samedi 31 octobre | 11:29

Pocchari – rondes et fières de l’être!

2

Ces dernières années ont été marquées par une évolution positive des normes de beauté, devenues plus tolérantes. Au Japon, on remarque un soutien plus positif de la part des médias et du public pour les femmes affirmant leurs rondeurs. Le phénomène Pocchari prend de plus en plus d’ampleur dans la mode, et prône un style de vie plein d’optimisme.

Le terme Pocchari est un peu difficile à décrire. Il désigne à la fois le terme “potelé”, mais également les courbes et la douceur. D’abord utilisé par les hommes, ce mot a gagné sa place dans le vocabulaire féminin. D’ailleurs, les femmes japonaises acceptent de plus en plus que le Pocchari puisse être synonyme de sexy.

L’essor du mouvement Pocchari s’est fait grâce aux représentantes du mouvement: elles véhiculent une attitude positive et optimiste au public, et vantent les mérites d’un style de vie sain. En plus des mannequins actives sur les réseaux sociaux, les adeptes du Pocchari ont leur propre magazine en guise d’inspiration.

La Farfa

Cette publication met en avant les femmes de grandes tailles, et se concentre sur leurs besoins vestimentaires tout en célébrant et normalisant leur silhouette. Le premier numéro s’est écoulé à 50 000 exemplaires, puis à 100 000 autres!

La rédactrice en chef du magazine, Harumi Ken, a déclaré au Japan Times: “Nous ne faisons pas la promotion de la perte ou de la prise de poids, parce qu’il y a des femmes magnifiques quel que soit leur poids.”

En plus du magazine La Farfa, d’autres stars Pocchari ont contribué au succès du mouvement comme la célèbre Naomi Watanabe. La marque de la comédienne, Punyus, a ouvert les portes à toutes celles qui avaient perdu confiance en elles en leur offrant des vêtements correspondants à leur taille.

La positivité des femmes Pocchari commence également à se répandre chez les hommes. En effet, un magazine masculin s’est adressé à ses lecteurs Pocchari afin qu’ils profitent eux aussi de la mode et de la vie. C’est une belle avancée dans l’acceptation de tous les corps, et une source d’inspiration pour de nombreuses personnes.

A propos de l'auteur

Coucou c'est Megu ! Rédactrice mode pour le site, je suis fortement influencée par la culture Harajuku. J'aime également le dessin, la gastronomie et les traditions japonaises.

2 commentaires

  1. bonjour,
    en effet ont peu sentir un léger mieux en ce qui concerne les “grandes” tailles mais c’est a prendre avec des pincettes :
    je m’explique, les stars grande tailles que l’on voit a la tv (japonaise) son parvenus a percé en jouant sur leur poids. Elles sont souvent ridiculisées et font de l’auto-derision a outrance.
    alors certes ont voit des plus size a la tv mais c’est souvent pour mieux les moqués.
    De plus, les grande taille disponibles en magasin standard de dépasse pas les 48 (4L en taille japonaise, taille très courante en Europe ou aux USA) ici a peine une ou deux chaînes de magasin proposent des rayons grande taille en plus des tailles classiques.
    Et les quelques magasins spécialisé grande taille sont tourné a 90% vers une clientèle masculine et les vêtements pour femmes vendus sont informent et ressemblent a des sacs à patates !
    Heureusement qu’il existent quelques boutiques en ligne qui se spécialise dans les grandes taille ! les prix sont encore très élevés mais tendent à baisser légèrement ^0^
    je fait une taille 50/52 en France et j’ai un mal de chien a m’habiller ici…sauf bien sûr si les robes chasuble sont a vôtre goût 🤣
    je reste contente que le Japon avance sur la question mais il reste encore beaucoup a faire pour changer les mentalités.

  2. Bonjour Justine,

    En effet, je suis d’accord avec toi mais je pense que c’est aussi dû à la faible proportion de japonais portant des grandes tailles.

    Il y a 2 décennies, en France aussi il etait très difficile de trouver des magasins de vêtements vendant des produits au dessus du 46 sauf quelques exceptions qui proposaient des vêtements moches allant jusqu’au 62.

    Aujourd’hui cela devient plus simple, mais la grande majorité des boutiques sont de marques étrangères h&m, assos, new look et il faut aussi très souvent se tourner vers la vente en ligne pour parvenir à trouver des vêtements tendances plus facilement accessibles en Grande Bretagne que dans les boutiques françaises.

    Pourtant, la proportion de personnes portant des vêtements grandes tailles a énormément augmentée ces 10 dernières années en France. Je dirais donc que même si les mentalité on avancé ici, elles sont encore loins de l’être suffisamment quant au nombre de personnes à forte corpulence que compte la société.

    Je rencontre encore beaucoup de personnes qui sont discriminées à cause de leur poids.

    Il faut du temps pour faire changer les mentalités mais le Japon est sur la bonne voie et j’ai l’impression que les japonais sont plus ouverts d’esprits lorsqu’il s’agît d’accepter les différences alors qu’ils y sont beaucoup moins confrontés qu’en France.

    Mais je reconnais que je ne suis pas tout à fait objective et que j’ai tendance à beaucoup idéaliser ce pays que j’apprécie énormément.

    Ps 1: j’aime bien les robes chasubles 😁💕
    Ps 2: on fait la même taille de vêtements 😙

Laisse un commentaire :-)