables en bois au milieu de palettes de polystyrène remplis de plusieurs sortes de poissons et de coquillages ! Ces poissons ont été moulés avec la collaboration un décorateur de cinéma à partir de vrais poissons. Un tas d’objets utiles aux poissonniers, chinés au Japon par Jean-Baptiste Meusnier le fondateur du restaurant, sont présents comme des balances, gants, sacs plastiques, sceaux… rien ne vient de France ! Un décor assez lourd en détails car tout y est pour s’y sentir comme au plus près des poissonniers, là où nous pourrions trouver les poissons les plus frais.

Sans oublier le personnel vêtu d’un tablier et de bottes en plastique, comme pour jouer le rôle du poissonnier !

Bref, entrez dans le restaurant les yeux fermés et vous serez téléporté à Tokyo !

*L’ouïe : durant tout le service, une bande son est diffusée, rappelant le bruit d’un marché avec les annonces des ventes aux enchères des poissonniers et des mouettes à l’affût de nourriture.

*Le toucher : tous les éléments et objets évoqués plus haut sont palpables, et j’avoue avoir touché l’un de ces poissons car l’illusion est si bien réalisée qu’ils me semblaient vrais !

*L’odorat : il est possible d’être placé au comptoir afin de déguster son repas face aux cuisinier. Grâce à la cuisine ouverte, l’odeur alléchante des ramens embaume tout le restaurant et nous partage un parfum de poisson qui en dit long sur le menu que l’on va découvrir.

*Le goût : vous l’aurez compris, les ramens proposés principalement sont à base de poissons et produits de la mer.

Les produits choisis sont de qualité et le terroir français est mis en avant, comme le porc du Pays Basque de l’éleveur Peio Errecart. Les poissons viennent quotidiennement de Bretagne spécialement pour le restaurant : lotte du Guilvinec, sardines de Concarneau, chinchards de Loctudy et daurades royales de Méditerranée.

Nous avions commandé le homard mazemen, sans bouillon, avec un jus corsé de homard, quenelles de homard, porc fermier basque de chez Peio braisé 12h. A mélanger comme un grand plat de pâtes afin que toutes les saveurs se mélangent et ne fassent qu’un. A choisir si vous privilégiez les ingrédients au bouillon…

Homard mazemen

Le paitan de daurade royale et lotte Bouillon épais de 5h, émietté de daurade grillé, chashu de porc fermier basque de chez Peio. Si gourmand, un pur délice avec des saveurs bien distinctes et plus que maitrisées !

Paitan de daurade royale et lotte

Sans oublier le ramen d’herbes marines, composé d’un bouillon de légumes iodé, kombu, daikon, salicorne, wakame, shiso, enoki. L’association parfaite pour les végétaliens !

Ramen d’herbes marines

Pour les boissons, nous avons simplement gouté les limonades japonaise Ramune : au yuzu et melon.

Les portions sont vraiment généreuses, et pour les parfaites pour les grandes faim. Les prix sont absolument raisonnables pour la qualité des produits : entre 12 et 14 euros le bol ! Bien sûr le tarif augmente si vous agrémentez votre ramen avec les toppings proposés comme le namero (tartare de chinchard) ou le chashu de porc ou de poulet. Mais cela restera toujours très raisonnable.

Les entrées ont l’air tout à fait excellente, avec des gyozas farcies à la daurade, des sardines mi-cuites ou encore un carapccio de daurade de Méditerrannée au miso blanc et shiso.

Côté dessert, les taiyaki sont mis à l’honneur en partenariat avec la pâtisserie Tomo. Le clin d’œil aux poissons jusque dans les desserts !

Malgré la fermeture des restaurants imposée par le gouvernement, Kodawari Tsukiji propose tout de même ses ramens à emporter ou en livraison !

Cependant, on apprécie par-dessus tout ce restaurant pour le décor et l’atmosphère, pour le sentiment d’être plongé au cœur de Tokyo sans quitter le France.

Restaurant Kodawari Tsukiji

12 rue de Richelieu, 75001 Paris
09 84 30 99 26
https://www.kodawari-ramen.com

Ouvert :
Du lundi au dimanche en continu de 11h45 à 21h00
Le samedi de 12h à 15h et de 19h à 22h30​​

Paiement : CB, Espèces, Ticket restaurant

Végétarien bienvenus

Cuisine :

Service :

Rapport qualité-prix : 

Ambiance :

Décor et art de la table : 

 

A propos de l'auteur

Irasshaimase ! Passionnée de cuisine nippone, qu’elle soit populaire ou étoilée, je vous partage mes coups de cœur de restaurants japonais et bien plus encore !

Laisse un commentaire :-)