dimanche 9 mai | 14:32

Horimiya

0

Horimiya est un anime sorti en 2021 qui aura bouleversé de nombreux coeurs, dont le mien. Vous cherchez un anime shojo tendre, doux, drôle, avec une histoire et beaucoup d’amour ? Bienvenue ! Horimiya est fait pour vous.

Kyôko Hori est une jeune fille amusante et touchante, qui n’a pas la langue dans sa poche et qui aime défendre les plus faibles. À côté de ça, Izumi Miyamura est un jeune homme qui a deux personnalités. Un jeune nerd effacé dans le fond de la classe et un bel homme tatoué et percé dans les rues… Quand les deux se rencontrent, ça risque de faire des étincelles.

Titre original : ホリミヤ
Origine : Manga du même nom de HERO.
Genre :  Shojo, Romance, Comédie, Tranche-de-vie.
Nombre d’épisodes : 13.
Durée de l’épisode : 20/25 minutes.
Saison : 2021.
Du 10 Janvier 2021 au 03 Avril 2021.
Studio d’Animation : CloverWorks.

Synopsis :

Hori Kyôko est la coqueluche de sa classe, une lycéenne jolie et populaire aux excellents résultats. Mais le soir venu, elle doit tenir la maison à la place de ses parents qui travaillent et s’occuper de son petit frère, Sôta. Un jour pas comme un autre, Sôta se fait mal dehors. Un garçon inconnu qui prend sur lui de le ramener chez sa famille, mais quand Kyôko leur ouvre la porte, c’est interloqué qu’il prononce son nom avec un soupçon d’hésitation. Elle se rend alors compte que la personne qui vient de ramener son frère n’est autre qu’un camarade de classe… Leur rencontre sera-t-elle une porte vers une nouvelle amitié ou des sentiments plus forts encore ? Découvrez une histoire adolescente aussi pétillante que douce-amère !

La douceur des personnages ;
Les voix qui correspondent aux personnages ;
Le charme de Miyamura.

Les triangles amoureux au début.

Chronique de Boa

9.2
92%
Une belle découverte

Dès le début, on rencontre deux personnages qui n’ont pas l’air de pouvoir s’accorder. Entre Hori, la tête de la classe, toujours gentille mais qui cache une vie de famille envahissante et Miyamura qui semble être un vrai nerd à l’école mais qui est en réalité un garçon qui sait prendre des risques et qui n’hésite pas à suivre son instinct quoi qu’il arrive… On ne s'attend pas à les voir se compléter.

Pourtant, grâce à Sota, le frère de Hori, Miyamura entre pleinement dans la vie privée de Hori et nous y découvrons ainsi une relation pleine de surprise. L’amitié est ici la première chose qui compte entre eux, avec une importance et une force vraiment adorable. 

Leur relation devient de plus en plus profonde, de plus en plus réel, avec de vrais souvenirs, une vraie alchimie et une vraie connexion. L’un fera tout pour protéger l’autre, et vice-versa. Malgré tout, le temps passe et Hori commence à douter sur la présence de Miyamura. Ce-dernier ne vient chez elle que pour son petit frère, d’après elle. Mais un jour, il finira bien par se lasser, et elle le perdra. Cette idée semble l’effrayer et la blesser plus qu’elle ne le pensait parce que de vrais sentiments commencent à naître entre les deux. 

Le passé de Miyamura est assez touchant, toujours exclu et toujours critiqué, on voit alors en Hori un personnage qui ne juge pas et qui apprécie la personne pour son intérieur et non pas pour l’image qu’elle renvoie. Elle adoucit l’anime, et les années scolaires qui peuvent être les pires. L’adolescence est le moment où l’on cherche sa place, où l’on veut savoir qui l’on est et ce que l’on pourrait devenir. Miyamura est ici en plein doute sur sa vie, à cause de toutes les séquelles de son passé, ne se sentant jamais assez bien pour appartenir à un groupe.

Depuis sa relation avec Hori, il pourra intégrer une bande, mais se sentira-t-il bien avec eux alors qu’il a un tel manque de confiance en lui ? Est-ce que Hori arrivera-t-elle à le rassurer ou n’est-ce pas à lui-même de savoir sa propre valeur ?  Mais l’adolescence est aussi le moment de doute quant à l’amour, donc on voit à travers Hori un certain doute et une certaine volonté d’appartenir et d’obtenir l’attention de Miyamura. Mais dans une bande d’amie, quand une fille est aimé par l’un mais aime un autre, rien ne marche jamais vraiment…

Avec de nouveaux personnages, on en apprend davantage sur Miyamura et Hori, notamment sur lui grâce à l’intervention de son ami de collège. Toujours si simple, si droit, si innocent et naïf, on découvre alors en lui un caractère plus amusant, plus honnête et humain, qui s’énerve, rigole, se moque et rougit. Et puis, on découvre aussi un passé assez triste pour Hori, on comprend rapidement qu’elle a grandi trop vite et se perd un peu dans ses sentiments.

L’adolescence est vraiment le moment où nous découvrons les premiers sentiments, les premières émotions, les premières vrais relations. Où nous découvrons notre propre corps et nos propres désirs. Hori découvre aussi ce que c’est que la jalousie, tout en gardant la volonté de s’approprier Miyamura. Cette volonté n’est ressentie que grâce à l’amour qu’elle éprouve pour lui, qui est réciproque. Ainsi, leur relation ne fait que grandir, surtout avec la rencontre du père de Hori qui détonne avec l’image du père japonais que nous voyons dans les animes d’ordinaire. Désinvolte, amusant, la clope au bec et dont sa fille l’appelle par son prénom, ça a le mérite de prouver à nouveau que Hori est un personnage plein d’énigme, de fougue et de folie. 

Grâce au couple naissant, de nombreux changements s’opèrent parmi nos deux petits amoureux. Tandis qu’on découvre en Hori une personnalité plus douce, plus sentimentale et plus ouverte, on retrouve en Miyamura un nouveau visage. En voulant protéger Hori de son image de « garçon lugubre », il prendra sur lui et se montrera aux yeux des autres différemment. Nouvelle coupe, des lentilles, nouvelles tenues… Tout afin de faciliter la relation naissante entre les deux.

L’amour et surtout l’amitié sont important dans cet anime, avec tous les personnages. Il est énormément question de sacrifice, de confiance, de respect et d’honnêteté. Quiconque fera une mauvaise chose aura une seconde chance par les personnes qu’ils aiment, c’est un peu comme ça que je le vois. Quand je plonge dans l’histoire, avec les amitiés intéressantes entre chaque personnage, je réalise bien vite que la douceur et la tendresse sont importants pour toutes relations. Il est aussi question de confiance, mais surtout en soi-même. De réfléchir à s’accepter pour ce que nous sommes, avec nos défauts et nos qualités. 

Toujours avec humour, on découvre l’avancement dans la vie de tous les personnages. Surtout pour ce qui concerne les couples et on découvre surtout de nouvelles personnes qui ajoutent un grain de folie et de tendresse à l’histoire. 

Le passé prend toujours une place importante dans notre futur, mais surtout dans notre présent. On ne peut pas vraiment avancer tant que nous n’avons pas réglé certains problèmes et accepté certains traumatismes. Heureusement, être bien entouré peut permettre d’avancer et de grandir plus sainement.  En grandissant, on se rend compte que le passé n’est pas forcément un poids que nous devons supporter, mais plutôt, un tremplin qui pourrait nous aider à prendre notre envol. Mais pour ça, il faut aussi savoir saisir les opportunités et pardonner. 

Plus le temps passe, plus les choses prennent de l’importance et de la valeur. La relation entre Miyamura et Hori ne fait que grandir, mais le lycée est bientôt fini… Il va falloir commencer à penser au futur ! Savoir ce qu’ils veulent, ce qu’ils attendent, ce qu’ils recherchent… Et pour ça, il faut aussi faire confiance à l'autre.

  • Scénario
    9
  • Thème
    9
  • Personnages
    10
  • Graphismes
    10
  • Musiques
    8

A propos de l'auteur

Grande amoureuse de la culture japonaise, notamment des mangas et animes, j'ai décidé d'y donner tout mon temps libre. Je rêve de travailler dans l'édition ou même en librairie, alors être proche de cette diffusion me réchauffe le petit coeur. Étant balance, je suis du côté de l'art... Et ça me plaît bien. Par contre, mon ascendant cancer me rend toute nunuche et je pleure souvent pour rien. Je vais donc essayer de braver mes origines et vous offrir des articles toujours plus fous et drôle que possible. Bien sûr, un petit shojo bien niais par-ci, par-là, ça fait toujours du bien aussi ! Alors, je compte sur vous pour m'en faire découvrir et comptez sur moi pour vous le rendre.

Laisse un commentaire :-)