vendredi 23 février | 15:16

Interview – Mion

0

Mion est une autrice-compositrice-interprète japonaise et est active depuis plus de 10 ans au Japon. Après plusieurs participations à des concours musicaux, elle décroche en 2022 un visa de talent global auprès du ministère de l’intérieur britannique. D’abord présente à Japan Expo Sud et Japan Expo Centre, la voici enfin à Paris ! À cette occasion, nous l’avons rencontrée en interview afin d’en savoir plus sur son parcours.

Megu : Je suis venue vous voir hier (voir récap samedi) sur la scène Tsubame, et je vous ai sentie très à l’aise avec le public. Vous lui parliez beaucoup, notamment en anglais. Avez-vous l’habitude de performer devant un public européen ?

Mion : C’est très facile de communiquer avec le public français car il y a un retour de leur part, un échange qui se fait. L’année dernière, j’ai fait une tournée en Angleterre et c’était un peu difficile au début. Mais en persévérant j’ai appris à mieux communiquer avec le public. J’ai pu appliquer tout ce que j’ai appris grâce à cette expérience.

Megu : Vous étiez également soucieuse de nous expliquer comment le public japonais se comporte pendant un concert. Je prends l’exemple des serviettes que l’on fait tourner au-dessus de sa tête pendant une chanson. Est-ce important de partager cette manie typiquement japonaise ?

Mion : C’est exact. Nous sommes à Japan Expo, et mon rôle est de montrer ma culture au public. C’est pourquoi je le fais sur scène. Et puis c’est amusant ! Je trouve sympathique le fait que le public fasse tourner une serviette pendant que je chante, et je pense qu’il apprécie aussi.

Megu : Vous êtes issue d’une famille de musiciens, et la musique a bercé votre enfance. C’était une évidence de travailler dans ce domaine ?

Mion : Comme mes frères, j’ai d’abord appris les percussions. Puis, vers l’âge de 14 ans, j’ai découvert une artiste du nom de Yui qui avait 16 ans à l’époque. Ça a été une révélation ! Elle créait sa propre musique, alors je me suis dit que je le pouvais moi aussi.

Megu : Vous n’avez jamais pensé à faire autre chose que de la musique ?

Mion : En fait, je n’y ai jamais pensé. Mon père jouait de plusieurs instruments, ma mère était professeur et mes frères sont musiciens également. La musique a toujours fait partie de ma vie.

Megu : Vous êtes autrice-compositrice-interprète. Vous semblez avoir beaucoup de choses à raconter. D’où tirez vous votre inspiration ?

Mion : Je trouve l’inspiration de différentes manières. Mais je pense que ma première source d’inspiration me vient de mes propres expériences et de mes sentiments. Si je suis triste ou joyeuse, je le transmets à la musique en l’intégrant à mes compositions et mes paroles. Par exemple, je voyage beaucoup en Europe en ce moment et je découvre de superbes paysages. Ce que je ressens en les voyant me donne envie d’écrire à ce sujet.

Sidial : Votre expérience ici, à Japan Expo, vous donnerait-elle envie d’écrire une chanson ?

Mion : Je constate que le public français aime beaucoup la culture japonaise et qu’il est très dynamique. Ça me fait plaisir ! Je voudrais faire une chanson de style J-Pop avec la même énergie que dégage le public ici.

Megu : Vous nous aviez confié sur scène vouloir interpréter une chanson pour un générique d’anime. J’imagine que cela changerait votre façon de travailler.

Mion : Il est compliqué d’écrire une chanson pour un anime. D’ailleurs, la maison de disque joue un rôle très important auprès des producteurs des studios d’animation. Mais si j’en ai l’occasion un jour, je regarderai d’abord l’anime afin de composer la musique en fonction de son univers.

Megu : Et quel serait le type d’anime pour lequel vous souhaiteriez écrire ?

Mion : J’adore lire le Shonen Jump, et un de mes anime préféré est Gintama. Ce serait donc un rêve pour moi de pouvoir interpréter une chanson pour ce style d’anime. Mais j’aime également les séries avec un côté plus mignon comme Sailor Moon.

Megu : À ce sujet, on remarque que vous aimez ce qui est mignon notamment grâce à votre tenue. Vous portez une jolie robe à volants et à paillettes. C’est assez déroutant lorsque vous interprétez des chansons aux sonorités rock, avec plus de puissance et d’énergie !

Mion : C’est calculé ! (rires) En fait j’aime le style de princesse et j’aime porter ce style de vêtements. Mais j’aime également le rock ! C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de faire ce que je voulais, en portant et en chantant les choses que j’aime !

Megu : C’est également un beau message que vous transmettez au public. Celui de rester fidèle à sa personnalité.

Mion : Merci ! (en français)

Megu : Pour conclure, avez-vous déjà réfléchi à des projets futurs pour votre carrière ?

Mion : En arrivant en Angleterre, j’ai eu l’opportunité de participer à divers événements en Europe. J’ai constaté que les européens appréciaient le Japon, et je les en remercie. Je souhaite donc continuer de transmettre ma culture à travers ces événements et ma musique. Je pense que ce ne sera pas facile, mais j’espère que le public ressentira cette proximité avec moi et le Japon.

Megu : Après vous avoir vue sur scène je suis certaine que vous allez réaliser ce projet.

Mion : Merci beaucoup !

L’équipe Japan Glossy remercie Mion pour avoir pris le temps de répondre à nos questions. Nous remercions également son producteur ainsi que la personne chargée de la traduction de nous avoir accueillies.

Site officiel : https://www.mionjp.com/

A propos de l'auteur

Coucou c'est Megu ! La culture japonaise influence ma vie personnelle, professionnelle et artistique depuis de nombreuses années. J'écris principalement des articles Mode, mais il y a tant de choses dont j'aime parler à propos du Japon !

Laisse un commentaire :-)