Pays de neige

0
Pays de neige

«Un long tunnel entre les deux régions, et voici qu’on était dans le pays de neige.»

Titre : Pays de neige
Auteur : Yasunari Kawabata
Genre : Amour interdit, voyage
Éditeur : Le livre de poche
Nombres de pages : 192 Pages
Prix : 6€90
Date de sortie : Novembre 1982

Résumé :

À trois reprises, Shimamura se retire dans une petite station thermale, au cœur des montagnes, pour y vivre un amour fou en même temps qu’une purification.

Informations sur l’auteur :

Yasunari Kawabata est né en 1899 à Osaka. Il se fait connaître en 1926 avec son premier roman «La Danseuse d’Izu».
En 1955, «Pays de neige» ou «Yukiguni» en japonais fait l’objet d’une recommandation du Pen Club International à L’Unesco. En 1956, il est publié aux États-Unis et en 1982 en France.
En 1968, il reçoit le Prix Nobel de littérature.
Il se donnera la mort en 1972.

Chronique de Lalaa

Une relation enneigé

Quoi de mieux en cette période qu’un roman qui se déroule dans un Japon enneigé ?
« Pays de neige » nous entraîne dans un récit de la vie de Shimamura, un homme marié venant séjourner dans cette région froide afin de se purifier.

Rapidement, une geisha dénommée Komako, va faire irruption dans sa vie.
Elle a des connaissances dans le domaine du théâtre, ce qui plaît beaucoup à notre narrateur, qui lui-même s'y intéresse.

Le roman n’aura de vie que pour Komako.
En effet, il ne se passe presque pas un instant sans qu'elle ne soit présente, et ses rares absences ne sont jamais bien longues.
On la découvre au fil des pages, en même temps que Shimamura, bien que celui-ci devienne comme secondaire, laissant place à cette jeune geisha.

Au final, on en sait très peu sur le narrateur. On ignore ce qu’il vient faire dans cette région froide. Il utilise le terme "se purifier", mais j'ai l'impression que son intention de départ disparaît dès qu'il rencontre Komako.
J'ai également la sensation que son âme s’assombrit plutôt que de se purifier, car l'étrange relation qu'il entretient avec Komako prend une place importante dans sa vie, que ce soit durant son séjour ou après son retour chez lui.
Au fil de ses voyages au Pays de neige, Shimamura va faire une recherche sur lui-même, tenter de trouver un nouveau « soi-même », plus libre et avec moins d'effort à fournir.
Pour moi, il cumule clairement deux vies: une à la capitale avec sa femme et ses enfants et une avec Komako.
Ne sachant rien de son autre vie, il est difficile de comprendre ce qu'il recherche en Komako. Probablement un nouveau bonheur qu’il n’a pas atteint dans sa vie d’homme marié. Pourtant, il ne franchira jamais la limite.

C'est un roman vraiment très léger à lire, même s'il aborde des thèmes parfois plus durs. Mais étant donné que le narrateur se concentre sur la geisha, on survole les éléments négatifs et il est parfois compliqué de s'intégrer pleinement à ce qui se passe.

J'ai le sentiment qu'au dénouement, Shimamura prend conscience de cette seconde vie et de ce que cela provoque psychologiquement et émotionnellement pour lui comme pour Komako.
Une fois le roman terminé, je me mets à penser avec des "Et si...".
Et s'il n'était pas marié, est-ce que sa relation aurait été différente ? Et si Komako était la femme qu'il aurait "dû" avoir.
Et si finalement, il aurait été avec Komako, serait il parti rechercher autre chose dans cette région éloignée ?

Les raisons de son retour chez lui reste floues, tout comme ce qui le poussera à y retourner chaque année.
Est-ce pour mieux supporter sa famille ? Pour retrouver quelque chose qu’il lui manque mais n’arrive pas à identifier ?

Lisez ce roman pour vous en faire votre avis et entrer dans le récit de cet homme qui n’aura d’yeux que pour cette mystérieuse geisha d’un pays de neige.

A propos de l'auteur

Hello ! Moi c'est Lalaa, passionnée par la culture Japonaise depuis bon nombres d'année. Je suis devenue rédactrice roman après avoir testé plusieurs catégories sur Japan Glossy. Je prends plaisir a vous faire découvrir des romans japonais récent comme plus vieux.

Laisse un commentaire :-)