samedi 23 janvier | 08:40

Cadeaux gourmands : les omiyage.

2

En cette période où chacun s’affaire à trouver les cadeaux de Noël à offrir à ses proches, au Japon ce n’est pas forcément le cas. A vrai dire on offre des cadeaux pour d’autres raisons et parfois même pour s’excuser d’être parti en vacances.

Nous savons à quel point la place de l’individu dans les entreprises japonaises s’efface souvent devant celle de l’équipe et de son chef. Rapporter un souvenir de ses vacances est une forme d’excuse pour témoigner que malgré son absence on a pensé à son entreprise et c’est une compensation pour avoir fait passer ses besoins avant ceux de ses collègues. Évidement c’est aussi un moyen de partager un omiyage avec eux.

Magasin d’omiyage dans un aéroport

Un omiyage signifie littéralement « produit de la terre ». C’est un petit souvenir : généralement une spécialité culinaire typique d’une préfecture qu’on ramène à ses collègues ou à ses proches au retour d’un voyage. On en trouve dans les boutiques des lieux touristiques, les gares, les aéroports et chaque région a sa propre spécialité: entre autres les melons d’Hokkaido, le hiyoko de Fukuoka, les tako sembei d’Enoshima ou les momiji manju de Miyajima.

monaka de Kochi

Langues de chat de Susaki

 

 

 

 

 

 

 

 

Les petites pâtisseries comme les manju (sorte de brioche moulée et fourrée à la pâte de haricot rouge) ou les yatsuhashi de Kyoto (petites crêpes mochi fourrées a différents parfums) sont toujours présentées et servies dans de jolies boites en cartons arborant des décors fins et élégants pour aller au bout de la présentation et de la qualité du contenu.

Divers biscuits dans une boutique de la gare de Tokyo.

N’est ce pas une jolie façon de faire découvrir l’endroit visité et de partager un petit bout de son voyage avec les autres ?

En tous cas le marché de l’omiyage est plus que prospère au Japon. Chaque année, les impôts japonais offrent la possibilité de reverser une partie de vos impôts a la préfecture de votre choix. Et quelques mois plus tard, un colis omiyage contenant les spécialités régionales: riz, viandes, , fruits, saké, etc, vous est envoyé en remerciement.

Les Tokyo banana de la Sky tree

Les Tokyo banana de la Sky tree

Passer par la voie du ventre est une bonne façon de faire plaisir: la France comme la Japon sont des pays ou on aime manger et si nos habitudes sont différentes , la finalité est la même: partager et faire plaisir.

Joyeux Noël à tous et régalez vous bien!

Chocolats matcha et Sakura du parc d’attraction Puroland

 

A propos de l'auteur

Hello, je suis Kyalolu: rédactrice cuisine japonaise. Tombée dans la culture japonaise quand j’étais petite, je partage avec vous ma passion pour ce beau pays au travers de sa gastronomie. Itadakimasu! ^_^

2 commentaires

  1. Le truc avec les omiyage nourriture c’est que beaucoup ont le même goût. Au final on retrouve beaucoup de choses semblables un peu partout au Japon et il y a énormément de produits pas top niveau goût. Avec mon mari on privilégie les omiyage comme des condiments (sauce soja par exemple), des boîtes de conserve, des sauces salade et des produits frais comme des légumes.

    • Je pense que l’important c’est le geste et la symbolique. La question du gout c’est toujours relatif quelque soit le pays! ^^

Laisse un commentaire :-)