Jardin de printemps

0
Jardin de printemps

« La femme passe la tête au balcon du premier étage et regarde quelque chose. »

Titre : Jardin de printemps
Auteur : Shibasaki Tomoka
Genre : Quotidien
Éditeur : Éditions Philippe Picquier
Nombres de pages : 156 Pages
Prix : 7€50
Date de sortie : 2016

Information sur l’auteur :

Shibasaki Tomoka est née en 1973 à Osaka. Elle a débuté en 2000 en écrivant le roman Kyô no dekigoto.
Il fut adapté au cinéma en 2003 (A Day on the Planet). 
En 2014, elle fut récompensé du prix Akutagawa pour son roman « Jardin de printemps ».
Elle fut également récompensé pour son roman « Nuit et Jour » du prix Noma des jeunes auteurs.

Extrait du roman

Chronique de Lalaa

Un quotidien et rien d'autre

Jardin de printemps nous entraîne soudainement dans une vie, dont on ne connaît rien.
Cette vie, c'est celle de Tarô, un homme vivant dans un immeuble qui est sur le point d'être démoli.
Rares se font les voisins. Plus que trois personnes résident dans cet immeuble : Tarô, Mme Serpent et la locataire du Dragon, Nishi, dont les premières lignes du roman lui sont consacrées.

Même si l'on ne sait rien de notre protagoniste, je me suis rapidement habituée à ce quotidien dans lequel il vit, comme si je lisais son histoire depuis toujours.
Son quotidien est bousculé par une femme, Nishi, qu'il aperçoit sur son balcon, fixant une maison bleu. C'est grâce à cette rencontre que le roman prend forme.

C'est un roman très relaxant à lire !
Il y a beaucoup de détails, et ce quotidien est reposant.

La rencontre avec Nishi et le partage de son point de vue bouleversent celui de notre héros.
Au fur et à mesure que l'on avance dans le récit, le point de vue de Tarô change en même temps que son environnement.
La passion de la locataire du Dragon pour cette maison bleue est transmise.

Sans spoiler, je suis assez mitigée sur le dénouement.
J'ai l'impression de passer à côté de quelque chose, peut-être d'une suite.
On fait indirectement face à une intrigue bien plus profonde que la vie de Tarô, mais étant donné que l'histoire est focalisé sur lui, on passe clairement à côté de cette profondeur.
Je reste sur ma faim.

Dans l'ensemble, ce roman court est très agréable à lire.
Il n'y a aucun chapitre, donc il faut bien choisir l'endroit où l'on s'arrête.
La fin ouverte me perturbe encore un peu.
Belle découverte malgré tout pour commencer l'année !

A propos de l'auteur

Hello ! Moi c'est Lalaa, passionnée par la culture Japonaise depuis bon nombres d'année. Je suis devenue rédactrice roman après avoir testé plusieurs catégories sur Japan Glossy. Je prends plaisir a vous faire découvrir des romans japonais récent comme plus vieux.

Laisse un commentaire :-)