dimanche 27 novembre | 03:06

Ranking of Kings – Saison 1

0

Petit Prince deviendra Grand Roi
Non par la Force brute, ni par la Peur,
Mais par un atout bien plus puissant !

Paix, bienveillance, écoute, patience… Des valeurs pacifiques qui sont loin d’être appliquées dans le royaume de Bosse ! Ni dans ceux voisins, préférant recourir aux poings et aux épées pour gagner en pouvoir. Depuis mi-octobre 2021, Wakanim et Crunchyroll nous content les aventures d’un jeune prince au rêve insolite : devenir le meilleur roi du monde sans violence ! Mais mériter la confiance de son entourage n’est pas chose aisée quand on ne correspond pas à ses attentes… Malgré son corps frêle et ses compétences limitées en combat, son ami Ombre voit en lui un fabuleux potentiel.

Titre original : Ôsama Ranking
Épisodes : 23 x 23 minutes
Genres : Action – Aventure – Comédie – Drame – Fantasy
Thèmes : Handicap – Médiéval – Royauté
Diffusion : 14/10/2021 – 24/03/2022
Studio : Wit Studio

 

Synopsis de l’anime

Le royaume de Bosse est en péril. Son fondateur, connu pour sa force herculéenne, est gravement malade, et l’héritier, le jeune prince Bojji, est loin d’avoir le profil pour prendre sa place… Sourd et muet, d’une faiblesse telle qu’il est incapable de manier l’épée, il est la cible de toutes les moqueries, du chevalier au paysan ! Pourtant, Bojji arbore un éternel sourire. Même quand une mystérieuse ombre lui ordonne de lui donner ses vêtements, il s’exécute car, pour la première fois de sa vie, le garçon trouve un partenaire de conversation. Cet étrange voleur comprend ses paroles et Bojji lui dévoile alors son rêve : devenir le meilleur roi du monde !

Avertissement

L’histoire se déroulant dans un monde d’Héroïc Fantasy assez violent, attendez-vous à voir celle-ci monter en intensité au fil des épisodes (sang, traumatismes, violence, harcèlement). Malgré son univers pastel et son ton innocent dans les premiers épisodes, je ne recommande pas cette série pour les gens sensibles.

 

  • Génériques : On voit un net changement de ton entre les deux opening, le second étant magistral ! Le second ending n’a rien à lui envier, j’aime beaucoup son rendu visuel représentant les combats de Bojji à la manière de superbes fresques.
  • Personnages complexes : Ici aucun personnage n’est détestable ou admirable. On ne sait jamais sur quel allié s’appuyer. Tantôt un fidèle ami va subitement trahir Bojji, tantôt un ennemi juré va brusquement lui sauver la vie. Au final tout le monde joue double-jeu.
  • Reine Hilling : J’adore ce personnage, prête à risquer sa vie pour sauver celle de ses amis (ou de ceux que Bojji présente comme tels). C’est une combattante qui va sur les champs de bataille et qui démontre maladroitement depuis le début son soutien à Bojji.
  • Miranda : Personnellement je comprend difficilement ce personnage et les relations qu’elle entretient avec les autres. Elle peut se montrer impitoyable comme clémente, dans le second cas l’histoire trouve des justificatifs, mais c’est assez confus.
  • Hésitations : Par moment les personnages sont partagés entre deux objectifs dans la même scène (Tuer ou épargner Boji ? Trahir ou suivre aveuglément leur supérieur ?) ou ils vont parler entre eux alors que leur opposant est présenté comme impulsif. Ce qui ralentit plusieurs fois les combats.

Emouvant

8.4
84%
Awesome

Il est difficile de rester insensible à la situation de Bojji, surtout quand l'histoire se développe et nous apprend qu'il cache beaucoup de vécu derrière son large sourire enfantin. On nous présente un personnage fort par son caractère et des attributs jugés "inutiles". On remarquera que selon la situation et l'interprétation de son entourage, son agilité sera tantôt interprétée comme de la fuite (= lâcheté) tantôt comme de l'esquive (= technique de combat).

Il en est de même pour Ombre, qui ne cessera jamais de croire au potentiel de Bojji. On les voit partager le même cercle vertueux : dès que l'un doute, l'autre intervient de suite pour remonter le moral ! Même quand tout le monde semble accepter une défaite inévitable, il reste toujours Bojji ou Ombre pour croire en l'impossible. Une bouchée de positivité qui revient plusieurs fois, parfois dans le même épisode, mais dont on ne peut pas se lasser !

J'ai particulièrement adorée l'arme qu'il va choisir pour défendre son peuple, Bojji se rendant compte que la compassion ne suffisant pas face à une armée. Plusieurs fois il va essayer de s'opposer de façon pacifique face à de redoutables guerriers, mais sa stratégie finit par rencontrer des limites. Il est alors intéressant de voir comment il peut désarmer son opposant sans perdre ses valeurs en cours de route.

J'adore ce genre d'histoire où chaque personnage est nuancé. Ici chaque protagoniste est appréciable à sa façon, on n'a pas de "méchants" ou de "gentils" mais des points de vue différents. Personne ne fait souffrir un autre protagoniste par pur plaisir (quand on creuse les passés de chaque ennemi, ceux-ci ont soufferts eux-aussi. Ce qui crée une boucle toxique mêlant violence et frustration). Même le démon de la série ne souhaite pas gagner en puissance, bien au contraire ! Sans vous en dévoiler trop, il aspire à ne pas sombrer dans la folie et les vices. Pour une fois qu'un être apte à terrasser tous le monde souhaite vivre dans la discrétion, on approuve !

Quand on s'intéresse au parcours de Daida, le frère de Bojji, il apprend à devenir un bon futur roi autrement qu'en gagnant en force. Il se fait progressivement à l'idée que gagner en muscle et en dextérité ne suffit pas pour gagner un combat, que détenir une épée très aiguisée ou un marteau très lourd ne suffit pas à achever son adversaire, pour admettre que Bojji a beaucoup à lui apprendre. J'ai particulièrement apprécié son introspection et son rapport à Miranjo à ce moment là. Il va jusqu'à remettre en question tous ses acquis et les qualités qu'on lui admet. Étant jugé par le peuple "plus digne" que Bojji de monter sur le trône, ayant grandit avec la certitude qu'il le surpasse dans tous les domaines, est-ce que ça ferait pour autant de lui un bon roi ? Le peuple a-t-il besoin d'un colosse qui parle avec les poings ou d'un sage qui parle avec son cœur ?

Ce que j'ai adoré aussi, c'est la présence d'un serpent parmi les alliés de Bojji. On nous le présente comme menaçant, imposant, mais pour autant il ne joue à aucun moment le rôle d'ennemi ! Alors que plusieurs personnages le craignent, les quelques personnages n'ayant pas eu peur de lui en le rencontrant sont présentés comme chargés d'une grande bonté. Ce n'est pas grand chose mais quand on voit les services que ce serpent rend par la suite, et que ces personnages ne s'arrête pas à son aspect repoussant, on repense à la fable du lion et du rat. Ce serpent est un personnage secondaire que l'on ne voit qu'en de rares occasions, mais cela suffit à faire passer des messages forts auprès des autres.

Si je devais retenir une seule thématique de Ousama Ranking : l'immortalité. Est-ce une qualité enviable ? Quelles en sont les répercussions ? J'ai adoré comment est amené le sujet, l'opposition entre deux points de vue (l'un consacre son existence à sa quête tandis que l'autre la reçoit contre son gré) , le débat sur "Doit-on envier ou détester ce don ?". Une approche qui invite de nouveau à la réflexion sur le gain de force, quitte à y perdre sa sensibilité et son humanité.

Il m'est difficile d'en dire d'avantage sans vous gâcher l'expérience de cette incroyable série. Au fil de la critique et du visionnage de Ousama Ranking, on comprend que les mots "force" et "puissance" sont au cœur de la série. Mais il n'est pas question de les valoriser ! Au contraire, on nous invite à remettre en question ces valeurs. C'est pour ça que cet anime ne se contente pas de s'adresser aux amateurs de combats médiévaux.

  • Scénario
    8
  • Thème
    8
  • Personnages
    9
  • Graphismes
    9
  • Musiques
    8

A propos de l'auteur

よろしくおねがいします ! Je m'appelle Marie et je suis la rédactrice animé de cette joyeuse bande d'amies. J'espère vous faire découvrir pleins de séries/films d'animations japonaises (des films intemporels comme des séries récentes) Voir échanger avec vous sur nos œuvres préférées. またね !

Laisse un commentaire :-)