Le restaurant de l’amour retrouvé

0
Le restaurant de l’amour retrouvé

《Quand je suis rentré à la maison après ma journée de travail au restaurant turc où j’ai un petit boulot, l’appartement était vide.》

Titre : Le restaurant de l’amour retrouvé
Auteur : Ogawa Ito
Genre : Lifestyle, Drame, Romance, Culinaire
Éditeur : Édition Philippe Picquier
Nombre de pages : 254
Prix : 8€
Date de sortie : 2008

Résumé :

Une jeune femme de vingt-cinq ans perd la voix à la suite d’un chagrin d’amour, revient malgré elle chez sa mère, figure fantasque vivant avec un cochon apprivoisé, et découvre ses dons insoupçonnés dans l’art de rendre les gens heureux en cuisinant pour eux des plats médites et préparés comme une prière.
Rinco cueille des grenades juchée sur un arbre, visite un champ de navets enfouis sous la neige, et invente pour ses convives des plats uniques qui se préparent et se dégustent dans la lenteur en réveillant leurs émotions enfouies.

Information sur l’auteur :

Ito Ogawa est née en 1973 à Yamagata.
Elle est connu pour la rédaction de chansons, notamment pour le groupe Fairlife et pour ses romans illustrés.
Le restaurant de l’amour retrouvé est son premier roman, et a reporté le prix Étalage de la cuisine en 2011.
Il a été adapté en film en 2010 sous le nom de «Rinco’s restaurant».
En 2016, «Le ruban», est le second roman édité, suivi de «Le jardin arc-en-ciel» la même année,  «La papeterie Tsubaki» en 2018, puis «La République du bonheur» en 2020.

Chronique de Lalaa

0%
Un rappel de la vie

Il y a tellement de chose à dire sur ce roman, mais commençons par le début.

Nous suivons Rinco (son prénom signifie "enfant de l'adultère"), une jeune femme dont le petit ami vient de la quitter en emmenant avec lui tout ce qu'ils possédaient.

Ayant tout perdu, logement et argent, elle se voit dans l'obligation de retourner vivre chez sa mère pour repartir de zéro.
Elle passe de sa vie en ville qu'elle appréciait tant, à une vie non souhaitée dans un petit village de campagne qui a l'air éloigné de tout.

Ce retour au source est crucial pour cette jeune femme, malgré tout, revenir s'installer chez sa mère semble être une épreuve qu'elle n'a pas envie de vivre.

Pourtant tout au long de ce voyage initiatique, ce retour à l'essentiel qui s'offre à Rinco est des plus importants, pour elle, comme pour le lecteur.

Ce roman nous montre à quel point il est important de profiter des choses simple du quotidien, de prendre soin de notre entourage et d'être à leur écoute.
Cela nous rappel comme un simple compliment peut rendre quelqu'un heureux.
Des principes de base
qui sont parfois, voir trop souvent oubliés.

À travers ce roman et surtout à travers Rinco (qui arrête de parler), on apprend que même sans adresser un mot, on peut être présent pour l'autre de milles et une façons, et pour Rinco, c'est à travers la cuisine qu'elle exprime son soutien.

La cuisine est d'ailleurs omniprésente dans le roman, elle est le fil conducteur de la vie de notre héroïne, la rencontre avec son petit ami, la rupture avec celui-ci, ce retour aux sources et sa transformation personnelle.
Avec la cuisine, elle prend soin des personnes qui en ont besoin, elle est à leur écoute et leur remonte le moral avec un menu parfait.

En suivant l'histoire de cette jeune femme, ses bons moments, comme ses moments tristes, on reprend un certain goût à la vie et aux choses simples qui nous entourent.
C'est un roman puissant, qui a réussit à me tirer des larmes.

A propos de l'auteur

Laisse un commentaire :-)