Men’s Life – Tome 1

0
Men’s Life – Tome 1

Titre : Men’s Life – Tome 1
Auteur : Ayu Watanabe
Date de parution : 4 Novembre 2020
Éditeur : Pika (Cherry Blush)
Type : Shojo
Genres : Tranche de vie / Scolaire
Prix : 6,95€
Nombre de volumes : 1/4 (Terminé au Japon)
ISBN : 978-2-8116-4778-0

Résumé : Men’s Life – Tome 1

À peine rentré chez lui pour les vacances, Yûta, interne au lycée implore Mio, sa sœur jumelle, d’échanger sa vie avec la sienne. Pour cette introvertie, timide et solitaire, découvrir la vie lycéenne en internat en se faisant passer pour un garçon extraverti, sportif et pétillant sans se faire démasquer lui semble insurmontable… Pourtant, elle décide de relever le défi. Mais à peine la supercherie commence-t-elle que Mio apprend qu’elle va devoir partager sa chambre avec Rin, un camarade du club de volley-ball plus âgé qu’elle…

Inclus en bonus, un chapitre inédit de L-DK : “ Un ours fougueux ” !

Lire un extrait »

L’auteur

Né en août, Lion et de rhésus sanguin A (au Japon le rhésus est souvent utilisé pour la comparabilité amoureuse au même titre que le signe zodiacal en Europe), Ayu Watanabe a débuté sa carrière avec Secret Heaven, série avec laquelle elle a remporté le 18e Prix du jeune talent manga du magazine Bessatsu Friends. L’auteur s’est faite connaître en France avec son titre L-DK qui raconte la cohabitation fortuite de deux adolescents dans un petit appartement. Son trait fin et délicat donne à ses histoires une fraîcheur parfaite pour dépeindre avec tendresse le premier émois adolescents.

Message de Ayu Watanabe dans Men’s Life – Tome 1 :

Il a fallu que je devienne adulte pour éaliser à quel point l’école est le terreau de la jeunesse, alors je regrette de ne pas en avoir gardé davantage de souvenirs. Si je pouvais retourner au lycée, je passerais sans doute pour une détraquée qui scrute le moindre détail, jusque sous les chaises…

Ayu Watanabe

Chronique de Sidial

6.5
65%
Doux

Mio est une hikikomori, elle n'arrive pas à sortir de chez elle et à être au contact des gens. Elle pense qu'elle est nulle pour tisser des relations sociales et a toujours peur de décevoir. Les seules personnes qu'elle fréquente sont sa mère et son frère jumeaux Yûta. C’est pour éviter d’être en contact les autres qu’elle prend des cours à distance.

Total opposé de sa sœur, Yûta est quelqu’un de super sociable. Il a récemment intégré un internat pour garçon et s’est fait plein d’amis au club de volleyball. Mais voilà, Yûta a rencontré l’amour de sa vie mais cette dernière doit partir à l’étranger. Yûta est prêt à tout pour suivre l’élue de son cœur à l’autre bout de la planète, c’est pourquoi il a manigancé un plan qu’il estime infaillible. Mettre sa sœur à sa place en internat et prendre la place de sa sœur pour partir en Australie avec son programme scolaire à distance.

Mio refuse longuement, mais elle finit par craquer par amour pour son frère. La voilà propulsé dans le monde de son frère. Elle va devoir faire des efforts surhumain pour communiquer avec les autres sans prendre la fuite. Un garçon l'intéresse plus que les autres. Il s’agit de Rin, un jeune homme avec lequel elle partage sa chambre…

Même si elle est tirée par les cheveux, l’histoire de ce shojo manga est plutôt sympa. On a envie de découvrir comment Mio va faire pour duper son entourage. En vérité, à plusieurs reprise elle manque de peu de se faire démasquer car son comportement est diamétralement opposé à celui de son frère, mais Mio finit toujours par se rattraper.

Mio se faisant passer pour un garçon, il y a un petit côté Yaoi dans la relation entre elle et Rin, car on sent que Rin est attiré par Mio. On ne sait pas s’il a deviné le subterfuge et s’il joue le jeu, ou s’il est vraiment attiré par les hommes.

Ce premier tome est surtout là pour poser le cadre. On découvre rapidement les personnages et le contexte de l’histoire. Les dernières pages laisse présager que Mio va guérir de sa phobie pour les relations humaine.

Coté graphisme, la mangaka Ayu Watanabe nous offre un travail de qualité digne des bons shojo. Il n’y a pas beaucoup de décor mais les personnages masculin sont super sexy. D’ailleurs la couverture de ce premier tome qui met Rin en avant est super jolie.

En bonus à la fin du tome, il y a une chapitre spécial de L-DK que vous pourrez apprécier même si vous n’avez pas lu la série.

En conclusion, ce premier tome de Men’s Life est plutôt sympa et se lit assez rapidement. L’histoire n’est pas originale mais elle est toute douce et elle saura plaire au fan de shojo manga scolaire avec une pointe d’humour.

  • Histoire
    6
  • Personnages
    6
  • Style graphique
    7
  • Qualité du livre
    7

A propos de l'auteur

Salut à tous ! En temps que grande fan de la culture japonaise, je fais au mieux pour partager ma passion à travers ce site. J'adore papoter, donc n'hésitez pas à me laisser un commentaire sous l'article. Je serai ravie d'échanger avec toi ;-)

Laisse un commentaire :-)