Un Shiba en plus

0
Un Shiba en plus

Titre : Un Shiba en plus
Mangaka : Muroyama Mayumi
Date de parution : 06/03/2019
Éditeur : Soleil
Type : Shojo
Genres : Animaux, tranche de vie
Prix : 6,99e
Nombre de pages : 192
Nombre de volumes dispo :  One-shot (1 /1)
ISBN : 978-2-302-07564-1

Un Shiba en plus – Résumé

Difficile de se faire adopter quand on est un chien moche ? Il existe une solution ! Être offert en prime avec un beau chien !
L’animalerie a bien du mal à placer un jeune shiba dans une famille. Il n’est pas particulièrement mignon et la concurrence est féroce dans le monde de l’adoption. Mais la vendeuse a peut-être trouvé une solution. Elle décide d’offrir ce chien lorsqu’une vieille dame se présente pour en acheter un autre. Elle repart avec un shiba en plus et Shibako est plein de ressources et s’il n’est pas le plus beau, il n’en demeure pas moins un ami fidèle !

L’auteur

Mayumi Muroyama est en réalité un duo de mangaka. Les deux soeurs sont originaires de Kumamoto et font leurs débuts en 1976 avec Gambare Aneko (Courage Aneko). A ce jour, leur plus grande oeuvre est Asari-chan, qui fut récompensé du 3ème prix du manga shogakukan en catégorie jeunesse et du 59ème prix du jury.

Chronique de Magiiical Kitty

8.3
83%
Attendrissant

Un chien moche peut-il trouver le bonheur ?

Shibako est une chienne shiba d’un an, qui vit dans une animalerie. A cause de son physique désavantageux, aucun client ne veut l’acheter. Jusqu’au jour ou la vendeuse, décide de l’offrir à une vieille dame, en bonus du chiot shiba, Taro, qu’elle vient d’adopter. C’est le début d’une nouvelle vie pour Shibako et Taro.

Lorsque j’ai vu ce manga pour la première fois, je m’attendais à une histoire hyper mignonne, et pas prise de tête. Si c’est bien le cas, l’histoire va au-delà du quotidien d’un animal, et nous en apprend beaucoup sur les sentiments humain et animal. J’ai versé ma petite larme à plusieurs reprises, et ça c’est une surprise !

Shibako, en dehors de son physique désavantageux, est une jeune chienne intelligente et très gentille. Toujours prête à aider les autres, elle garde le moral, bien que personne ne veuille d’elle. Cette petite chienne est vraiment attendrissante, et je dois avouer que j’ai eu envie de la consoler plus d’une fois ! Taro, lui, est un chiot plein d’énergie, et plutôt naïf. Toujours prêt à jouer, il donne à l’histoire ce petit côté mignon que l’on attend. Hinako, leur nouvelle maîtresse, bien que plutôt froide et détestable au début, devient vite une vieille dame rigolote et attachante. Elle nous montre les difficultés du au vieillissement. On s’attache très rapidement aux personnages, aussi bien humains que canidés !

L’histoire met en avant la discrimination, avec les moqueries subies par Shibako. Cette petite chienne, m’a fait beaucoup de peine, même si son courage et sa bonne humeur ne rende pas l’histoire triste. On y voit aussi les soucis lié au vieillissement : le veuvage, les difficultés à la marche, l’arthrose, les chutes, le décès de l’entourage du même âge, … Des sujets difficiles, mais intéressant à abordé, notamment avec le point de vue des deux chiens. Heureusement, on y découvre aussi des sujets plus heureux, comme la famille, l’amour, l’amitié et, surtout la relation entre un maître et son chien.

Les dessins sont tout en rondeur et vraiment adorable. Les traits des personnages sont exagérés, afin de coller à leur personnalité. J’ai tout de même eu du mal à trouver shibako laide, mais peut-être m’y suis-je trop attachée !

Au final, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce manga surprenant, qui traite de sujet difficile avec humour et mignonnerie. Si vous aimez les animaux, où que les mangas avec un message caché vous plaisent, alors foncez, vous allez adorer ! Et, après l’avoir lu, vous aurez vite envie d’adopter un adorable toutou, ou de câliner le vôtre !

  • Histoire
    9
  • Personnages
    8
  • Style graphique
    7
  • Qualité du livre
    9

A propos de l'auteur

Laisse un commentaire :-)