dimanche 14 avril | 19:41

Jeux traditionnels japonais – Partie 3 : Jeux de cartes

0

Le Japon possède une variété de jeux assez impressionnante ; certains d’entre eux ont d’ailleurs su s’exporter partout dans le monde. Tous les mois, je vous propose un dossier spécial sur une catégorie de jeux japonais. Ce mois-ci, (re)découvrons ensemble les jeux de cartes traditionnels !

Les jeux de cartes existent dans beaucoup de régions du monde, dans de nombreuses variantes ; en Asie, certains font même partie intégrante de la vie quotidienne. C’est le cas du premier jeu que je vais vous présenter aujourd’hui :

MAHJONG

マージャン

Le cousin du rami

Mahjong_Tuiles

Tuiles de Mahjong | Source : Irasutoya.com

Probablement l’un des jeux asiatiques les plus connus en Occident, le Mahjong est issu d’une lente transformation de jeux d’abord divinatoires d’origine chinoise. Apparenté à un jeu de cartes, on y joue en fait avec des tuiles. D’ailleurs, le Mahjong japonais, contrairement à son homologue chinois, possède 136 tuiles au lieu de 144.

Une partie de Mahjong

Le Mahjong se joue avec 4 joueurs. Chaque joueur possède un nombre fixe de tuiles qui constituent sa main. 

Les 136 tuiles sont disposées de manière à former un mur de 2 étages et 4 côtés (un devant chaque joueur) qui servira de pioche. Chacun leur tour, les joueurs vont piocher une tuile et en défausser une.

108 tuiles sont réparties en 3 familles, numérotées de 1 à 9 :

Tuiles 01

28 autres tuiles sont partagées en 2 catégories :

Tuiles 02

Les combinaisons possibles sont les suivantes :

  • La suite (チ – chii) : 3 tuiles de même symbole qui se suivent.
    Exemple : Tuiles 1, 2, 3 ou 4, 5, 6.
  • Le brelan (ポン – pon) : 3 tuiles identiques.
    Exemple : 3 tuiles avec 5 cercles.
  • Le carré (カン – kan) : 4 tuiles identiques.
    Exemple : 4 tuiles avec 3 bambous.

Le but du jeu : réussir à former, avec toutes ses tuiles, 4 combinaisons (parmi les brelans, carrés ou suites) + 1 paire.

Si le Mahjong possède un facteur chance non-négligeable, il n’en reste pas moins un jeu stratégique ! Il faut essayer de lire les intentions des autres joueurs, d’après les tuiles qu’ils prennent ou écartent. Il s’agit aussi de prendre les bonnes décisions selon sa main, savoir calculer et évaluer les risques…

Il serait trop long de détailler les règles complètes ici ; je vous invite donc à en prendre connaissance dans ce lien !


HANAFUDA

花札

Les cartes poétiques

Carte_Hanafuda

Carte de la Grue | Source : Irasutoya.com

Composé de Hana (花) signifiant Fleur et Fuda (札) signifiant Carte / Billet, le Hanafuda est un véritable emblème des jeux de cartes japonais. Autrefois peintes à la main, les cartes de ce jeu représentent de manière poétique les 12 mois de l’année.

Présentation du Hanafuda

Le Hanafuda se compose de 48 cartes. Les fleurs, animaux…etc représentés sur les cartes suivent le rythme des saisons et mois de l’année. Ce lien étroit avec la culture nippone en fait un jeu traditionnel emblématique.

Cartes_Hanafuda

L’ensemble des 48 cartes du Hanafuda | Source : Kotobank.jp

Chaque mois de l’année correspond à une série de 4 cartes. Voici leur signification, de gauche à droite (lecture verticale) :

  • Janvier | Le Pin (松 – matsu) avec une carte spéciale, la Grue. Symbole de longévité, associé au froid de l’hiver encore présent.
  • Février | Le Prunier / Abricotier (梅 – ume) avec une carte spéciale, le Rossignol / la Bouscarle Chanteuse. Symbole du renouveau, annonce de la venue du printemps.
  • Mars | Le Cerisier (桜 – sakura) avec une carte spéciale, le Rideau. Symbole du printemps, époque privilégiée pour admirer les fleurs et pratiquer le hanami.
  • Avril | La Glycine (藤 – fuji) avec une carte spéciale, le Petit Coucou. Symbole du printemps qui s’éloigne, demi-saison encore douce.
  • Mai | L’Iris (菖蒲 – ayame) avec une carte spéciale, le Pont. Symbole de la saison des pluies, associé au Jour des Enfants (Kodomo no Hi).
  • Juin | La Pivoine (牡丹 – botan) avec une carte spéciale, le Papillon. Symbole de la légèreté et de la joie, associé à la fleur des sentiments amoureux. 
  • Juillet | Le Lespédèze (萩 – hagi) avec une carte spéciale, le Sanglier. Symbole de la fin de l’été, associé au vent qui disperse les fleurs.
  • Août | La Miscanthe (薄 – susuki) avec deux cartes spéciales, les Oies Sauvages et la Pleine Lune. Symbole de la nostalgie, époque de la migration des oies et du tsukimi (contemplation de la lune).
  • Septembre | Le Chrysanthème (菊 – kiku) avec une carte spéciale, la Coupe de saké. Symbole de l’éternité, époque de nombreuses fêtes traditionnelles. 
  • Octobre | L’Érable (紅葉 – momiji) avec une carte spéciale, le Cerf. Symbole de l’automne, époque de la chasse aux cerfs du Japon ancien.
  • Novembre | Le Saule ( – yanagi) avec deux cartes spéciales, l’Hirondelle et le Poète. Symbole de la sagesse, référence au fondateur de la calligraphie japonaise, Ono no Tōfū.
  • Décembre | Le Paulownia (桐 – kiri) avec une carte spéciale, le Phénix. Symbole du pouvoir impérial, associé au sentiment de renouveau.

Il existe des nombres de points attribués à chaque carte : 5 cartes à 20 points, 9 cartes à 10 points et 10 cartes à 5 points.

Bonus : la célèbre entreprise Nintendo que nous connaissons aujourd’hui pour ses jeux vidéo, vendait à l’origine à sa création en 1889… Des cartes Hanafuda !

Les cartes du Hanafuda sont donc utilisés dans plusieurs jeux au Japon, dont le Koi Koi, que je vous présente ci-dessous.


KOI KOI

こいこい

Le jeu des combinaisons

Cartes_Hanafuda

Cartes de Hanafuda utilisées pour le Koi Koi | Source : Regledujeu.fr

Certainement l’un des jeux de cartes les plus connus utilisant les Hanafuda, le Koi Koi peut se jouer dès 6 ans. À l’instar du jeu des 7 familles que nous connaissons, il s’agit ici de réaliser des combinaisons de cartes.

Une partie de Koi Koi

Au début de la partie, chaque joueur reçoit 8 cartes et 8 cartes sont placées face visible sur la table.

Disposition_Cartes

Disposition des cartes en début de partie | Source : Inside-games.jp

Selon la distribution des cartes, un joueur peut directement remporter la manche (avec 6 points) si il possède 4 cartes du même mois ou 4 paires.

Dès qu’un des deux joueurs réussit à faire au moins 1 combinaison, appelée yaku, il a le choix :

  • D’arrêter la manche : si le joueur dit « Shōbu ! », la manche se termine et il marque les points de ses combinaisons (points doublés si le total des points des combinaisons dépasse 7).
  • De continuer la manche : si le joueur dit « Koi ! », la manche se poursuit et il tente de marquer plus de points en faisant de nouvelles combinaisons ou en améliorant les existantes.

Mais attention : si son adversaire arrive à faire n’importe quelle combinaison avant lui, ce dernier remporte la manche en doublant son score. Seul le vainqueur de la manche remporte des points !

Pour avoir le détail des combinaisons ainsi que des règles détaillées, je vous invite à parcourir ce lien !


Comme je ne peux pas présenter tous les jeux en détail, voici une liste non exhaustive d’autres jeux de cartes japonais :

Kaiawase
KAI-AWASE

貝合

Un jeu de mémoire

Constitué de coquillages peints à la main (貝 – kai), le but du Kai-Awase est de rassembler deux parties d’un coquillage comportant les mêmes motifs.

Kabufuda
KABUFUDA
株札

Le jeu des 9 cartes

Contenant 40 cartes décomposées en 4 séries de 10 cartes numérotées de 1 à 10, le but du Kabufuda est d’obtenir un total qui se rapproche le plus de 9.


 

Connaissez-vous des jeux de cartes traditionnels ?
Avez-vous déjà joué à ce genre de jeux ?

N’hésitez pas à nous parler de vos expériences en commentaire ! 🙂

 

A propos de l'auteur

Hello ! Je suis Camille, rédactrice Art de Vivre / Jeux Vidéo. Passionnée par la (pop) culture japonaise, je vous emmène à la rencontre des traditions et coutumes de ce beau pays, ainsi que de son univers vidéoludique. Je suis également fan de Musique, Dessin, Manga/Anime, Cinéma, Gastronomie, etc.

Laisse un commentaire :-)