vendredi 12 juillet | 21:40

Jeux traditionnels japonais – Partie 4 : Jeux d’adresse

0

Le Japon possède une variété de jeux assez impressionnante ; certains d’entre eux ont d’ailleurs su s’exporter partout dans le monde. Tous les mois, je vous propose un dossier spécial sur une catégorie de jeux japonais. Ce mois-ci, (re)découvrons ensemble les jeux d’adresse traditionnels !

Dans le monde et en Asie, les jeux d’adresse font partie de la culture à tous les âges. Si certains sont uniques en leur genre et associés au Japon, d’autres se retrouvent dans des pays occidentaux ; c’est le cas du premier jeu que je vous présente :

KOMA

独楽

La fameuse toupie

koma

Un enfant jouant avec une Nagegoma | Source : Irasutoya.com

Très pratiqué au Japon, le jeu de la toupie fait le bonheur des enfants comme des adultes. Le nom Koma – en japonais composé de 独 (doku) qui veut dire seul et 楽 (raku) qui veut dire facile – serait issu du nom du royaume coréen de l’époque, pays duquel les toupies seraient arrivées au Japon vers le Xème siècle.

Il en existe de différentes sortes

  • Hinerigoma (捻り独楽) : toupie simple lancée avec les doigts.
  • Nagegoma (投げ独楽) : toupie lancée à l’aide d’une corde enroulée autour d’elle.
  • Unarigoma (唸り独楽) : toupie produisant un son particulier lorsqu’elle tourne (grâce à un trou ou une fente sur le côté).
koma_nagegoma

Toupie Nagegoma | Source : Irasutoya.com

Bonus : Un musée dédié aux toupies existe à Nagoya. Des milliers de toupies y sont exposées !

Variante : la Beigoma (貝独楽)

Beigoma_Combat_Toupies

Combat de toupies Beigoma | Source : Irasutoya.com

Rendues mondialement connues grâce à Beyblade, les Beigoma sont de véritable toupies métalliques de combat ! Traditionnellement fabriquées en plomb, elles existent en plusieurs formes et poids différents.

Dans une petite arène, on lance les Beigoma qui, dans cet espace clos et restreint, finissent par se heurter. Ces chocs les font rebondir les unes contre les autres ou contre les parois de l’arène.
Le vainqueur est le dernier joueur dont la toupie continue de tourner.

Un lancer ferme et puissant permet de déstabiliser les autres toupies ; la manière d’enrouler la ficelle autour de la toupie, la maintenir et bien la lancer sont des gestes précis !

Voici une démonstration de combats de Beigoma en vidéo :


KAMIZUMO

紙相撲

Le combat de sumo

kamizumo

Partie de Kamizumo | Source : Irasutoya.com

Deux feuilles de papier : c’est tout ce dont vous avez besoin pour le Kamizumo. Pour y jouer, il suffit de construire deux sumo ; chacun d’eux nécessite un carré découpé dans du papier que l’on plie comme expliqué ci-dessous :

Schema_Kamizumo

Source : www.nukumore.jp

Pour le terrain de jeu, une toile tendue ou en papier suffit. Une boîte à chaussures retournée peut aussi convenir. En tous cas, l’idée est de recréer les conditions d’un combat de sumo, avec un cercle délimitant la limite à ne pas franchir. Voilà, vous êtes prêts à combattre !

kamizumo_kids

Le combat peut commencer ! | Source : Irasutoya.com

Une partie de Kamizumo

Une fois les sumo installés et le terrain mis en place, les deux joueurs tapotent successivement le bord du terrain avec leurs doigts. Ce jeu d’adresse est donc accessible à tout le monde, enfants comme adultes.
Le premier joueur dont le sumo sort du cercle ou tombe perd la partie.

Voici un exemple en vidéo d’un combat de Kamizumo :


KENDAMA

剣玉

Le bilboquet nippon

Kendama_Bilboquet

Dessin d’un Kendama | Source : Irasutoya.com

La forme actuelle du Kendama ne date que des années 1920, inventée par Hamaji Egusa. Jouet originaire d’occident, le Japon a su adapter le bilboquet à sa culture et en faire un objet traditionnel incontournable. Signifiant littéralement Manche (Ken – 剣) et Boule/Balle (Tama – 玉), le Kendama est autant un objet de jonglerie qu’un passe-temps d’adresse.

Kendama_Kid

Joueur de Kendama | Source : Irasutoya.com

L’objectif du Kendama est de réussir à faire circuler la balle sur les différentes parties du manche, entraînant des figures plus ou moins complexes.

Par exemple, la figure de base consiste à faire passer la balle successivement par la petite coupe de côté, puis dans la plus grande, la coupe du bout et enfin sur la pointe. Ce premier enchaînement simple montre la difficulté à maîtriser le Kendama !

Voici un tutoriel pour vous montrer les bases de ce jeu :

Bonus : Depuis 1975, le Kendama possède sa fédération ainsi que ses tournois et champions ! Selon la difficulté des enchaînements et des figures, les joueurs y sont classés par grade.


DARUMA OTOSHI

だるま落とし

Jeu d’adresse… et stratégie !

Daruma_Otoshi

Éléments de jeu du Daruma Otoshi | Source : Irasutoya.com

Le Daruma, un des symboles emblématiques du Japon, est un objet considéré comme pouvant exaucer des vœux et gage de chance. Très présent dans la culture nippone, il n’est donc pas étonnant qu’il possède un jeu à son effigie. Le but du jeu se devine dans son nom : Otoshi (落とし) signifie Chute/Tomber… Attention donc à ne pas faire tomber la tête du Daruma !

Une partie de Daruma Otoshi

L’anneau reposant sur le sol doit être enlevé en frappant d’un coup sec avec un marteau en bois. Après le coup, le reste de la figurine se décale. Les pièces sont alors en équilibre et il faut jouer de stratégie pour ne pas faire tomber le reste du corps.
Dès qu’il ne reste que la tête ou si la tête tombe avant le reste, le jeu est terminé.

Si le jeu paraît simple, il nécessite tout de même de maîtriser chaque coup, en frappant sèchement bien au centre de l’anneau. Voici d’ailleurs une démonstration de Daruma Otoshi :


Comme je ne peux pas présenter tous les jeux en détail, voici une liste non exhaustive d’autres jeux d’adresse japonais :

Hanetsuki

HANETSUKI

羽根突き

L’ancêtre du Badminton

Jeu traditionnel essentiellement pratiqué entre le XIVè et le XVIè siècle, on y joue rarement de nos jours. À l’instar du Badminton, le Hanetsuki consiste à se renvoyer un volant à l’aide de raquettes en bois.

Suikawari

SUIKAWARI
西瓜割り

La piñata nippone

Pouvant se traduire par Pastèque (Suika – 西瓜) et Séparer/Diviser (Wari – 割り), on peut comprendre rapidement en quoi consiste ce jeu. Le but est d’éclater la pastèque à l’aide d’un bâton, le tout les yeux bandés !

 

Otedama

OTEDAMA
御手玉

Le jonglage à la japonaise

Souvent très décorées, les Otedama sont des petites balles de jonglage en tissu. L’intérieur est traditionnellement composé de graines de haricot rouge. À Okinawa, elles sont remplacées par de petits coquillages.


 

Connaissez-vous des jeux de cartes traditionnels ?
Avez-vous déjà joué à ce genre de jeux ?

N’hésitez pas à nous parler de vos expériences en commentaire ! 🙂

 

A propos de l'auteur

Hello ! Je suis Camille, rédactrice Art de Vivre / Jeux Vidéo. Passionnée par la (pop) culture japonaise, je vous emmène à la rencontre des traditions et coutumes de ce beau pays, ainsi que de son univers vidéoludique. Je suis également fan de Musique, Dessin, Manga/Anime, Cinéma, Gastronomie, etc.

Laisse un commentaire :-)