vendredi 12 juillet | 23:06

Le tankini, le maillot des Japonaises

3

Si vous allez à la plage au Japon vous ne trouverez pas beaucoup de bikinis sexy mais plutôt des ensembles très girly proches des habits d’été portés en ville en Occident, des shorts et tee-shirts proches de la tenue de sport, ou encore des combinaisons de protection UV couvrants de la tête au pied.
Les Japonaises sont-elles très pudiques ? Est-ce la peur des rayons UV ? Ou bien des complexes ?

 

Maillots de bain en France d’après Google :

 

crédit photo etam.fr

 

 

Même recherche en japonais :

crédit photo Zozotown

 

Pourquoi les Japonaises évitent les maillots de bain de type bikini ?

 

Dans un pays ou les débardeurs sont vus comme des sous-vêtements. Il est naturel de considérer le décolleté et les épaules extrêmement osés.
Les Japonaises ont en effet l’habitude de couvrir leurs corps quelle que soit la saison. Il en va de même pour les vêtements trop moulants.

Même si le fait de montrer ses jambes et de porter des jupes très courtes est accepté au Japon, le haut du corps est une toute autre histoire. Et la forte chaleur et l’inconfort de porter plusieurs couches ne constituent pas une raison suffisante pour avoir envie de s’habiller plus légèrement.

 

 

La peur du jugement des autres

 

La société japonaise est dirigée par le seken, l’opinion du groupe. Si tout le monde est pudique et porte des maillots qui cachent le corps. Il est préférable d’en faire autant de peur de se faire remarquer, mal voir et juger.

Pour les Japonais, l’opinion du groupe est sacrée, et cela, au détriment des désirs et confort de la personne. « Je déteste le masque, le gouvernement a dit qu’on pouvait le retirer, j’ai du mal à respirer avec, mais tout le monde le porte encore alors je prends sur moi et je continue de le porter ». Combien de fois ai-je entendu ce discours par des Japonais de mon entourage !

La même chose est vraie pour la plage et les maillots de bain. Même si certaines personnes ont envie de porter un bikini, il faut beaucoup de courage pour oser en porter un ! Il est tellement plus facile de faire comme tout le monde et d’éviter les possibles insultes.

Une amie Japonaise me fait part de son expérience avec les maillots et me confie par exemple qu’il est commun pour les hommes de se permettre de faire des remarques aux filles qui portent des maillots non-couvrants. Des remarques du type « t’as les jambes trop grosses, tu devrais les cacher » soufflées en passant.

Lorsque je pose la question du maillot de bain à une seconde amie Japonaise, elle me demande une précision :

« Quand j’étais au lycée ou maintenant ? (NDLR : elle a la trentaine.)
– Les deux.
– Quand j’étais plus jeune, je portais un bikini. Mais que le haut, le bas j’avais un short de bain qui couvrait le ventre et les cuisses. Je suis complexée par mes cuisses que je trouve trop larges.
– Et maintenant ?
– Oh, je prendrais la combinaison chinoise, tu connais le facekini ? Je veux ça ! Être couverte de haut en bas !  »

Facekini et combinaison de plage en Chine. Crédit photo : china news

La peur du danger des rayons UV

 

Au pays du soleil levant, l’été rime avec protection. On se protège des rayons UV et de leurs effets néfastes sur la peau. Pour une majorité de Japonaises, le soleil n’apporte que le vieillissement prématuré et un bronzage non désiré synonyme de brûlure. Ainsi, à la différence de la France, on ne va absolument pas à la plage pour bronzer au contraire !
Les Japonaises préfèrent une peau blanche et claire, gage de beauté pour leur culture. On va par conséquent tout faire pour limiter l’exposition de la peau et réduire les chances de revenir chez soi avec des couleurs. Il est donc coutume de couvrir le corps un maximum avec des couches à porter par-dessus un maillot ou des maillots spéciaux, très couvrants avec lesquels on peut se baigner.

 

Les complexes

 

Les Japonaises sont très exigeantes envers leur apparence et la société fait constamment l’apologie de la maigreur. Les régimes pour passer de 43 kilos à 39 kilos sont monnaie courante dans les magazines et cela ne choque personne.

De 50 kg à 38 kg, la maigreur est vue de manière positive au Japon

Quelques kilos en plus sont largement vus de manière négative par une grande partie de la population féminine et les Japonaises préfèrent ainsi se cacher de peur d’être jugées.

Dans une enquête récente réalisée sur Internet, un pourcentage exorbitant (94 %) montre que les Japonaises de la vingtaine et trentaine se disent trop complexées par rapport à leur corps pour pouvoir porter un maillot. Quelques femmes ajoutent aussi qu’elles refusent catégoriquement de porter un maillot sous aucun prétexte. « Jamais de la vie » répond une Japonaise de 26 ans. Une seconde de 36 ans ajoute qu’elle « refuse de porter un maillot.»

Si vous êtes à la recherche d’un maillot au Japon, préparez-vous donc à être surprises par l’offre.

 

 

Les froufrous kawaii

 

Le type de maillot le plus populaire pour les jeunes filles : le deux-pièces à volants dont les Japonaises sont friandes.

Le tankini

 

Après le bikini, le burkini, le facekini, place au tankini !

Les bikinis sont bien sûr considérés comme sexy en France aussi, mais au Japon, ils ont l’image des mannequins gravure de type playboy.

Cette assimilation peinant à disparaître, les Japonaises préfèrent acheter un pack de plusieurs pièces qui comprend : un maillot et un tee-shirt et short assortis.

Les maillots version habits occidentaux

 

Pour nous, ce sont presque des vêtements que nous pourrions porter en ville, mais pour les Japonaises se sont bel et bien des maillots réservés à la plage.

 

 

 

La première fois que j’ai cherché un maillot de bain dans mon centre commercial au Japon, j’ai été très surprise de voir ce que je considérais comme des tenues estivales être vendues en tant que maillots. Mais il est aussi important de noter que le Japon a un été extrêmement chaud et humide. Se couvrir le corps et le protéger du soleil sont de bonnes manières d’éviter les coups de soleil. Pensez-vous que ces types de maillots peuvent être populaires en France ?

 

Sources :

https://japantoday.com/category/features/lifestyle/94-of-japanese-women-dont-feel-confident-in-a-bikini-survey-reveals

 

A propos de l'auteur

Passionnée par la mode, la sociologie et le Japon, j'ai une licence en langue et civilisation japonaise. Après avoir vécu 3 ans à Kyoto et Osaka en tant qu'étudiante et model, j'ai travaillé en France dans le milieu du luxe (Louis Vuitton, Dior, Isabel Marant, Paule Ka…). Mais le Japon me manquait tellement que j'y suis retournée en 2019 ! J'habite maintenant près de Kobe, dans la région du Kansai où j'ai repris mon activité de model. J'ai rejoint l'équipe de Japan Glossy en juillet 2021.

3 commentaires

  1. Sabrina Monti on

    C’est juste incroyable à quel point ces tenues ressemblent aux tenues estivales occidentales.
    Est-ce que les Japonaises portent ce genre tenue également dans les piscines couvertes ou bien juste à la plage?

Laisse un commentaire :-)