mardi 1 décembre | 15:49

Interview de la chanteuse Airly Momoco

1

Lors de nos quatre jours à Japan Expo 2019, nous avons eu la chance de découvrir de nombreux artistes, et d’en interviewer quelques-uns. Et c’est au détour d’une allée, que nous avons découvert la chanteuse et Idol, Airly Momoco, qui était venue chanter sur le festival. La jeune femme, dynamique et souriante, a accepté de nous accorder quelques minutes de son temps pour répondre à nos questions.

1) Tout d’abord bonjour et merci beaucoup d’avoir accepté cette interview. Ce n’est pas votre première venue à la Japan Expo, vous êtes déjà venue au festival et en France. Qu’est ce que vous ressentez à l’idée de pouvoir vous produire de nouveau à la Japan Expo ?

Airly Momoco : Moi aussi. Je suis contente, très contente. J’aime beaucoup la France.

2) Justement, vous vous produisez souvent et vous êtes souvent venue en France. Comment vous est venue cette envie ?

Tu as cherché beaucoup d’informations pour faire cette interview! Avant les activités en France, j’en ai fait beaucoup au Japon. J’y ai également fait beaucoup de live. Mais, au Japon, ils ont du mal à accepter l’individualité et j’ai une personnalité assez extravagante. Et, il est vrai que, lorsque je suis venue en France pour la première fois, je me suis rendue compte que les gens acceptaient ces côtés-là qui m’inquiétaient quand j’étais au Japon. J’avais l’impression que je pouvais être moi-même, ici, en France, et c’est pour ça que j’ai commencé à adorer ce pays.

3) Durant vos voyages en Europe et notamment en France, est-ce-que vous avez eu l’occasion de faire quelques visites?

J’aime beaucoup Montmartre. J’ai cherché beaucoup d’informations sur ce lieu, et c’est un endroit où il y a beaucoup d’art. Quand j’ai cherché des informations sur Montmartre, ça me disait que ce n’était pas dans Paris même, à l’époque. Et, en fait, c’était moins cher que Paris, donc les artistes aimaient aller se saouler à Montmartre. De ce fait, j’aime beaucoup cet endroit.

4) Est-ce que vous êtes sortie un peu de Paris ?

J’ai été dans beaucoup d’endroits : Lyon, Toulon, Bordeaux, Aix-en-Provence, Cannes, Normandie, Mont St-Michel, Strasbourg, Nantes, Lens. Du coup, j’ai vu beaucoup de paysages français.

5) Est-ce qu’il y a un endroit en particulier qui vous a marqué ?

J’aime beaucoup Paris, donc c’est compliqué. J’ai beaucoup aimé Bordeaux où j’ai pu rester chez une de mes amies dans un vignoble. J’étais très contente. J’ai beaucoup aimé Lens car j’ai pu voir comment on fabriquait le champagne et j’aime beaucoup ça. J’aimerai bien faire un live, un jour, à Lens également.

Je vous le souhaite.

Merci beaucoup.

6) Vous semblez être vraiment proche de votre public et vous allez beaucoup à sa rencontre. Quel est le sentiment que ça vous procure d’être aussi proche des personnes qui vous soutiennent ?

C’est compliqué car en temps qu’idol, forcément, il ne faut pas être trop proche des fans. Cependant, pour moi, ça ne me pose pas de problèmes car toutes ces personnes qui me soutiennent, c’est ce qui me donne la force de continuer mes activités. Au Japon, ils font beaucoup attention à l’âge des idol, à la carrière, à ce qu’elles peuvent avoir comme activités. Mais, en France, on est assez pur, et on m’aime pour ce que je suis vraiment. J’ai l’impression de pouvoir vraiment dévoiler ma personnalité et qui je suis vraiment. Du coup, ça me donne beaucoup de force « pleure ». J’aime beaucoup partager ces moments. Le fait que vous soyez venue me voir à mon stand, c’est ce genre de petites rencontres qui me donne la force de continuer. Ça me fait très plaisir et ça me rend très très heureuse.

7) Justement, qu’est ce que vous souhaiteriez pouvoir partager avec votre public ? Comment vous voulez faire passer vos émotions ?

Les sentiments principaux que je veux transmettre aux fans c’est, forcément, l’amour, le bonheur, le courage et le fait de vivre ses rêves. Je veux vraiment, à travers mes prestations, montrer aux fans qu’il ne faut pas oublier ses rêves, même si c’est compliqué parfois. J’espère qu’à travers mes chansons, ils trouvent le courage d’avancer. Je veux donner le sentiment, quand on me regarde en live, d’être une princesse Disney et qu’on peut oublier tous ses soucis.

8) Vous êtes aussi apparue sur la chaîne française «Nolife ». Qu’avez-vous ressenti ? Qu’est ce que vous avez éprouvé quand vous avez pu voir ça ?

Je pensai que c’était un mensonge, que ce n’était pas vrai. C’était impossible, je ne pouvais pas y croire. Je ne suis pas populaire au Japon, c’était impossible, pour moi, d’être populaire à l’étranger. J’ai fait de mon mieux lorsque j’étais au Japon, j’ai vraiment beaucoup travaillé de longues années et, malheureusement, je n’ai pas eu le succès escompté. Du coup, le fait d’être populaire à l’étranger, ça semblait vraiment impossible, je ne pouvais pas y croire. J’ai donc décidé de chercher des informations sur la France. A l’époque, je n’avais qu’une vague image de la France, je ne connaissais pas vraiment le pays, et je me suis rendue compte que j’étais vraiment dans le top 10 avec d’autres artistes extrêmement connus au Japon. C’est à ce moment que je me suis dit que c’était le destin, je n’étais pas destinée à être idol au Japon, mais en France, à l’étranger. J’ai pris mon courage à deux mains, et j’ai décidé de venir à Japan Expo. C’est à partir de ce moment que j’ai commencé à venir ici et la raison pour laquelle je suis là aujourd’hui.

9) Avez-vous l’intention de revenir en France ?

Avec Fumi San, ma senpaï que je respecte beaucoup, on a un projet pour l’année prochaine. Ce n’est pas encore décidé, mais on aimerait faire une tournée ensemble. Fumi San est une artiste qui fait du Koto, un instrument traditionnel japonais, et elle est très connue. Fumi San m’apprend à chanter, porter des kimonos etc. Ainsi, on partagerait la culture traditionnelle japonaise tout en gardant mon côté funky et Disney.

10) Vous êtes considérée comme une idol, mais vous avez également repris d’anciennes chansons japonaises. Ce projet sort justement un peu de ce qu’on a l’habitude de voir chez les idols. Pourquoi ce choix et comment l’idée vous est-elle venue ?

Mon sentiment principal quand je fais ce genre de prestation, c’est juste de donner du bonheur aux gens et, pour moi, ça ne dépend pas d’un genre musical particulier. Grâce à ma senpaï, j’ai appris qu’il y avait énormément de genres musicaux au Japon, et j’aimerai bien créer mon propre style. Fumi San réarrange mes chansons de façon traditionnelle, tout en gardant ma personnalité. C’est ainsi que j’apprends à créer ma propre identité en tant qu’artiste grâce à des conseils et en apprenant auprès d’autres artistes. Ce qui est vraiment important pour moi, c’est de pouvoir partager l’amour de la musique avec des gens qui me respectent pour ce que je suis vraiment.J’ai eu ce sentiment avec Fumie San (Fumie Hihara), et c’est la raison principale pour laquelle on collabore ensemble. Je suis vraiment heureuse d’avoir trouvé quelqu’un qui me correspond et me comprenne.

11) J’ai vu aussi que vous composiez certaines de vos chansons. Quelles sont vos inspirations lorsque vous écrivez ?

Je ne tire pas vraiment mon inspiration des choses comme l’amour mais plutôt de la nature, de la peinture. Quand je vais au musée et que je vois une peinture qui me touche, c’est de là que je tire mon inspiration. Les paysages quand je suis dans la nature. Je ne suis pas une idol qui fait des chansons d’amour. Je fais des chansons avec ce que je ressens par rapport au monde qui m’entoure. J’ai fait beaucoup de chansons sur les rêves, sur les sentiments que j’ai ressentis lorsque j’ai été émue par quelque chose. Au Japon, il y a beaucoup cette idée que, si un artiste est populaire grâce à une chanson, il va continuer à faire ce genre de chanson tout le temps. En France, je n’ai pas ressenti ça car les gens m’ont emmenée dans des endroits très variés, avec des choses que je ne connaissais pas et ça m’a vraiment inspiré. C’est vraiment important pour moi de m’inspirer du monde réel à ce niveau-là.

12) Avez-vous d’autres activités en dehors de la chanson ? Des hobbies ?

A Tokyo, je suis mannequin mais également présentatrice. Pendant de nombreuses années, j’ai fait des activités de gravure idol, posé en bikini. C’est assez populaire chez les idol, et j’aime bien montrer mon image et ma personnalité en tant qu’artiste à travers la photo.

13) Est-ce que vous avez des projets en France ou en Europe ? Vous en avez parlé un petit peu. Et est ce qu’il y a aussi un projet d’album ?

En ce moment, j’ai un photo-book et un set photo-book + CD que j’ai fait moi-même. J’aime beaucoup la photo, et m’exprimer à travers elle. J’aimerai que les fans regardent le photo-book, car les paroles y sont écrites, tout en écoutant le CD. Je fais moi-même les goodies, car je ne suis pas dans une grande agence mais, je fais tout avec beaucoup d’amour.

Nous remercions Airly Momoco qui a accepté de nous consacrer de son temps, et qui a été extrêmement gentille et passionnée tout au long de l’interview.

En attendant la vidéo de cette interview (qui sera disponible sur notre chaîne Youtube) je vous invite à découvrir Airly sur son site internet, Momoco Airly France et sur sa page Facebook, Airly Momoco. Vous pouvez également écouter quelques-uns de ses titres sur sa chaîne Youtube Airly Momoco.

A propos de l'auteur

Les chroniques d'une fan du Japon et du Kawaii !

Un commentaire

  1. Matthieu CLAVAL on

    Bonjour, merci beaucoup pour cette publication en cette période difficile!! Juste une précision: la ‘senpaï’ dont parle Airly Momoco est Fumie Hihara (et non Fumi comme vous l’avez noté), musicienne traditionnelle installée à Paris depuis de nombreuses années. D’autre part, le site Internet francophone d’Airly que vous référencez contient de nombreuses informations intéressantes mais n’est plus mis à jour depuis début 2016. On peut suivre Airly sur Facebook (https://www.facebook.com/momoko.airly) où elle poste de temps en temps en anglais, et d’autre part la page FaceBook ‘Concerts Airly Momoco’ annonce son actualité en France, essentiellement ses dates de concert. Enfin, Airly a une chaîne Youtube avec quelques vidéos musicales: https://www.youtube.com/channel/UCfTZ5gVgDlpQSWychQ18Fxw .

Laisse un commentaire :-)