jeudi 23 mai | 09:12

Un article a prendre avec des baguettes.

0

Nous savons que la culture japonaise tire quelques origines de la culture chinoise antique. Comme les Kanji , les baguettes utilisées comme couverts à la table japonaise sont originaires de chine.
Laissez moi vous conter l’histoire de cette paire d’ustensiles mythique.

Les baguettes chinoises sont bien plus qu’un simple moyen de se nourrir. Véritable symbole de la culture asiatique, elles sont ancrées dans l’histoire et les traditions chinoises depuis plus de 3000 ans. Les premières traces de leur utilisation ont été découvertes dans les vestiges de la dynastie Shang (16e/11e siècle av. J-C.).


À l’origine, ces ustensiles étaient utilisés principalement pour cuisiner et servir la nourriture, et non pour la consommer directement.
Les premières baguettes étaient fabriquées à partir de matériaux facilement accessibles tels que le bambou, le bois ou les os. Elles étaient généralement longues et épaisses, ce qui les rendait idéales pour saisir et retourner les aliments pendant la cuisson.
Au fil du temps, les baguettes ont évolué pour devenir plus fines et plus courtes, facilitant ainsi leur utilisation à une main pour manger.

Dans la Chine ancienne sous l’influence philosophique et religieuse, la longueur et la forme des baguettes symbolisaient l’harmonie et l’équilibre, des concepts clés dans la philosophie du yin et du yang. Elles étaient considérées comme un prolongement naturel de la main, permettant ainsi une connexion entre l’homme et la nourriture. Dans certaines croyances religieuses, les baguettes servaient de pont entre le monde matériel et le monde spirituel, renforçant leur importance culturelle et symbolique.

Au japon c’est durant la période Nara (710 à 794 après J-C) que des baguettes en forme de pince font leur apparition. Plus tard elles deviennent paires et n’évolueront presque plus jusqu’à aujourd’hui.


Les baguettes chinoises nommées « kuaizi » souvent en bambou sont longues pour permettre de saisir les aliments disposés dans des plats partagés au centre de la table.

Les baguettes japonaises nommées « Hashi » sont en bois laqué, courtes et à bout pointu, car la nourriture ne se partage pas : chaque membre à table dispose de son assiette. Elles ont aussi pour caractéristiques d’avoir des tailles différentes selon que vous soyez un homme, une femme ou un enfant.

Il y a 3 familles de baguettes japonaises :
-Les « hashi » ou « otemoto » sont utilisées lors des repas.
-Les « ryoribashi » sont de longues baguettes de cuisine.
-Les « waribashi » sont des baguettes jetables présentées dans un étui de papier.


Dés leur plus jeune âge, les japonais doivent apprendre à manier les baguettes. Ce n’est pas seulement une affaire de dexterité mais aussi de bonnes manières.

Voici ce qu’il ne  faut pas faire :
•Sashi-bashi : Se servir de ses baguettes pour piquer la nourriture
•Koji-bashi : Ne prendre que les aliments que l’on aime dans un plat.
•Odori-bashi : Jouer ou gesticuler avec ses baguettes ou s’en servir pour pointer une personne.
•Mochi-bashi : Lever un plat avec la main que vous utilisez pour tenir vos baguettes.
•Mayoi-bashi : Bouger ses baguettes de plat à plat en choisissant ce que vous voulez manger.
•Neburi-bashi : lécher vos baguettes.
•Arai-bashi : Laver ou rincer vos baguettes dans un plat (de la soupe par exemple).
•Yose bashi : Bouger un plat avec vos baguettes.
•Watashi-bashi : Partager de la nourriture avec quelqu’un de baguettes à baguettes.
•Tate-bashi : Planter vos baguettes dans un plat.

Et pour finir , voici comment bien tenir ses baguettes, cela demande un peu de persévérance mais avec l’entrainement cela devient vite facile.

 

A propos de l'auteur

Hello, je suis Kyalolu: rédactrice cuisine japonaise. Tombée dans la culture japonaise quand j’étais petite, je partage avec vous ma passion pour ce beau pays aux travers de sa gastronomie. Itadakimasu! ^_^

Laisse un commentaire :-)