dimanche 27 novembre | 04:11

Chibi Rouen 2022 : Un vent nippon en Normandie

0
Cette année, j’ai fait ma 1ère convention japonaise hors de la région parisienne. Jusque là, mes expériences s’étaient limitées au Japan Expo, au Paris Mangas et au Festival Harajuku. J’avais tellement hâte de découvrir une nouvelle atmosphère et de rencontrer des passionnés normands !

Je m’y suis déplacée le dimanche 30 octobre. Par chance le parking était gratuit et situé juste en face des halls accueillant la convention, et la queue n’avait pas durée plus d’une demi-heure. Et une fois rentrée j’ai été agréablement surprise par les halls peu bondés. Quand on est habitué à être compressée entre des poussettes et des sacs à dos, quel plaisir de pouvoir se mouvoir librement ! Surtout pour rejoindre rapidement chaque animation. La journée commençait sous de bonnes augures.

Plan Chibi Rouen

Plan du salon, où j’avais surtout navigué entre le hall 5 et les stands de créateurs

 

Les animations

J’ai adoré aller à la rencontre d’autres fans d’animes et des activités éparpillées dans le salon. Il régnait ici une ambiance très conviviale. Concerts, lecture de conte japonais, tables rondes, concours de cosplay, conférences, quiz, karaoké, cérémonie du thé, blindtest… On n’avait pas le temps de s’ennuyer !

cosplay chibi rouen

Cosplays repérés pendant le Chibi Rouen, les reconnaitrez-vous tous ? Il se peut que le jovial musicien vous semble familier. Il appartient au collectif Javras, spécialisé dans la création de saga mp3, et il sillonne la France avec ses adorables camarades pour animer les conventions.

wajutsu Chibi Rouen

Animation arts martiaux : Chambara, Keiko, Iaidö, Kendo et Wa-jutsu. J’en ai profité pour voir une démonstration de ce dernier et m’initier à ce budo traditionnel. C’est une pratique intéressante alliant travail physique et mental.

Atelier Chibi Rouen

Animation calligraphie avec Rouen Japon ou Initiation au japonais avec Kyandy sensei ? La première est une association organisant des cours de langue, des ateliers (origami, ikebana, cuisine…) et des sorties tout le long de l’année. La seconde donne des cours particuliers et anime sur twitch saku’ramen.

 

Les Stands

Que d’artistes talentueux ! En haut, de gauche à droite : Ntseng tchaClaire Délépée, Meyuu . Et en bas, de gauche à droite : Gaëlle Forgeot, Supermesange, Ptit shou. Il y avait beaucoup de femmes derrière les stands, Girl Power !

Chibi Rouen

J’ai profité qu’il y ait peu d’attente devant chaque console pour en tester quelques unes. C’était touchant de voir des parents geek partager leur passion aux nouvelles générations. Il y avait même des bornes d’arcades ! Préférez-vous les consoles récentes ou les jeux vidéos rétro ?

Un régal pour les sens ! La vue grâce aux tableaux colorés de AAF, le toucher grâce aux plaids et doudous des bouilles geek (et leur petit assistant duveteux), et le goût grâce au cereal bar rouennais Loops.

 

Les coups de cœur

Des carpes, du bambou et du doigté

À cette édition, j’ai découvert deux femmes avec de riches parcours. La 1ère est une artiste polyvalente s’épanouissant dans plusieurs milieux : cosplay, peinture, calligraphie, nail art, conception de sceaux… Je parle bien sûr de la charmante Isabelle Jeudy. Depuis 2011, elle expose son travail en conventions et anime des ateliers dans toute la France. Isabelle a notamment remporté le World Cosplay Summit en 2007 (à Nagoya) et acquit une renommée internationale dans le milieu.

Alors qu’Isabelle a commencé le cosplay en 2005, la passion de la peinture l’anime depuis toujours ! L’influence japonaise étant arrivé au fil de ses voyages en Asie. La passion se lit dans ses yeux et s’entend dans ses conseils.

J’ai eu la chance de pouvoir assister à son atelier “Peindre la nature” avec quelques autres participants de tous âges. Malgré la foule et la scène de karaoké à proximité, il régnait une sérénité autour de notre table. Les explications d’Isabelle étaient claires et les échanges très enrichissants. J’ai pu tester différentes peintures et pinceaux, comprendre leurs spécificités et tester des rendus différents. J’ai adoré le pinceau en poils de chevreaux mais j’ai détesté la gouache, et ce fut intéressant de comprendre pourquoi.

Quelques uns de ses cosplays. Elle a participé à beaucoup d’interviews quant à cette pratique et son expérience des concours. N’hésitez pas à consulter et croiser ces informations, son profil n’en sera que plus riche à vos yeux !

J’ai adoré cet atelier peinture et j’espère pouvoir une prochaine fois assister à celui des sceaux. Et pourquoi pas en apprendre plus sur son parcours artistique très riche. Mais je ne pouvais pas m’éterniser avec Isabelle si je voulais assister au concert de Princesse Magic !

 

Appelez-moi Hime-sama !

Si je devais commencer par plusieurs points positifs quant au concert même :

  • Ce fut agréable de pouvoir facilement s’installer près de la scène.
  • Il y avait beaucoup d’interactions entre la chanteuse et le public.
  • Le concert a eu lieu dans une salle plongée dans la pénombre. Il y faisait assez sombre pour que les jeux de lumière ressortent pleinement. Mais assez clair pour marcher entre les rangées. Je valide !

En dehors de la scène, notre adorable princesse tenait un stand de goodies (la majorité d’entre eux s’inspirant de la licence pokémon). En plus de sa voix puissante et mélodieuse, notre artiste est une talentueuse dessinatrice !

Pour revenir sur le parcours de notre princesse, elle s’est fait connaître par ses covers français/anglais/japonais sur youtube (je les suivais assidument à ses débuts, soit il y a dix ans !). Quel plaisir de la voir monter sur scène depuis 2015, et arborer cette magnifique tenue. Le concert fut pour elle l’occasion d’interpréter pleins de génériques japonais : SpyxFamily, Blend-s, et j’en passe ! J’ai particulièrement apprécié sa reprise de “Isabella’s lullaby”.

 

Conclusion

Si j’en ai l’occasion, je n’hésiterais pas à revenir au Palais des expositions pour la prochaine édition ! Mais cette fois un week-end complet, et en m’inscrivant à plus d’ateliers. Les derniers points positifs à retenir :

  • La convention gagne en popularité, en espace et en ambitions au fil des années.
  • Les tournois de jeux vidéos, les speedruns commentés et les danses k-pop.
  • L’exposition pour les 25 ans de One piece et les animations Star Wars.
  • La présence de nombreuses tables et chaises au coin restauration.

Si je devais aussi en tirer quelques points négatifs :

  • Les places des ateliers partaient très vite.
  • Certains stands n’avaient pas de lien avec la culture japonaise.

Mais mon opinion de cette convention reste très positive. Êtes-vous déjà venu au Chibi Rouen ? Avez-vous déjà visité la ville aux cent clochers ? Êtes-vous déjà allé à une convention hors région parisienne ?

N’hésitez pas à partager en commentaire d’autres conventions qui méritent de la visibilité !

 

A propos de l'auteur

よろしくおねがいします ! Je m'appelle Marie et je suis la rédactrice animé de cette joyeuse bande d'amies. J'espère vous faire découvrir pleins de séries/films d'animations japonaises (des films intemporels comme des séries récentes) Voir échanger avec vous sur nos œuvres préférées. またね !

Laisse un commentaire :-)