samedi 13 août | 12:21

Le déodorant, un article saisonnier au Japon ?

2

Ah les beaux jours sont enfin là, on est au mois de mars et le printemps pointe le bout de ses fleurs. Vous vous dirigez comme d’habitude vers votre supermarché pour y faire vos courses et vous vous retrouvez perplexe devant des étalages conséquents remplis de déodorants et de crèmes solaire. Bienvenue au Japon.

 

La caverne des déodorants abandonnés

 

Au Japon, le déodorant est considéré comme un article saisonnier au même titre que l’huile bronzante en été en France par exemple. En plein hiver ce sera donc plus compliqué de s’en procurer et les magasins vous rendront la tâche difficile ! Ce sera même pratiquement sur demande ! Il faudra en effet par exemple se munir d’une carte à l’effigie du déodorant posée sur l’étalage à la place du vrai produit et l’amener à la caisse pour payer.

 

Les premiers mois les vendeuses disparaissaient au fin fond de la caverne du supermarché et revenaient haletantes, à bout de souffle, pour me ramener mon précieux déodorant.

 

Les Japonaises ne mettent pas de déodorant ?

 

Préparez-vous à une surprise.  J’ai posé la question à mon entourage et leur réponse est unanime. Le déodorant est bel et bien un produit réservé à la saison d’été et/ou aux séances de sport. C’est un produit associé aux collégiens et lycéens (ah la bonne odeur de la puberté !) qui le portent les jours d’éducation physique. 

Déodorant de la marque Ban et son égérie la mannequin Nicole

Et même en été ce n’est pas un produit de tous les jours, au contraire ! On le réserve pour les très longues journées. Une Japonaise de la trentaine m’a même confié que son déodorant roll-on lui durait 2 ans ! Elle préfère en effet utiliser des lingettes déodorantes. 

Ce sont des lingettes imbibées d’alcool et de parfum (savon, floral ou sans odeur : les trois parfums typiques au Japon), souvent avec un effet rafraîchissant dû au menthol qui sont extrêmement populaires en été au Japon. En 2000, leur popularité a connu un tel boom qu’on les trouve maintenant partout.

 

      Conclusion

Les déodorants au Japon sont difficiles à trouver en dehors de la saison estivale et soyez donc prête à amener le votre lors de votre voyage ! De plus, 95% des déodorants disponibles sont des anti-transpirants et contiennent donc des sels d’aluminium. La mauvaise image de l’aluminium est bien connue en France mais pas au Japon, sûrement car le déodorant est un produit ponctuel et non pas quotidien.
Connaissiez-vous ce détail sur la vie au Japon ?

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Passionnée par la mode et le Japon, j'ai d'abord vécu 3 ans à Kyoto et Osaka en tant qu'étudiante et mannequin. J'ai ensuite travaillé en France dans le milieu du luxe (Louis Vuitton, Dior, Isabel Marant, Paule Ka…). Mais le Japon me manquait tellement que j'y suis retournée en 2019 ! J'habite maintenant près de Kobe, dans la région du Kansai où j'ai repris mon activité de mannequin. Je suis également traductrice volontaire pour TEDxTalks (Anglais/ Japonais/Français).

2 commentaires

  1. Ça alors! Je n’en reviens pas.
    Et j’imagine la surprise des Japonais devant nos rayons et ce qu’ils doivent en conclure 😄

Laisse un commentaire :-)