dimanche 25 septembre | 23:25

Spy x Family – Saison 1 Partie 1

0

 On dit qu’on ne choisit pas sa famille

Eux ils l’ont fait, pour le meilleur et surtout pour le fun !

Si vous aimez les histoires mêlant stratégies, sueurs froides, complots, mensonges et cacahuètes, cet anime est fait pour vous ! Récompensé au festival international de la BD d’Angoulême en 2021, le manga de Tatsuya Endo a enfin eu droit cette année à sa propre adaptation. Depuis mi-avril, nous pouvons suivre sur Crunchyroll le quotidien de la famille Forger. Un anime qui nous réserve encore pas mal de surprises, la suite étant prévue pour octobre (il se peut que vous restiez sur votre faim dans l’attente de ces 13 nouveaux épisodes).

Au fil des quiproquos et des maladresses sauvées de justesse, arriveront-ils encore longtemps à sauver les apparences ? À préserver leur image parfaite comme leurs petits secrets ? Alors que chacun se plaît bien dans leur rôle respectif et que tout le monde y trouve son compte !

 

Titre original : SPY x FAMILY
Épisodes : 12 x 24 minutes

Genres : Action – Aventure – Comédie
Thèmes : Espionnage – Mensonges – Famille

Diffusion : 09/04/2022 – 25/06/2022
Studio : CloverWorks – Wit Studio

 

Synopsis de l’anime

La paix entre toutes les nations du monde repose sur la mission la plus délicate que l’agent Twilight n’a jamais eu : se faire passer pour un simple père de famille. En effet, cette couverture lui permettra d’infiltrer une école de l’aristocratie afin de se rapprocher d’un politicien très important. Pour ce faire, Il a la couverture parfaite, sauf que sa femme est en réalité une redoutable tueuse à gages. Chacun ignore l’identité de l’autre, sauf leur fille adoptive qui est télépathe…

spy x family - famille espion anime

  • Loid : Il est le meilleur agent secret de sa nation, un perfectionniste excellant dans tous les domaines… sauf pour aider Anya à comprendre ses devoirs ! J’adore le voir paniquer face aux petits déboires du quotidien, ce qui nous rappelle qu’il est humain.
  • Anya : Consciente de son rôle, elle se met une pression énorme. En plus de cacher au mieux ses dons de télépathe, elle trouve toujours des subterfuges pour aider Loid dans ses missions. Je suis impressionnée par son ingéniosité et touchée par son courage.
  • Opening : J’adore particulièrement le visuel de “Mixed Nuts”, où l’on nous expose d’abord un monde idéalisé par Anya (dessins simplifiés, couleurs pastels, parents aimants), puis on nous rappelle que la réalité est bien différente…
  • Yor : C’est dommage qu’elle soit si effacée, pleinement consciente de jouer le rôle de “belle-maman” et de devoir s’effacer derrière Loid. Mais je suis contente qu’il soit question ici d’une famille reconstituée où Yor est aussi bernée sur le rapport Loid/Anya.
  • Ending : Il expose plusieurs scènes dont je ne comprend pas toujours la relation entre elles. J’ai beaucoup aimé le passage où elle est devant des cadres, mais même en sachant qu’on est dans un rêve je suis confuse. Serait-ce voulu, ce mélange de pensées et de ressentis ?

 

7.8 Explosif !

À chaque début d'épisodes Loid rappelle sa mission, nous montrant qu'il ne perd jamais de vue le fil rouge. Au fil des péripéties rencontrées, sa mission se complexifie. À vouloir tout calculer, il oublie que les filles ont des besoins propres. Qu'il ne peut pas forcer Anya à apprendre une leçon qu'elle ne comprend pas, ni l'empêcher de regarder son feuilleton préféré. Heureusement le trio se complète bien et Yor apporte son soutien discret à son mari trop exigeant. D'un côté, qui ne le serait pas face à la mission la plus importante de sa carrière ?

Les personnages secondaires s'ajoutent harmonieusement dans l'histoire. Du collègue loufoque au professeur principal "élégant", chacun apporte sa touche d'humour et d'originalité. Malgré les gags pouvant les ridiculiser (surtout face à Loid), leur sérieux et leur crédibilité demeurent. Je suis contente que notre espion ultra compétent ait cependant besoin d'aide à plusieurs reprises, et qu'il fonctionne en équipe avec Franky et se soumet aux exigences de Mr. Henderson. Cela évite d'avoir un Gary-sue détestable faisant de l'ombre à tous les autres personnages.

Malgré les missions violentes (meurtres, combats, armes, sang), ce Shonen reprend pour moi davantage un scénario Shojo. Je ne recommande pas cet anime au jeune public ni aux âmes sensibles, même si ces scènes violentes ne sont pas présentes très longtemps. Il est surtout question d'individus acceptant d'un commun accord de mentir au reste du monde le plus longtemps possible pour des profits personnels (Loid peut approcher discrètement sa cible, Yor peut continuer sereinement son job sanglant, et Anya avoir une famille). Dans un univers Shojo centré sur ce genre de petites magouilles, on peut penser à : Ouran High School Host Club , Wolf Girl and Black Prince, Kaichou wa Maid Sama...

Concernant l'environnement de SPYxFAMILY, il s'inspire ouvertement de l'Allemagne des années 45-55 (juste après la seconde guerre mondiale, quand le pays était encore scindé en 2 états). Comme notre famille Forger, on a conscience que cette "paix mondiale" est fragile et que les complots politiques sont monnaie courante. Par leurs professions et les enjeux de leurs missions, les préoccupations de leur entourage semblent dérisoires. J'adore cette ambiance pesante (quitte à ce que Loid surdimensionne certaines situations), les efforts de nos héros pour partager l'insouciance de leurs voisins/collègues et justement le besoin de profiter du calme avant la tempête.

Concernant l'ambiance musicale jazzy : il m'arrive de l'utiliser comme fond sonore tant je l'apprécie. On se croirait tantôt dans un film de James Bond (ayant inspiré le personnage Bondman), tantôt dans une saison de Lupin III. Un régal pour les tympans. Concernant le visuel de la série, les variations d'expressions sont impressionnantes ! En quelques traits, le visage d'un parent avenant devient celui d'un tueur intrépide. Notre petite tête rose cornue satisfait les amateurs de mêmes internet avec son florilège de grimaces. 

Pour moi cette œuvre à sa place parmi les animes girly. Les tensions politiques et les enjeux internationaux partent au second plan quand il faut s'occuper de Anya ou de faire taire les commérages. Les 3 personnages sont prêts à employer leurs meilleurs atouts juste pour qu'on croit à leur bonheur. On s'amuse de leurs maladresses quand il s'agit des relations humaines. On sourit quand les parents se plient en quatre pour faire sourire leur petite protégée. On partage leurs joies même en sachant qu'elles sont illusoires. On voudrait que cette mascarade ne s'arrête jamais.

  • Scénario 8
  • Thème 9
  • Personnages 7
  • Graphismes 7
  • Musiques 8

A propos de l'auteur

よろしくおねがいします ! Je m'appelle Marie et je suis la rédactrice animé de cette joyeuse bande d'amies. J'espère vous faire découvrir pleins de séries/films d'animations japonaises (des films intemporels comme des séries récentes) Voir échanger avec vous sur nos œuvres préférées. またね !

Laisse un commentaire :-)