mardi 12 décembre | 00:05

Jeux traditionnels japonais – Partie 1 : Jeux d’enfants

0

De nombreux jeux rythment la vie des enfants à travers le monde, et le Japon ne fait pas exception. Ce mois-ci, je vous propose de (re)découvrir les jeux d’enfants traditionnels !

Si la plupart de ces jeux sont le résultat d’une influence extérieure (Chine, Corée, Europe…), les japonais ont su les adapter à leur culture avec brio. En lisant cet article, vous reconnaîtrez donc sûrement des jeux auxquels vous avez joué étant enfant…

JAN-KEN-PON

じゃんけんぽん

Le Pierre-Papier-Ciseaux nippon

La pierre gagne contre les ciseaux ! | Source : Irasutoya.com

Très efficace pour se départager lors d’un désaccord, le Jan-Ken-Pon (souvent abrégé Janken), est un jeu bien connu de tous. Très pratiqué au Japon, il a beaucoup de succès chez les enfants.

Une partie de Jan-Ken-Pon

Jankenpon_Gestes

Pierre (Guu, グー) / Ciseaux (Choki, チョキ) / Papier (Paa, パー)

Les deux joueurs secouent leurs poings fermés en rythme sur la phrase « Jan-Ken-Pon » (il s’agit ici de la version courte). Au « Pon », chaque joueur choisit de montrer les ciseaux, la pierre ou le papier.

La règle est simple : les ciseaux battent le papier, le papier bat la pierre et la pierre bat les ciseaux.

Si il y a égalité, on dit alors « Aiko desho ! » (あいこでしょ).


TAKEUMA

竹馬

Les échasses en bambou

Prêt pour une course ou un combat de Takeuma ? | Source : Irasutoya.com

Le mot Takeuma (竹馬) est composé de Take (竹), qui signifie Bambou et Uma (馬), qui signifie Cheval. En fait, ce jeu d’équilibre – correspondant à notre jeu des échasses – est souvent pratiqué sous forme de course de rapidité ou de combat visant à faire chuter l’adversaire.

Dans certaines écoles japonaises, des courses de Takeuma par équipe sont organisées (parfois avec obstacles ou passages de relais). Voici une vidéo pour vous faire une idée de ce jeu :


DARUMASAN GA KORONDA

だるまさんがころんだ

Le 1, 2, 3 Soleil version Japon

Attention, le Oni vous observe ! | Source : Irasutoya.com

Si il existe beaucoup de variantes de ce jeu, même au Japon, celle que je vous présente dans cet article reste la plus répandue. Dans cette version, au lieu de compter, le joueur désigné comme Oni (démon, 鬼) prononce la phrase « Darumasan ga koronda » (littéralement « Le daruma est tombé par terre »).

Une partie de Darumasan ga koronda

Le joueur désigné comme Oni aura pour rôle de surprendre les autres joueurs en train de bouger, à l’instar du jeu 1, 2, 3 Soleil que nous connaissons si bien.

Le Oni se met face contre un arbre ou un mur, les autres joueurs se mettent derrière lui (à une dizaine de mètres environ).

Pendant que le Oni prononce la phrase « Darumasan ga koronda » , les joueurs se déplacent progressivement vers lui. Mais attention, lorsque le Oni se retourne, interdiction de bouger !

Si le Oni aperçoit un joueur en train de bouger, celui-ci est alors capturé et placé à côté du Oni. Les joueurs peu à peu capturés forment ainsi une chaîne en se tenant la main. Dès qu’un joueur arrive à toucher le Oni ou les joueurs capturés, il les libère. En revanche, si tous les joueurs ont été capturés, la première personne à avoir été attrapée est le perdant. Il devient alors le nouveau Oni !


MENKO

めんこ

L’ancêtre des Pogs

La carte va-t-elle se retourner ? | Source : Irasutoya.com

Menko (めんこ), qui signifie Petit objet qui possède un visage, désigne à la fois le jeu mais aussi les cartes qui le composent. Apparu durant la période Edo, le Menko est un jeu de cartes qui nécessite tout de même de l’adresse. Du fait de la simplicité de ses règles, il est devenu un incontournable chez les enfants japonais !

Les Menko sont des cartes cartonnées rondes ou rectangulaires dont les deux côtés sont recouverts de dessins (personnages de manga, sportifs célèbres, héros populaires, …).

Menko

Exemples de Menko | Source : Wikipédia

Une partie de Menko

Au début d’une partie, tous les joueurs, sauf un, vont poser une carte Menko au sol ou sur une table (à noter que deux joueurs au moins doivent participer).
Le joueur n’ayant pas posé de Menko doit alors lancer la sienne. Le but du jeu est de retourner l’une des cartes déjà au sol ; règle qui n’est pas sans rappeler celle des Pogs…

S’il y arrive, il prend alors la carte retournée et celle qu’il vient de lancer. Il peut ensuite continuer à jouer. Le joueur dont la carte a été retournée est alors éliminé. 
En cas d’échec, la main passe au joueur suivant.


En fait, il existe beaucoup de jeux traditionnels que les enfants apprécient au Japon.
Comme je ne peux pas tous les présenter en détail, voici une liste non exhaustive d’autres jeux d’enfants japonais :

FUKUWARAI

福笑い

Les portraits à l’aveugle

Les joueurs doivent tenter de reconstituer un visage en positionnant ses différents éléments, le tout les yeux bandés…

 

OHAJIKI
おはじき
Les billes nippones

Les Ohajiki sont des billes plates, souvent en verre, que les enfants utilisent dans plusieurs jeux d’adresse.

 

AYATORI
あやとり
Le jeu des ficelles

Tout seul ou à plusieurs, le but de l’Ayatori est de créer des formes en enroulant la ficelle autour de ses doigts. De nombreuses figures et manipulations sont possibles !

 


 

Connaissez-vous des jeux traditionnels d’enfants ?
Avez-vous déjà joué à ce genre de jeux ?

N’hésitez pas à nous parler de vos expériences en commentaire ! 🙂

 

A propos de l'auteur

Hello ! Je suis Camille, rédactrice Art de Vivre / Jeux Vidéo. Passionnée par la (pop) culture japonaise, je vous emmène à la rencontre des traditions et coutumes de ce beau pays, ainsi que de son univers vidéoludique. Je suis également fan de Musique, Dessin, Manga/Anime, Cinéma, Gastronomie, etc.

Laisse un commentaire :-)