dimanche 4 décembre | 14:15

Issa Paris, la bistronomie japonaise

0

Le chef, Isamu Motoda, arrivé en France en 2008, a ouvert Issa Paris en octobre 2019 avec son collaborateur Nathaniel Auda. Pour les amateurs de bistronomie japonaise et de cuisine ouverte, cet article va fortement éveiller vos papilles et votre curiosité !

Issa Paris, la bistronomie franco-japonaise

C’est lors d’un dimanche pluvieux de décembre que je décide de réserver une table chez Issa pour le déjeuner. Je découvre avec plaisir que le dimanche, c’est formule brunch oblige ! Issa Paris se situe dans une petite rue du 5ème arrondissement, proche des Gobelins et entouré de sympathiques petits squares. Voilà une table (ou pour ma part un comptoir), qui était sur ma liste de restaurants à faire depuis bien longtemps…

Je pousse alors la porte de ce charmant bistrot. Le personnel, extrêmement aimable, m’indique que je suis placée au comptoir. Je m’inquiétais justement d’avoir oublié de préciser que je souhaitais être placée comme tel. J’étais donc ravie de voir qu’ils avaient lu dans mes pensées ! Après avoir installé mes affaires à ma place, petit tour d’horizon de la salle. Un joli bleu nuit domine, aux murs, sur les assiettes et les baguettes. Avant de découvrir les plats, j’admire les œuvres exposées dans la salle de l’artiste et amie du chef, Asako Iwamizu. Des pièces hautes en couleurs, sous formes de patchwork de textiles qui ajoutent une touche encore plus moderne au restaurant. (son site web pour découvrir ses œuvres). Issa ne déroge pas à la règle du nounours géant des Gobelins ! Il est confortablement installé, proche des tableaux d’Asako. (en savoir plus sur l’histoire de ces adorables nounours).

Chez Issa Paris il y a aussi les Nounours géants dans le quartier des Gobelins à Paris et tableaux de Asako Iwamizu

Nounours géant et tableaux de Asako Iwamizu

Le brunch sous plusieurs facettes

La serveuse m’apporte le menu et m’explique que c’est l’avant dernier service du brunch ! J’ai de la chance, encore une fois. Il faut choisir entre la formule viande ou poisson. Je me dirige vers le poisson, qui est d’ailleurs l’option la plus demandée ce jour-là. Pour la boisson chaude, je choisi un matcha chocolat blanc  (le combo gagnant) et un thé glacé au yuzu pour la boisson fraîche. L’amai (sucré en japonais) arrive. Un petit panier composé d’un melon pan à la patate douce violette, un croissant à la poudre de kinako (graines de soja torréfiées), accompagné d’une crème de kinako. La règle de la gourmandise veut que l’on trempe le croissant (et le melon pan si on le souhaite), dans cette crème très onctueuse. On en mangerait presque à la cuillère ou pour en tartiner sur quelques tranches de pain ! J’ai adoré la couleur violine du melon pan et la crème légère à l’intérieur.

Melon pan à la patate douce violette, croissant au kinako à tremper dans la crème de kinako

Melon pan à la patate douce violette, croissant au kinako

Matcha chocolat blanc, la boisson chaude des gourmands

Matcha chocolat blanc

Puis la partie salée commence. Un croque brioché, bien fourni au tatami de saumon sauce teriyaki, avec ses fines lamelles de choux. Un copieux premier plat très croustillant !

Croque brioché saumon sur le pass au comptoir de Issa Paris

Croque brioché saumon

Le second plat, un donburi de saumon, thon rouge et gambas, avec une pointe d’avocat et des œufs de saumon. Un grand classique que l’on prend toujours plaisir à déguster.

Dressage des Donburi poissons

Donburi poissons

Et enfin le dernier plat, le flan aux champignons. Un entremet de saison qui invite au voyage entre le Japon et la France. Il permet au palais de se diriger doucement vers le dessert, en laissant de côté l’esprit marin.

Dressage du flan champignons

Flan champignons

Pour le retour du sucré, c’est le traditionnel mochi qui est proposé ce dimanche ! À base de griotte, biscuit pistache et crème pistache. Je trouve que ce dessert permet d’ajouter, grâce aux fruits rouges, l’acidité qu’il manquait à la composition du brunch. (Notre rédactrice Kyalolu explique l’histoire du mochi).

Mochi fruits rouges et pistache, le dessert traditionnel japonais

Mochi fruits rouges et pistache

Un moment de déconnexion

Au comptoir, je n’avais pas l’impression d’avoir déjeuner seule. L’ambiance du restaurant, allant de la décoration au personnel en salle et en cuisine, transforme l’expérience culinaire en un très agréable moment. De plus, le chef est ouvert à la discussion, ce qui ne le perturbe pas du tout durant le dressage de ses plats. Il guide son commis calmement et toujours avec le sourire, que j’ai pu deviner derrière le masque.

Une formule très originale, qui vient casser les codes du traditionnel brunch, tout en alliant le savoir-faire français aux goûts du Japon.

Bien que cette formule brunch ne soit désormais plus disponible, je vous invite à réserver votre table (c’est fortement conseillé) et à goûter les différentes créations du chef. Sous forme d’assiettes à partager (ou pas) vous serez à coup sûr conquis(e) par la cuisine d’Issa.


Issa Paris
4 rue du Petit Moine, 75005 Paris
01 77 32 24 82
contact@issa-paris.com
https://issa-paris.com/

Horaires
Du mardi au samedi, au déjeuner de 12h00 à 14h30 et dîner de 19h30 à 22h30.
Fermé le lundi et le mardi.

Réseaux sociaux 
Facebook : https://www.facebook.com/bistroissa
Instagram : @bistro_issa

A propos de l'auteur

Irasshaimase ! Passionnée de cuisine nippone, qu’elle soit populaire ou étoilée, je vous partage mes coups de cœur de restaurants japonais et bien plus encore !

Laisse un commentaire :-)