jeudi 3 décembre | 05:59

Fruits Basket, Saison 1

0

Si vous cherchez un shojo vraiment prenant, une histoire d’amour avec un personnage principal au grand coeur et une âme si blanche qu’un ange en rougirait : je vous présente la saison 1 de Fruits Basket. 

Connu comme étant un des shojos mangas les plus connus et apprécié, déjà adapté en anime en 2001 et réadapté depuis 2019, Fruits Basket aura su s’installer en premier dans tous les coeurs et sur tous les tableaux. Que ce soit pour les openings, les endings, les personnages, les histoires et les amours… Chacun y retrouve son compte.

Le manga dont l’anime est adapté se retrouve en 23 tomes individuelles et maintenant en 12 tomes dans une version Deluxe. Les dessins sont anciens, mais gardent un charme qui leur est propre, pour nous faire renaître dans l’histoire originale de cette grande aventure.

Titre original : フルーツバスケット
Origine : Manga du même nom de Takaya Natsuki.
Genre :  Shojo, Romance, Fantastique.
Saison suivante : Saison 2 [à venir].
Nombre d’épisodes : 25.
Durée de l’épisode : 20/25 minutes.
Saison : Printemps/été 2019.
Diffusion du 6 Avril 2019 au 21 Septembre 2019.
Studio d’Animation : TMS Entertainment.
Éditeur VODWakanim et ADN.

Synopsis :

Tohru, orpheline de seize ans, a décidé d’être totalement indépendante. Elle installe une grande tente au milieu d’un terrain en friche. Malheureusement, le terrain appartient aux Sôma, une famille maudite, dont les membres se transforment en l’un des douze animaux du zodiaque chinois à chaque fois qu’ils sont trop fatigués ou approchés de près par une personne du sexe opposé ! Tohru est la première à percer leur secret…

Le personnage de Tohru ;
Les graphismes ;
Les musiques ;
Le chara-design et le personnage de Kyo ;
L’humour de chaque signes/personnages ;
L’émotion retranscrit dans chaque épisodes.

Qui est vraiment le père de Tohru ?
Kyo a-t-il un rôle dans la mort de Kyoko ? Si oui, quel est-il ?
Avec qui finira Tohru ?
Quels sont les malédictions des autres signes ?
Qui est Akito ?

Chronique de Boa

10.0
100%
Un chef d'oeuvre

Fruits Basket est un anime si doux et si puissant, que je pleure en me disant qu'un jour il y aura une fin. Que ce soit pour la force, le courage, l'innocence qu'incarne le personnage principal Tohru ou bien pour le caractère, la folie, la passion du personnage de Kyo... Cet anime a tout pour plaire.

Il n'y a pas de genre pour un anime, garçon ou fille, il faut absolument se jeter à l'eau et regarder cette merveille. 25 épisodes de pure amour, de douceur, de joie, de sentiment, d'émotion. Ce n'est qu'en arrivant à la fin de la première saison, qu'on peut se rassurer en se rappelant que la seconde est déjà sortie.

Tohru est une jeune fille douce et naïve, avec un grand coeur et une force intérieure incroyable. Se relevant suite à la mort de son père dans son enfance et à celle de sa mère à son entrée au lycée, elle passera quelques mois à vivre dans une tente pour ne pas gêner ses amis et sa famille. Heureusement, l'histoire commence ici : grâce à sa rencontre avec les Soma.

Les Soma sont une famille vraiment étendue, avec de nombreuses branches. Parmi eux se trouvent les Douze. Qui sont les Douze ? D'après une vieille légende chinoise, il existe douze signes du zodiaques chinois, ainsi qu'un 13ème, qui sera différent. Les douze signes sont représentés par des animaux : le rat, le bœuf, le tigre, le lapin, le dragon, le serpent, le cheval, le mouton, le singe, le coq, le chien, et enfin le sanglier. Le treizième sera le chat.

Dans notre réalité, au côté de Tohru, nous découvrirons que les treize signes existent réellement et ont chacun leur particularité. Pour les découvrir, il faut qu'une personne d'une sexe opposée enlace l'autre. C'est bien comme ça que Tohru se retrouva au côté d'un chien, Shigure, d'un rat, Yuki et bien sûr d'un chat, Kyo, alors qu'elle était jusqu'à présent avec trois garçons qui semblaient ordinaire.

Cette histoire nous plonge dans un quotidien assez fou, au côté de notre Tohru adoré, qui retracera de nombreux sujets importants tels que les sentiments et les émotions, les traumatismes, les souffrances et les joies. Mais tout ça, toujours avec une telle douceur et une telle clairvoyance, que notre coeur en sera tout retourné.

Kyo et Yuki sont ici les deux personnages des signes qui seront le plus exploités dans cette première saison. Ces deux garçons se haïssent, sans qu'on sache réellement d'où leur vient cette haine si puissante. Kyo est empli de rage, de haine, de colère : ce qui peut être compréhensible, parce qu'il est parmi les signes celui qui sera mis à l'écart, qui sera rejeté et haï. Tandis que Yuki, pleins de tristesse et de souffrance, aura été l'un des signes les plus mystifié.

À la tête de la famille Soma se trouve Akito, le grand chef de la famille, le grand manitou. Ce qu'il ordonne, il a. C'est ainsi que de nombreuses vies auront été brisé, à cause de son égoïsme et de sa perfidie. Et c'est aussi à cause de lui que Kyo sera toujours rejeté de la famille.

Le personnage de Shigure sera plus complexe, plus mystérieux. On ne sait jamais vraiment où se range sa loyauté : est-il un gentil ? Est-il un méchant ? Sous ses airs d'étourdis et de clown, se cache un grand secret dont on aura du mal à trouver le moindre indice. Pourtant, il représente aussi une figure assez paternelle, une figure du gentil tonton, parmi les jeunes signes.

Dans cette première saison, nous avons déjà rencontré pas mal des signes : Yuki (le rat), Kyo (le chat), Shigure (le chien), Kagura (le sanglier), Hatsuharu (le boeuf), Kisa (le tigre), Momiji (le lapin), Hatori (le dragon : hippocampe), Ayame (le serpent), Hiro (le mouton) et Hiro (le mouton). Il manque donc encore quelques signes : le coq et le cheval.

Avec ces nombreux signes déjà rencontré, on se rend rapidement compte que chaque signe à sa particularité : Kyo se sent faible les jours de pluie, Kagura fonce tête baissé et s'énerve pour un rien, Hiro parle beaucoup et se pose de nombreuses questions... Je n'arrive pas encore à trouver chaque particularité pour chaque signe. Celui qui m'intrigue le plus reste Shigure : le chien est considéré comme un animal loyal, mais ici, son personnage est tellement problématique...

Chaque signe a sa propre malédiction, qui peut être un don ou une transformation. Ainsi, tous les signes sont vraiment différent et impose de nouvelles règles de vie. Tohru essaie tant bien que mal de s'adapter à tout ça, de prendre sur elle, d'accepter chacun et de les aimer quoi qu'il arrive. Son grand coeur est d'une telle beauté que je ne me lasse pas de la voir à chaque épisode.

Un triangle amoureux se tisse entre Tohru, Kyo et Yuki. On ne sait pas encore vraiment qui aime vraiment l'autre, qui ressent quoi et ce que ça va devenir. Malgré ça, de réelle et profonde relations se créaient entre eux et deviennent indéfectible.

Mais la malédiction des Soma continue de planer au-dessus d'eux, avec les traumatismes et les horreurs de chacun. Même avec la douceur de Tohru, certaine choses restent telles qu'elles sont. Heureusement, nous avons de long moment en compagnie de Hana et Uo, les deux meilleures amies de Tohru, qui nous amènent de nombreuses aventures qui seront tout aussi forte, mais toujours avec un recul plein de joie.

De nombreux sujets d'actualité sont aussi soulevé, notamment le harcèlement avec le personnage de Kisa et même Tohru, mais aussi le genre sexuel avec Momiji et Ritsu, qui sont tous les deux des hommes qui s'habillent en femme. Ici, il n'est pas réellement question de transexualité, mais davantage d'une volonté de s'habiller en femme pour se sentir bien, se sentir mieux. Ils se travestissent donc pour leur propre bonheur.

L'amitié, l'amour, la confiance, sont les piliers de cet anime. Même si les Soma sont considéré comme une seule et même famille, on se rend rapidement compte que ce n'en est pas une, ils n'ont pas réellement de lien de sang, ce qui nous fera voir que chacun des membres est connecté à l'autre par amitié, et non pas par obligation. Sauf pour les signes qui ont l'air d'avoir une relation différente avec Akito.

On ne sait pas vraiment qui est Akito, mais ce qu'on sait c'est qu'il gouverne la famille en usant de stratagème, de violence physique et psychologique, afin d'asseoir son pouvoir sur chacun des membres. De nombreuses horreurs viennent de lui.

Heureusement, Tohru saura adoucir la peine de chacun, devenant une sorte de faiblesse de toutes les personnes qu'elle rencontre. Avec sa bonté, sa passion, sa naïveté et son innocence, elle fera chavirer de nombreux coeurs.

Tohru aime chacun des personnages, avec leur défaut et non pas malgré eux. Elle aime chaque âme, chaque souffle, chaque espoir. Elle aime les coeurs et non pas les corps. Et c'est ainsi qu'on verra sa relation avec Kyo grandir et se démarquer de celle qu'elle entretient avec Yuki.

On se rend alors compte que cet anime est une représentation édulcorée de la vie : que ce soit les luttes, les batailles, les peines et les espoirs, la vie est faite ainsi et c'est en se battant qu'on a le droit d'accéder au bonheur. Dont le bonheur d'aimer et d'être aimé.

  • Scénario
    10
  • Thème
    10
  • Personnages
    10
  • Graphique
    10
  • Musiques
    10

A propos de l'auteur

Grande amoureuse de la culture japonaise, notamment des mangas et animes, j'ai décidé d'y donner tout mon temps libre. Je rêve de travailler dans l'édition ou même en librairie, alors être proche de cette diffusion me réchauffe le petit coeur. Étant balance, je suis du côté de l'art... Et ça me plaît bien. Par contre, mon ascendant cancer me rend toute nunuche et je pleure souvent pour rien. Je vais donc essayer de braver mes origines et vous offrir des articles toujours plus fous et drôle que possible. Bien sûr, un petit shojo bien niais par-ci, par-là, ça fait toujours du bien aussi ! Alors, je compte sur vous pour m'en faire découvrir et comptez sur moi pour vous le rendre.

Laisse un commentaire :-)