vendredi 24 mai | 15:08

Interview Princesse magic – Seconde Partie

0

Nous reprenons l’interview de notre adorable chanteuse kawaii : Princesse magic. Christale nous avait présenté dans un premier temps son rapport à sa carrière, à la scène, à ses inspirations (principalement japonaises) puis à sa communauté. 

Les créations

Tu as essayé de composer des chansons toi-même ?

Malheureusement je n’ai aucun background musical en soi. Je n’ai aucune notion musicale. Je ne connais pas le solfège, je ne sais pas lire une partition, je ne sais jouer d’aucun instrument. Je m’entraîne pour le synthé avec sainthesia. La vérité c’est que ça fait longtemps que je n’en n’ai pas fait. Je n’ai jamais pris aucun cours de chant. Donc je suis autodidacte depuis que je suis toute petite.

Tu n’as pas eu d’entrainement spécifique ? Ni de chansons originales ?

Aucun. Par contre j’ai essayé d’en faire une. J’avais écrit des paroles et avec un ami compositeur j’avais imaginé vite-fait une mélodie. Je lui avais donné la mélodie principale du refrain et il a fait une chanson de 3 minutes sur laquelle j’ai posé mes lyrics. Et c’était pas bien *rire*. Un jour peut-être je réessaierais. C’est pour ça que je ne fais que des reprises aujourd’hui.

Le personnage

Pourquoi le choix du nom « Princesse magic » ? Et son apparence ?

Alors mets-toi dans la tête d’une gamine de 12-13 ans déjà, donc en 2009-2010. Quand tu sais que depuis son plus jeune âge son petit surnom c’était Princesse, déjà tu as le début. Et quand j’avais 12-13 ans j’ai commencé à jouer à un jeu sur internet qui s’appelait « Age of Magic ». D’où le surnom Princesse magic.

Et mon petit surnom sur internet c’est Puri, parce que si tu le décomposes en japonais ça fait « Pu-ri-n-ce-su-ma-gi-ku ». Du coup les gens m’appellent Puri-Puri. J’aime bien mon petit surnom.

L’apparence de Princesse Magic : avant j’avais les cheveux longs rouges, donc elle les gardera toujours ainsi. Dans un univers alternatif peut-être qu’il y a une Princesse Magic qui a effectivement les cheveux courts, ça je vous invite à en faire des fanarts si vous le voulez, il n’y a pas de problème *rire*. Elle a des anglaises, comme mes cheveux quand ils sont longs, et les yeux violets parce que j’ai toujours voulu en avoir. À une époque il y avait une info qui tournait. Comme quoi très peu de femmes les avaient et qu’elles étaient souvent infertiles. Du coup pour moi c’était le rêve. *rire*

En costume elle a un seifuku, donc la tenue d’écolière japonaise « Galaxy ». Parce que c’est un motif que j’aime beaucoup et que j’avais vu une fois sur internet. Elle a plus de poitrine que la vrai Princesse Magic, on ne va pas se mentir. C’est comme ça. *rire*

La tenue de scène est amenée à changer bien sûr. Là c’est juste pour l’instant, la robe est très jolie et je compte la porter le plus souvent possible. Mais je compte bien avoir plusieurs tenues de scène comme même, histoire de varier un peu. Par exemple pour la Chibi Douai. Je ne dis pas quoi, j’ai tenté un petit twist vestimentaire pour aller avec la chanson.

Donc il y aura des tenues adaptées aux chansons ?

Ça dépendra, si des fois j’ai envie de mettre cette tenue là. Mais à l’avenir, si je le peux, effectivement le show Princesse Magic sera un peu plus élaboré. Déjà là j’avais très envie pour la Chibi Rouen, que je n’ai pas pu faire, de créer une tenue qui puisse s’interchanger. Un moment j’ai mis une cape rouge, j’avais un masque de loup pour m’adapter à la chanson, c’était un peu bancal. Mais tu vois à la base je voulais une tenue qui pouvait s’interchanger avec ça pour éviter d’avoir à galérer comme je l’ai fais *rire*. Le problème c’est que je ne sais pas coudre. J’ai une de mes très bonnes amies qui sait coudre donc je pourrais toujours voir avec elle. Pour des petites prestations comme Kinépolis, où pour le coup je vais juste mettre une tenue plus classique, je ne vais pas m’emmerder à faire tout un show.

Princesse magic

Princesse Magic lors de la Manga K Demon Slayer, à Kinépolis le 26 février 2023 (photos de @/le_bon_photography)

Les conseils

En parlant de concert, aurais-tu des conseils à donner ? Pour les premiers passages sur scène, pour les artistes qui ont le trac ou qui n’ont pas le moral ?

Je vais te donner un exemple tout bête : le concert de la Chibi Rouen de cette année n’a pas été très bon selon moi. Parce que justement à ce moment-là, même si je n’avais pas le trac, j’étais dans une période très mauvaise de ma vie. Franchement j’allais très bien jusqu’au début de la semaine du Chibi Rouen, où un truc m’est tombé dessus. Ça ne m’a pas fait du bien du tout.

Mon conseil c’est que la première fois tu auras le trac, ensuite tu l’auras beaucoup moins.

Je me souviens que Chibi Rouen 2021 j’étais en stress et tout ! Forcément, première chanson tu trembles, t’es mal, t’as les foies. Tu l’auras forcément, sauf si tu es à l’aise et que peut-être tu es sous anti-stress. Ce que j’ai essayé de faire, je l’ai pris 30 minutes avant le spectacle, ça m’a aidé à moins trembloter mais pas tant que ça. Mais ce qui est important c’est que je me suis tellement amusée à la Chibi Rouen 2021 qu’en 2022, quand je suis montée sur scène, je n’avais pas le trac. J’étais pas stressée pour la raison pour laquelle on l’est habituellement : « Aaah je vais monter sur scène, il y a du monde ! » mais pour une raison personnelle. Ça a impacté ma performance, mais le « Show must go one » comme dirait Freddie Mercury.

Par exemple le groupe No Time No Tube a toujours le trac d’une certaine façon. Et un truc qu’ils m’ont dit, et qui m’étonne toujours, c’est « Comment tu fais pour te présenter seule sur scène ? Moi je me sens à l’aise parce qu’il y a les autres, mais seul j’aurais le trac ». Bah je ne sais pas… La confiance ?  Se dire d’une certaine façon que même si les gens ne te connaissent pas, j’ai quand même une chaîne YouTube avec 26 000 abonnés. À l’échelle de Youtube ce n’est rien, mais à mon échelle c’est énorme.

Et me dire qu’il y aurait ne serait-ce que 5-6 fans qui seraient là, qui savent et qui aiment ce que je fais, et qui seraient trop contents de te voir. Qu’il y a ma famille, j’ai des amis et des fans qui sont là. Franchement c’est pour eux que je chante. Et puis pour moi aussi bien sûr, pour m’éclater.

Pense que tu chantes pour les 2-3 fans dans la salle. Comme ça tu vas normalement chanter avec toutes tes tripes, tout ton cœur, tu vas te dire « Il faut que je les rende fiers, que je fasse ma meilleure performance pour eux parce qu’ils sont là pour ça ». Et comme ça les autres ils vont se dire « Ah ouais ! Elle fait un truc bien ! »

Mon 2e conseil : savoir reconnaître si on a un peu merdé, et se dire « Ouais je sais que j’ai déjà fais mieux, c’est pas grave ce sera le cas la prochaine fois. »

D’une certaine façon je suis perfectionniste. C’est pour ça que je trouve que ma performance à la Chibi Rouen n’a pas été ouf. Maintenant je sais reconnaître que si les gens se sont amusés c’est super cool. Malgré tout j’ai envoyé ma performance à mon père. Il chante bien et il sait ce qu’il fait, et je le sais. Et je savais qu’il serait honnête, il m’a dit « Effectivement tu as fais mieux ma fille. » J’ai fais « Je le sais. Je le savais. » Ok c’était un mauvais moment à passer, peut-être que j’ai eu un peu la honte, c’est pas grave je me rattraperai une autre fois.

Et puis savoir prendre la critique bien sûr. Alors si c’est une critique de merde, non. Je parle de critique constructive. Quand des gens viennent me demander sur Twitter « Est-ce-que tu peux me donner ton avis sur mon cover ? » Je suis d’accord, mais je préviens au préalable que je vais en dire tout ce que je pense. Que ce soit positif ou négatif. Souvent je commence par le négatif et je finis par le positif.

Ce qui compte aussi c’est de ne pas savoir forcément chanter bien, c’est l’interprétation qu’on en donne. Quand j’étais plus jeune,  je faisais de la chorale au collège, on eu a le droit de chanter sa chanson en solo. J’avais réussi à proposer une chanson japonaise et à apprendre à chanter japonais à la chorale. Un moment une autre élève faisait « Je l’aime à mourir » mais la version de Shakira. Elle reprenait exactement les mêmes intonations, la même façon de chanter tu vois, et mon prof lui a sorti comme ça « Ca ne va pas le faire parce que tu ne donnes pas ton interprétation. Prends exemple sur Christal parce que elle, je ne connais pas forcément la chanson mais je l’ai écouté. Et quand elle la chante, elle le fait différemment mais ça reste la même chanson. »

Et c’est pour ça que mes covers en français et ceux en général sont appréciés car j’y mets mon interprétation. Sur scène c’est pareil. J’essaye d’y mettre des intonations, de faire vivre la chanson pour que le concert soit vivant. Et pour que tu t’amuses.

Après si tu as le trac, ne va pas essayer de te mettre des bâtons dans les roues. C’est petit à petit. Le premier concert je me souviens que j’avais chanté à ma propre façon, je me suis éclatée mais je n’ai pas pris autant de liberté qu’au deuxième concert. Je m’étais dis « Ah, j’ai réussis à faire ça à ce concert là. On va voir si j’y arrive là. J’ai réussis, je passe à ça » tu vois.

Ensuite pour se lancer, pour aller sur scène : Il faut avoir du culot.

Je veux dire, à la Chibi Rouen c’est moi qui les ai démarché. En fait ils m’avaient envoyé un dossier exposant, l’organisateur me connaissait de ma chaîne YouTube, mais ce n’est pas lui qui m’avait proposé. C’est moi qui, en recevant ce dossier, ai dit « Voilà je me présente, Princessemagic, j’ai tant d’abonnés, je fais ça, voilà des vidéos de ce que je fais, est-ce-que vous voulez me donner ma chance ? » C’est très résumé ce que je raconte mais il faut quand même rester très professionnel, et avoir du culot.

Là j’ai tenté Japan Touch, ils m’ont dit « Pas cette année, on a déjà un programme. » J’ai tenté Japan Expo mais ils ne m’ont pas répondu, tant pis. J’ai contacté la Japan Tour puis une convention dans le Sud, pareil ils m’ont dit « cette année on est complet », mais c’est ok.

Tu vas au culot, si tu as la confiance ça marche et s’ils te disent « Non, on trouve que vous n’êtes pas assez pro” ou “Vous ne chantez pas si bien que ça » Bah c’est pas grave, tu t’entraînes. Et tu sais quoi ? Si tu es vexé, et bien tu iras voir une autre convention et tu leur en foutras plein la gueule à tous ceux qui t’ont recalé. Il faut rester humble mais sans se dire qu’on est de la merde.

À l’avenir, durant les moments où je voudrais faire chanter les gens avec moi il faudrait que je mette les paroles sous les vidéos tu vois. Parce que ça sert aussi à ça : être interactif. Oui bien sûr c’est ta scène, c’est ton machin, mais le public est là pour toi aussi. Et la vérité c’est que c’est plus stressant d’être devant un public moindre que devant un large public. Parce que même si il n’écoute pas forcément, si il ne suit pas complètement ce que tu fais, à la fin de la chanson il sait qu’il faut applaudir et faire une ambiance. Pour avoir déjà chanté devant un public moindre au Kinépolis, l’ambiance est morte et tu as l’impression de gêner. Et si un jour j’ai l’occasion de chanter dans des zénith, dans des salles complètes, je n’en sais rien, bah franchement dans ces moments-là je sais qu’il y aura du monde et que se sera effectivement stressant. Bah ce n’est pas grave. Tu regardes la lumière et tu vis le moment pour toi. Toujours en pensant qu’il y a le public en face mais tu vis le moment pour toi.

Autres conseils plus techniques :
  • Boire de l’eau. Tout le temps, beaucoup. Boire avant, pendant et après le concert.
  • Manger du miel et bien faire attention à se couvrir la gorge.
  • Ne pas mettre la musique trop forte dans ses oreilles constamment.
  • Apprendre ses chansons, pour ne pas faire amateur.
  • Manger des pâtes avant le concert. Le sucre lent va te donner de l’énergie et du peps pour tenir.
  • Ne pas hésiter à reprendre son souffle si on a du mal et si on est vieux comme moi *rire*
  • Puis s’entraîner, s’entraîner…

Mais surtout ne pas forcer sur sa voix. Ne pas chanter plus aiguë ou plus grave que ce qu’on peut, parce qu’après on se fait un forçage vocal. Ce qui m’est arrivé en 2015 et on ne récupère jamais réellement, ou alors il faut de l’entrainement. C’est pour ça qu’il faudrait que je reprenne des cours de chant, même si je sais bien chanter.

Princesse magic

Un aperçu de son univers geek et rose (photos personnelles)

A propos de l'auteur

よろしくおねがいします ! Je m'appelle Marie et je suis la rédactrice animé de cette joyeuse bande d'amies. J'espère vous faire découvrir pleins de séries/films d'animations japonaises (des films intemporels comme des séries récentes) Voir échanger avec vous sur nos œuvres préférées. またね !

Laisse un commentaire :-)