samedi 23 janvier | 09:02

Atelier – Saison 1

2

Fiche technique :

Titre : Atelierunnamed
Titre original : Underwear (アンダーウェア)
Episodes : 13
Durée d’un épisode : 45 mins
Genre : Drame
Origine : Netflix
Réalisateurs : Hiroki Hayama, Ryuta Ogata
Scénariste : Adachi Naoko

Synopsis :

Mayuko Tokita est une jeune femme ambitieuse au style banale. Elle ne se soucie pas de la “beauté”, et privilégie surtout le confort. Mayuko fait ses débuts professionnels chez Emotions, une marque de lingerie de luxe dirigée par la présidente Mayumi Nanjo. Malgré leur vision de la mode complètement différente, Mayuko Tokita va voir en la présidente Nanjo un mentor et apprendre d’elle. Parallèlement à la relation presque mère/fille mise en avant, Atelier traite également du monde de la mode et de toutes les difficultés des créateurs et de la gestion d’entreprise.

atelier

atlier 1

 

 

 

 

 

Casting :

Mirei Kiritani et Mao Daichi jouent deux opposées qui se complètent à la perfection à l’écran : Nous avons la naïve jeunesse de Mayuko d’un coté, et de l’autre la maturité de Mayumi. C’est le duo le plus réussi de la série, notamment pour sa complexité : Mayuko est en admiration devant Mayumi mais n’hésites pas à lui tenir tête en cas de désaccord. Mayumi Nanjo est très rude avec Mayuko mais la prend sous son aile et agit avec bienveillance.
Un autre duo d’acteurs marque les esprits, un duo à la fois comique et touchant : Mirei Kiritani et Toshi Takeuchi, respectivement Mayuko et Kaji. Leur énergie est une bouffée d’air frais et leur relation platonique est à la fois drôle est très mignonne. On sent beaucoup de tendresse entre eux.

Mirei Kiritani dans le rôle de Mayuko Tokita
Mao Daichi dans le rôle de Mayumi Nanjo
Ken Kaito dans le rôle de Hitoshi Saruhashi
Wakana Sakai dans le rôle de Mizuka Nishizawa
Masako Chiba dans le rôle de Reiko Tanaka

atelier3

Chronique d'Emerita

9.5
95%
Coup de coeur <3

La série "Atelier" est sortie en 2015 mais je ne l’avais jamais regardée jusqu’à cette année. Et qu’est ce que j’ai bien fait de m’arrêter sur ce drama aujourd’hui ! C’est un véritable coup de coeur.

Dès les premières minutes, le ton et le thème de l’épisode en question sont donnés. Chaque épisode est constitué de la même manière, j’aime beaucoup cette structure étant donné que les sujets abordés dans la série sont nombreux. Cela permet de ne pas s’éparpiller et de ne pas bâcler certaines intrigues.

Malgré une ambiance plutôt plaisante, et quelques touches comiques éparpillées de-ci de-là dans les épisodes, elle traite néanmoins avec sérieux le monde de la mode. Effectivement, la mode n’est pas un monde de paillettes comme on peut le voir dans les défilés, ce n’est pas non plus un monde tout lisse comme les magazines. Atelier veut mettre en avant beaucoup de difficultés, de combats, et de questionnement. À travers le personnage de Sari Machida par exemple, une jeune femme qui veut faire carrière dans le mannequinat c’est la grande difficulté à réussir : elle a du mal à trouver des auditions, à les réussir, elle se prive de manger pendant plusieurs jours pour garder son ventre plat parce qu’elle a peur de ne pas être assez mince pour réussir. On nous montre la pression que l’on peut ressentir de ce milieu là. Mayuko Tokita en a également fait l’expérience lors de l’organisation d’un défilé, en s’épuisant tellement à cette tâche qu’elle s’évanouit de fatigue.
La pression insoutenable par cette demande constante de perfection et de respect des « standards de beauté » n’est qu’un thème parmi beaucoup d’autres abordé ici. Il y a également la difficulté des créateur à se faire une place, mais aussi l’aspect plus économique de la direction d’une entreprise, les problèmes de concurrence et de vol de produits. En bref, beaucoup de problématique que l’on peut rencontrer dans ce milieu, et même si évidemment le happy ending sera toujours au rendez-vous (ça fait toujours plaisir quand tout se termine bien), Atelier a essayé d’inclure un peu de réalisme.

Le relationnel prend une place importante dans la série. Beaucoup de liens sont tissés entre de nombreux personnages de manière très différente à chaque fois. La relation mentor/élève (qui frôle la relation mère/fille à de nombreuses reprises) de Mayuko et Mayumi Nanjo étant l’une des plus importantes, on fait face également à des amitiés de longue date, de nouvelles amitiés, des relations purement professionnelles parfois très chaotiques, des liens familiaux compliqués… Chaque nouvelle rencontre, qu’elle soit bonne ou mauvaise, transforme notre personnage principal Mayuko Tokita et la fait grandir, mûrir. Il en est de même de chaque problèmes et questionnements auxquelles elle doit se confronter.
Par ailleurs, un point que j’ai grandement apprécié : on peut se rendre compte de l’évolution de chaque personnage de la série au fil des épisodes. Il n’y a pas un personnage qui reste fidèle à lui-même du début à la fin, ils en ressortent tous changés. Grace à ça, le dénouement n’en est que plus satisfaisant !

La série est très agréable à regarder et notamment grâce à ses décors. Chaque décor est élégant, cosy, ils sont très « lisses » mais en même temps la plupart sont chaleureux. Presque tous les lieux de la série sont liés au thème de la mode : l’atelier/la boutique Emotions, la salle de défilé, les loges, les boutiques de luxe etc…

Allez allez, on se connecte sur Netflix et hop on lance ce drama ! 😉

  • Histoire
    9
  • Casting
    10
  • Dénouement
    9
  • Lieux / Décors / Paysages
    10

A propos de l'auteur

DramAddict qui veut partager sa passion <3

2 commentaires

    • Mais oui ! Mais j’ai beaucoup tardé pour le regarder aussi et au final il figure parmi mes dramas favoris maintenant 😀

Laisse un commentaire :-)