samedi 23 janvier | 08:47

Fruits Basket, Saison 2

0

Fruits Basket aura été un réel coup de coeur déjà grâce à la première saison, mais cette seconde saison n’aura été qu’une affirmation sur la beauté de l’oeuvre. Rempli d’amour, de douceur, de tendresse, d’émotion, cet anime shojo aura réussi à me faire pleurer et rire.

Grâce aux personnages emblématiques et aux aventures incroyables de chacun, l’histoire pourra faire voyager toutes les âmes qui auront le plaisir de s’y accorder du temps. À la recherche d’une histoire qui vous fera pleurer ? Rire ? Réfléchir ? Rêver ? Crier ? Bienvenue dans la folle aventure de Fruits Basket, au côté de Tohru, Kyo, Yuki et des Douze.

Titre original : フルーツバスケット
Origine : Manga du même nom de Takaya Natsuki.
Genre :  Shojo, Romance, Fantastique.
Saison précédente : Saison 1.
Nombre d’épisodes : 25.
Durée de l’épisode : 20/25 minutes.
Saison : Printemps/été 2020.
Du 06 Avril 2020 au 22 Septembre 2020
Studio d’Animation : TMS Entertainment.
Éditeur VODWakanim et ADN.

Synopsis :

Tohru Honda pensait sa vie vouée au malheur après qu’une tragédie familiale lui impose de vivre seule dans une tente. Lorsque son modeste logis est découvert par le mystérieux clan Soma, elle se retrouve soudain à vivre avec Yuki, Kyo et Shigure Soma. Mais elle découvre rapidement que la famille cache un secret des plus étranges : lors d’une étreinte avec une personne du sexe opposé, ils se transforment en créatures du Zodiaque !

Le personnage de Tohru ;
Les graphismes ;
Les musiques ;
Le chara-design et le personnage de Kyo ;
Le nouveau personnage de Kureno ;
L’humour de chaque signes/personnages ;
L’émotion retranscrit dans chaque épisodes.

Qui est vraiment le père de Tohru ?
Kyo a-t-il un rôle dans la mort de Kyoko ? Si oui, quel est-il ?
Quels sont les malédictions des autres signes ?
Comment Tohru va-t-elle faire pour lever la malédiction ?
Kyo arrivera-t-il a échapper à l’horreur de son futur ?

Chronique de Boa

10.0
100%
Merveilleux

Cette nouvelle saison nous fait découvrir l'avancement dans la vie de chaque personnage, que ce soit d'un côté émotionnelle, professionnelle ou même amoureux. Ils découvrent tous une nouvelle facette de leur personnalité, exacerbé grâce à la douce présence de Tohru.

Tohru reste toujours fidèle à elle-même : douce, gentille, réconfortante, attachante... On découvre ici plus sur sa vie passé, sa vie familiale et ses émotions. Derrière ses traits joyeux, sa joie de vivre et son grand sourire, se cache de nombreuses cicatrices qu'elle tente tant bien que mal de faire cicatriser, heureusement, au côté de Kyo, Yuki, Hana et Uo, elle arrivera à faire face à tous les soucis de la vie.

Kyo s'adoucit dans cette saison, il devient plus calme, plus raisonnable, il prend le temps de réfléchir et de s'apaiser avant de s'énerver. On note un réel changement chez lui : si au début on le voyait comme un gros hurleurs et un petit bagarreur, on le voit ici réellement devenir un homme posé et réfléchi. Bien sûr, quand il est question de Yuki : ça ne change pas, il reste ce gamin haineux et casse-cou.

Quant à Yuki, on découvre ici un passé traumatisant et triste, une vie de famille chaotique, des parents quasi-inexistant, une histoire bien torturée. Autant, on pourrait le croire dans une sorte de dépression, dans une sorte de bulle que personne n'arrive à percer, sauf Tohru. Son personnage est assez complexe, en réalité, on ne sait jamais vraiment ce qu'il ressent, ce qu'il pense. Il a un énorme problème de confiance et d'estime de lui qui me fait mal au coeur.

Quand on y réfléchit, Akito, le grand chef de la famille Soma aura réussi à briser chacun des signes à sa façon. On le remarque davantage dans cette saison, avec l'apparition devenant assez récurent, surtout dans les derniers épisodes. On en découvre donc bien plus sur la famille Soma et sur les Douze que nous rencontrons dans sa totalité.

De nombreuses histoires d'amours naissent au fur et à mesure des épisodes, notamment avec Arisa et Kureno, Rin et Hatsuharu, Kisa et Hiro, Hatori et Kana, puis Hatori et Mayuko. On voit réellement une surface amoureuse intense.

La volonté de Tohru devient dur durant ces épisodes, son souhait le plus cher étant devenu celui de briser la malédiction des Douze, leur rendre leur liberté, leur permettre de ne plus être rattaché comme ils le sont au personnage d'Akito.

Le nouveau personnage phare de cette saison est bien évidemment Kureno, l'un des Douze, qui permettra de découvrir une nouvelle facette de nombreux autres personnages ainsi que sur la vie des Soma en général. Son charisme, sa douceur, sa gentillesse, sont ici rapidement caché par sa timidité et sa relation malsaine avec Akito.

En réalité, cette saison aura été forte en émotion. Que ce soit en joie ou en tristesse, nous allons vivre encore d'autre émotions pour les prochains épisodes qui sortiront prochainement et ça sera avec grand plaisir que je les dévorerais comme j'ai déjà dégusté les deux premières saisons.

Au côté de Tohru, Yuki et Kyo, nous avons encore de nombreuses choses à vivre et ressentir, agrémenté d'amitié, d'amour, de soutien, de confiance et d'entraide. C'est un réel plaisir pour les yeux, que ce soit grâce aux dessins, au charme de chacun des personnages ou bien encore pour les oreilles avec les musiques qui sont toutes incroyables.

Cet anime reste de loin l'un des meilleurs que je n'ai jamais vu et je le recommande à tout ceux qui aime voyager à travers votre moi-intérieur.

  • Scénario
    10
  • Thème
    10
  • Personnages
    10
  • Graphismes
    10
  • Musiques
    10

A propos de l'auteur

Grande amoureuse de la culture japonaise, notamment des mangas et animes, j'ai décidé d'y donner tout mon temps libre. Je rêve de travailler dans l'édition ou même en librairie, alors être proche de cette diffusion me réchauffe le petit coeur. Étant balance, je suis du côté de l'art... Et ça me plaît bien. Par contre, mon ascendant cancer me rend toute nunuche et je pleure souvent pour rien. Je vais donc essayer de braver mes origines et vous offrir des articles toujours plus fous et drôle que possible. Bien sûr, un petit shojo bien niais par-ci, par-là, ça fait toujours du bien aussi ! Alors, je compte sur vous pour m'en faire découvrir et comptez sur moi pour vous le rendre.

Laisse un commentaire :-)