samedi 25 juin | 15:11

Au Japon : Une taille pour tous ?

6

Vous voilà enfin au Japon et vous n’avez qu’une pensée en tête : faire du shopping et enfin trouver ces vêtements si cool que vous avez vus dans les magazines japonais ou sur Instagram. Mais arrivée dans les boutiques: surprise ! Où sont les tailles sur les portants ? Vous ne voyez qu’une pièce par modèle et, qui plus est, elle porte une étiquette signalant un : « free size » (taille unique en français). Mais pourquoi ? Et surtout comment trouver des vêtements à sa taille au Japon ?

Tailles Françaises VS Tailles Japonaises

En France, les vêtements sont généralement divisés en plusieurs tailles allant soit du 32 au 46 (système européen) ou du XS au XL (système international). Pour la petite info, la taille la plus vendue en France pour les femmes est le 40 suivi de la taille 42. Dans les boutiques françaises, nous avons donc l’habitude de systématiquement chercher notre taille ou même d’essayer deux tailles différentes pour comparer. Mais au Japon, c’est différent. Dans les boutiques de marques japonaises, tous les vêtements sont soit de taille M, soit free size, soit disponibles en deux tailles uniquement : M et L ou S et M (même les sous-vêtements !).

En effet, le free size/ taille M est censé être une taille universelle qui ira à la majorité des personnes car les coupes sont souvent oversize au Japon (il est plutôt rare de trouver des vêtements près du corps ou moulants).
Cependant, la morphologie des Japonaises est différente de celle des Françaises. La taille moyenne des Japonaises étant de 158,3 cm contre 162,5 cm  pour les françaises, les manches et les pantalons risquent ainsi d’être trop courts.

  

Pourquoi si peu de tailles ?

 

 

L’une des explications est simplement économique. En effet, le fait de n’avoir qu’une taille permet aux fabricants de réduire drastiquement les coûts de production. De plus, les patrons des tailles uniques free size sont libres à la différence des tailles S/M/L qui doivent suivre les normes JIS (Japanese Industrial Standards : qui stipule les critères des produits vendus au Japon).

Une autre raison est la popularité : la taille la plus portée pour les femmes étant le M, les marques suivent cette tendance en réduisant leurs gammes de tailles ou en ne vendant qu’une taille unique proche du patron M.

 

Les Japonaises sont-elles satisfaites de l’offre des tailles ?

 

 

J’ai demandé l’avis de plusieurs Japonaises sur ce sujet et leurs réponses était plutôt unanimes : elles apprécient la simplicité et la facilité de ce système de tailles. Elles sont également surprises par l’éventail de tailles françaises car cela a l’air « bien trop compliqué ». Mais d’un autre côté, elles m’avouent aussi avoir certaines difficultés à trouver la « taille parfaite ». L’une d’elles me confie ainsi éviter certaines boutiques car elle sait qu’elle ne trouvera pas sa taille et préfère plutôt faire ses achats à Uniqlo. Une autre me dit être entre une taille M et L et serait plus satisfaite si une taille intermédiaire existait. Le fameux Free Size est aussi jugé trop grand pour la majorité des femmes, une coupe oversize qui ne va finalement pas à tout le monde.

 

Les alternatives : Les boutiques Uniqlo et GU 

Je ne vous présente pas Uniqlo, la marque japonaise de vêtements la plus célèbre ! Arrivée en France en 2007, elle a rapidement gagné le cœur des Français. Uniqlo a la gamme de taille la plus intéressante en boutique allant du XS au XL. (3XL disponible en ligne).

 

Sa petite sœur GU, du même groupe Fast retailing, n’est par contre pour l’instant qu’au Japon. Cette marque cible quant à elle une tranche d’âge plus jeune (ados et 20/30 ans) avec des prix moins chers que chez Uniqlo. GU offre une gamme de taille allant du S au XL en boutique et les tailles XS et 3XL disponibles sur internet.

 

 

Les marques étrangères 

 

Zara et H&M seront toujours là pour vous aider à trouver plus de tailles mais, encore une fois, il vaut mieux parfois privilégier leurs sites de ventes en ligne pour trouver certaines tailles au-dessus du L.

 

Mon expérience 

Je vous avoue avoir été très déroutée à mon arrivée et avoir eu beaucoup de mal à trouver des vêtements à ma taille.

Je suis très menue donc les hauts de tailles M et Free Size sont trop grands pour moi. Mais un fait étonnant est que j’ai du mal à rentrer dans certaines jupes ou pantalons de taille S ! Ceux-là seront trop serrés au niveau des hanches et des fesses. J’ai quand même réussi à trouver quelques vêtements à ma taille mais je peux les compter sur les doigts d’une main pour pratiquement 2 ans passée au Japon.
Je me suis donc rabattue sur Zara et je n’achète qu’en ligne depuis mon arrivée !

 

 

Sources :

https://fr.statista.com/statistiques/911106/tailles-habillement-femmes-francaises/

A propos de l'auteur

Passionnée par la mode et le Japon, j'ai d'abord vécu 3 ans à Kyoto et Osaka en tant qu'étudiante et mannequin. J'ai ensuite travaillé en France dans le milieu du luxe (Louis Vuitton, Dior, Isabel Marant, Paule Ka…). Mais le Japon me manquait tellement que j'y suis retournée en 2019 ! J'habite maintenant près de Kobe, dans la région du Kansai où j'ai repris mon activité de mannequin. Je suis également traductrice volontaire pour TEDxTalks (Anglais/ Japonais/Français).

6 commentaires

  1. Merci pour l’article ! Moi avec mes formes la taille unique ne me va pas. Je ferai du shopping en espérant trouver ma taille.

  2. Ça alors! Merci pour cet article sur les différences culturelles, qui encore une fois nous permet de porter un regard nouveau sur des choses qui nous semblent évidentes comme les tailles. Ici en France les grandes tailles ont été longtemps difficiles à trouver avec un culte de la minceur. Au Japon, il y aurait alors une sorte d’uniformisation où les spécificités individuelles importeraient peu? Est-ce pareil chez les hommes?

Laisse un commentaire :-)