lundi 26 février | 22:13

J’ai testé le lissage japonais au Japon

2

Le lissage japonais est une technique révolutionnaire pour avoir des cheveux raides à l’apparence douce et soyeuse. Je l’ai testé au Japon, découvrez mon résultat !

 

Salon Unzelo

La méthode Yuko

 

La méthode Yuko, lissage japonais, lissage thermal ou shukumokyosei (縮毛矯正) a été inventée au Japon en 1993 par la coiffeuse : Yuko Yamashita, en collaboration avec une compagnie pharmaceutique PHITEN Inc. Le but était de créer une technique de lissage qui rendrait les cheveux beaux et raides, mais sans être nocive pour la santé.
Son procédé est vite devenu un phénomène mondial et la méthode Yuko est utilisée dans de nombreux salons internationaux.

Yuko Yamashita, la créatrice du lissage japonais

Attention : le lissage japonais modifie la structure des cheveux et est donc permanent. Il dure entre 6 mois et 1 an en fonction de la nature des cheveux (si les repousses sont trop visibles) et une retouche sur les racines sera nécessaire.

Le tarif

 

Le coût d’un lissage japonais effectué dans un salon en France est très cher : il faut compter entre 400 et 800 euros en fonction du salon et de vos cheveux.
En comparaison, le prix moyen au Japon est de 15 000 yen (96 euros). Si vous êtes de passage au Japon je vous conseille donc de faire votre lissage sur place !

 

La consultation

 

Mon cas est un peu spécial : j’ai les cheveux très ondulés pour le Japon (entre le 2a et 2b : voir ci-dessous) et des mèches rouges qui ont été décolorées. Sur les photos ma frange a été lissée. 

 

Classification des types de cheveux :

classification des types de cheveux

 

La texture du cheveu                                            L’épaisseur                                                                

1 : cheveux raides                                                        a : fins

2 : cheveux ondulés                                                    b : moyens

3 : cheveux bouclés ou frisés                                   c : épais

4 : cheveux crépus

 

Normalement, il est déconseillé de faire un lissage sur les cheveux décolorés, mais il est possible de l’effectuer en appliquant un produit moins fort.

Même en ayant le statut de directeur du salon, mon coiffeur était aussi nerveux que moi et a dû demander de l’aide de tout son staff. Il m’a confessé qu’il avait même pensé à appeler un collègue pour quelques conseils. J’ai apprécié son honnêteté, mais mon stress est monté d’un cran.

Mon cas était presque du jamais-vu pour ce salon !

 

Premier produit

 

Tout a commencé par un shampooing pour débarrasser les cheveux de toute impureté et produits de coiffage. Le coiffeur a séparé alors les parties décolorées des cheveux naturels. Puis l’application du premier produit (qui a une forte odeur chimique ! Préparez-vous) a pu débuter sur cheveux encore mouillés.

l’application du premier produit

Il a ensuite méticuleusement appliqué le produit sur chaque mèche en faisant très attention à garder une forme lisse. Il s’est d’ailleurs excusé de son silence, car il ne voulait pas se déconcentrer.

Cette première partie enfin achevée, il a ensuite pu attaquer celle qui l’inquiétait le plus : mes mèches rouges. Au pire, je pourrais me retrouver avec des cheveux presque brûlés, et si c’était raté, les ondulations ne partiraient pas. En effet, le produit choisi pour cette partie est moins fort et risque de moins bien fonctionner !

Mais le coiffeur m’avoue alors qu’il préfère privilégier la santé de mes cheveux. Les mèches sont recouvertes de papier d’aluminium pour les séparer du reste de ma chevelure.

mes mèches rouges sont séparées du reste de ma chevelure

Une trentaine de minutes plus tard, il vérifie si mes cheveux ont bien été défrisés en entortillant des petites mèches pour vérifier si le produit a bien pris. Les mèches sont censées garder la boucle.

 

Le produit a l’air de marcher, direction le bac pour un nouveau shampooing. De retour sur mon fauteuil, le coiffeur me sèche les cheveux au séchoir et là, je peux déjà constater une nette différence dans ma frange. Elle est bien plus lisse, cependant le reste de mes cheveux m’a l’air en piteux état. Ils sont plutôt raides, mais comme une vieille serpillière si vous pouvez imaginer…

J’essaie de ne pas trop m’inquiéter car mon aventure est loin d’être terminée !

 

 

Le lissage au fer à lisser

 

La deuxième étape la plus importante est le lissage au fer. La chaleur va activer le produit et il faut donc lisser chaque mèche très consciencieusement.

Cette partie est longue, incroyablement longue ! Il faut bien plus d’une heure pour tout lisser à la perfection.

Je lui demande s’il pense que le lissage a marché et il me confesse qu’il était confiant lors du premier produit car les mèches s’étaient bien entortillées, mais qu’il avait ensuite eu des doutes lors du séchage (la serpillière ?).

La chaleur du fer va activer le produit

On ne saura pas si le lissage a bien fonctionné avant la toute fin.

 

Deuxième produit et séchage final

 

Le deuxième produit est le fixateur de lissage. Il va consolider les cheveux dans leur forme raide. L’application de ce produit est plutôt rapide, comme un masque. Et la pose est d’environ 10 à 15 minutes.

On repart ensuite pour un ultime shampooing et le deuxième séchage au sèche-cheveux peut commencer.

 

Le résultat

 

Miracle ! Mes cheveux sont raides ! On échange des regards avec mon coiffeur qui reste concentré car je sais que lui aussi n’ose pas crier victoire avant que tout ne soit bien sec. Mais le lissage a bel et bien fonctionné ! Mon coiffeur est soulagé mais pour lui le résultat reste à 85 pour cent. Il m’assure qu’il fera mieux la prochaine fois !

Personnellement, je suis très satisfaite !

Voilà le résultat après mon premier shampooing, quelques mèches peuvent rester un peu ondulées mais ça dépend de la façon de les sécher.

Le lissage a marché ! Mes cheveux sont raides

 

 

Points importants

 

  • Ne surtout pas laver ou attacher ses cheveux pendant 72 heures après le lissage pour laisser le produit finir son travail.
  • Il vaut mieux sécher ses cheveux au séchoir plutôt qu’à l’air libre après le lissage japonais.
  • Si vous avez une frange, demandez à votre coiffeur de bien garder sa forme si vous la préférez un peu bombée par exemple.
  • Ne pas utiliser de shampoings qui contiennent des sulfates. Cela peut nuire au lissage.

 

Merci au salon NY NY de Himeji pour leur patience et savoir-faire !

NYNY Himeji Main Salon
〒670-0902 Hyogo, Himeji, Shiroganemachi, 20番地 しらさぎビル 1F

 

Source

An Interview With Yuko Yamashita: The Creator of the Original Japanese Hair Straightening System And Anti-Frizz – Best Treatment

 

A propos de l'auteur

Passionnée par la mode, la sociologie et le Japon, j'ai une licence en langue et civilisation japonaise. Après avoir vécu 3 ans à Kyoto et Osaka en tant qu'étudiante et mannequin, j'ai travaillé en France dans le milieu du luxe (Louis Vuitton, Dior, Isabel Marant, Paule Ka…). Mais le Japon me manquait tellement que j'y suis retournée en 2019 ! J'habite maintenant près de Kobe, dans la région du Kansai où j'ai repris mon activité de mannequin. J'ai rejoint l'équipe de Japan Glossy en juillet 2021.

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Merci pour ce retour! J’aimerai faire mon lissage japonais lors de mon passage à Tokyo en juin et je suis un peu perdue.
    Ce salon est t’il anglophone ?

    • Bonjour ! Le salon où je suis allée est à himeji dans la région du Kansai. Pour Tokyo, la coiffeuse Erika est spécialisée dans les lissages et parle anglais @erika.hairtokyo (Instagram)

Laisse un commentaire :-)