mercredi 29 juin | 11:36

Le Musée Cernuschi : un petit musée pour de grands trésors japonais !

0

Sur Japan Glossy, vous savez que nous aimons vous parler de culture japonaise; et quoi de mieux pour parler de culture que de parler musée.  Aujourd’hui, je vous présente un petit musée d’art asiatique riche en œuvres japonaises: il s’agit du musée Cernuschi. 

Un peu d’histoire

Le musée Cernuschi tient son nom d’Henri Cernuschi (1821-1896), homme aux multiples facettes qui, en plus d’être un grand collectionneur d’art, était aussi patriote, banquier, économiste et journaliste. 

Entre 1871 et 1873, Henri Cernuschi, accompagné de l’écrivain Théodore Duret, décida d’entreprendre un voyage autour du monde. En parcourant le Japon, il tomba en admiration devant les merveilles d’art des temples de Yedo et de Aodate. A cette époque, une effroyable disette sévissait, réduisant les prêtres et les moines sans ressources, à vendre des objets de culte. C’est ainsi qu’Henri Cernuschi parvint à réunir plus de 5 000 œuvres de l’art chinois et japonais, qui formèrent par la suite le cœur de sa collection.

Quelques années plus tard, il entreprit de faire construire le bâtiment qui réunira son immense collection d’art d’Extrême-Orient. A cette période, de nombreux impressionnistes se passionnaient pour l’estampe japonaise, ce qui fit de l’hôtel de l’avenue Velasquez l’un des hauts-lieux du japonisme de 1876 à 1896. 

A sa mort, Henri Cernuschi légua le bâtiment ainsi que l’ensemble de sa collection à la Ville de Paris, sous la condition que ce musée de trésors asiatiques devrait porter son nom. Le musée fut inauguré le 26 octobre 1898.

Que trouve t-on au musée Cernuschi ?

Aujourd’hui, le musée Cernuschi réunit une grande collection d’œuvres d’art provenant principalement de Chine, du Japon, du Vietnam et de Corée.

La collection japonaise du musée Cernuschi relèvent principalement de la période d’Edo (1605-1867). Les objets recueillis, soit plus de 3600, sont majoritairement en bronze, mais aussi en céramique de qualité variable. S’y joignent quelques pièces d’importance réalisées en laque. La collection japonaise constitue un tiers de la collection totale du musée Cernuschi.

Dans la salle la plus vaste du musée, se trouve depuis plus d’un siècle, l’énorme statue de quatre mètres du Buddha Amida (Amitābha). Assis sur un socle en forme de lotus, Amitābha est représenté la main droite levée, la paume en avant, le pouce et l’index qui se touchent. Il s’agit d’une position qui symbolise la doctrine bouddhiste (dharmacakra mudrā). Rescapée de l’incendie qui détruisit le Banryūji, un petit temple du quartier de Meguro à Tōkyō, cette statue compte parmi les plus grandes statues japonaises en bronze existant en dehors du Japon.

Expositions

En dehors de sa sublime collection permanente, le musée Cernuschi propose régulièrement des expositions ponctuelles d’œuvres et d’artistes japonais. 

Voici une liste des expositions japonaises passées.

Voyage sur la route du Kisokaidō. De Hiroshige à Kuniyoshi du 16 octobre 2020 au 8 août 2021

Voyage sur la route du Kisokaidō. De Hiroshige à Kuniyoshi est la première exposition proposée par le musée Cernuschi après sa réouverture à l’issue d’un chantier de rénovation de 9 mois. Elle rassemble un ensemble inédit de près de cent-cinquante estampes japonaises, dont certaines sont dévoilées pour la première fois au public.

L’exposition permet de parcourir en images l’une des routes les plus spectaculaires du Japon : le Kisokaidō, qui était une des cinq voies du réseau routier créé au Japon durant l’époque Tokugawa (1603-1868). Elle reliait Edo (actuelle Tōkyō), où le shogun avait sa résidence, à Kyōto, siège de l’empereur. Contrairement à la route du Tōkaidō, qui rejoignait l’ancienne capitale en cinquante-trois relais le long de la côte, le Kisokaidō, jalonné de soixante-neuf étapes, traversait l’intérieur montagneux. Il suivait un itinéraire plus long, parfois plus pittoresque et ardu en raison de la présence de neuf cols escarpés.

Entre 1835 et 1838 le Kisokaidō fit l’objet d’une série d’estampes réalisées par Eisen (1790-1848) et Hiroshige (1797-1858), dont le succès fut considérable. Deux autres séries virent le jour sous le pinceau de Kunisada (1786-1865) et de Kuniyoshi (1797-1861). Elles constituent les deux grandes parties du parcours de l’exposition.

Un article revenant plus en détail sur l’exposition sera prochainement disponible sur japan-glossy.fr. 

Trésors de Kyoto, trois siècles de création Rinpa du 26 octobre 2018 au 27 janvier 2019

L’exposition Trésors de Kyoto présente l’une des écoles majeures de l’art japonais, le courant décoratif Rinpa, apparu au début du XVIIe siècle et dont la production perdure jusqu’à aujourd’hui. 

Plus de soixante œuvres sont présentées selon un parcours chronologique en quatre parties suivant les différentes générations d’artistes du mouvement Rinpa.

Le Japon au fil des saisons du 19 septembre 2014 au 11 janvier 2015

C’est au travers de 60 peintures sur papier et sur soie que sont représentés les liens affectifs et profonds qui unissent les Japonais à la Nature. Les représentations naturelles (fleurs, oiseaux, paysages) ne sont pas dans la culture japonaise de simples motifs décoratifs, mais sont toujours associées à une symbolique établie par les poètes depuis le VIIIe siècle. 

Sont exposées: les œuvres des artistes des mouvements sinisants du Nanga, réalistes de Maruyama-Shijō et décoratifs de Rimpa, sur des supports différents : rouleaux verticaux, horizontaux et paravents. 

Les plus grands noms de la peinture japonaise figurent dans cette exceptionnelle exposition : Ike no Taiga ((1723-1776), Tani Bunchō (1763-1840), Maruyama Ōkyo (1733-1795), Sakai Hōitsu (1761-1828). De ce dernier artiste est présenté la très rare série des 12 peintures des Fleurs et oiseaux des 12 mois, série dont on connaît un équivalent dans la collection impériale japonaise.


Musée Cernuschi

7 Av. Velasquez
75008 Paris
http://www.cernuschi.paris.fr/ 

 

A propos de l'auteur

Salut à tous ! En temps que grande fan de la culture japonaise, je fais au mieux pour partager ma passion à travers ce site. J'adore papoter, donc n'hésitez pas à me laisser un commentaire sous l'article. Je serai ravie d'échanger avec toi ;-)

Laisse un commentaire :-)