Isabella Bird – Femme exploratrice – Tome 02

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Titre : Isabella Bird – Femme exploratrice – Tome 02
Mangaka : Taiga SASSA
Date de parution : 07/12/2017
Éditeur : Ki-oon
Type : Seinen
Genres : Aventure, historique
Mots clés : exploratrice, ère Meiji, lady, découvertes
Prix : 7,90€
Nombre de pages : 224
Nombre de volumes dispo : 2/3 (en cours)
ISBN : 9791032701676

Résumé de Isabella Bird – Femme exploratrice – Tome 2 :

Sur les routes, Isabella fait de multiples rencontres… La curiosité des villageois, la gentillesse d’un conducteur de pousse-pousse ou la coquetterie d’une petite fille sont autant de découvertes qui s’ajoutent aux étonnants paysages du Japon.

Après une escale à Nikko, notamment pour admirer son célèbre sanctuaire, l’exploratrice est prête à continuer son périple… mais il lui reste à choisir le bon itinéraire ! Car ce n’est pas tout de sortir des sentiers battus, encore faut-il se retrouver quelque part…

Lancez-vous à la découverte d’un Japon traditionnel désormais disparu à travers les yeux de l’intrépide Isabella Bird ! Basé sur les écrits réels de l’aventurière, Isabella Bird, femme exploratrice est un récit passionnant sur la rencontre de deux mondes, dessiné avec un rare souci du détail par Taiga Sassa, nouveau talent prometteur !

L’auteur :

Taiga Sassa n’a pas 30 ans, mais il a déjà une vie riche en expériences humaines. Il a travaillé dans le secteur des soins aux personnes handicapées mentales et, surtout, il a sillonné le monde. Tout comme son héroïne, c’est un passionné de voyages et d’exploration, et il a même participé à une expédition en pleine jungle au Sri Lanka !

Sa curiosité pour l’étranger l’a amené à se spécialiser à l’université en histoire moderne de l’Angleterre. Isabella Bird est précisément un personnage marquant de ce pays : parmi ses nombreux récits de voyage, on compte ses écrits sur les routes inexplorées du Japon (Unbeaten Tracks in Japan). C’est ce récit d’aventures bien réelles que Taiga Sassa a pris comme base pour sa première œuvre. Et quelle œuvre ! C’est avec force détails que le jeune auteur dépeint un monde avec un pied dans l’ère des samouraïs et l’autre dans l’époque moderne. Même pour les Japonais, Isabella Bird, femme exploratrice est une mine d’informations sur les us et coutumes du pays. Les marchés populaires, les pousse-pousse, les ustensiles de cuisine… Taiga Sassa pousse la recherche très loin pour guider le lecteur dans cet univers aujourd’hui disparu, tout comme M. Ito guide Isabella dans sa route jusqu’aux confins de l’archipel. Le voyage ne fait que commencer !

Chronique de Sidial

10.0
100%
Prenant

Dans ce tome, nous continuons à suivre la fabuleuse Miss Bird dans ses aventures au pays du soleil levant. Nous sommes toujours en l’an 1878, et nous reprenons l’histoire dans l’auberge au nous l’avions laissé dans la ville étape de Nikko. L’objectif de Miss Bird pour cette première partie de voyage est d’atteindre la ville de Niigata qui se trouve sur la côte ouest du pays. Pour y parvenir deux possibilités s’offrent à elle : suivre la route de Mikuni déjà mainte fois explorée par ses prédécesseurs, ou prendre le chemin d’Aizu, une route encore méconnue des explorateurs. Contrairement à l’avis d’Ito, Isabella choisie de suivre son instinct d’aventurière et de partir en direction de Niigata, en empruntant la route d’Aizu.

Encore une fois, j’ai été complètement absorbée par ce titre. Grâce à Isabella Bird - Femme exploratrice, le lecteur découvre les facettes cachées de l’histoire de ce fabuleux pays qu’est le Japon. On y apprend notamment qu’une grande misère régnait dans les endroits reculés du pays. Les villageois étaient touchés par la maladie, ils n’avaient ni médicament, ni vêtement et vivaient dans des endroits sales, infestés de parasites. Même Ito, qui est un natif du pays, n’avait pas conscience qu’une telle misère humaine pouvait exister. Il découvre aussi que dans ces endroits reculés, les gens ont des coutumes qu’il n’y a pas dans les grandes villes. Ito qui avait jusqu’alors réponse à tout, se sent à son tour perdu.

Le plus intéressant reste l’état d’esprit d’Isabella Bird qui, malgré toutes les difficultés qui viennent lui barrer la route, décide de persévérer dans son aventure. Elle ne rebrousse pas chemin, et avance envers et contre tout. Nous savions déjà qu’elle avait un moral d’acier et une grande ouverture d’esprit, mais dans les pages de ce volume, nous la découvrons encore plus ouverte et curieuse du monde qui l’entour. Elle en va jusqu'à surprendre Ito qui n’arrive pas à croire qu’une anglaise de son rang puisse accepter les mœurs de ces paysans, alors que lui-même ni parvient pas.

Une nouvelle étape est atteinte dans la relation qu’il y a entre le personnage d’Isabella Bird et celui d’Ito. Jusqu'à présent, aux yeux du lecteur, Ito était vu comme un guide-interprète au service de Miss Bird. Désormais, il est vu comme un véritable compagnon de voyage qui vit pleinement cette aventure au même titre que l’exploratrice.

Encore une fois, on peut dire que Taiga Sassa réussi avec brio son adaptation des carnets de voyage de l’exploratrice. Il fait de cette femme, une véritable héroïne qui ne cesse de surprendre le lecteur par sa force morale et son besoin vital de découverte.

Le dessin retranscrit à merveille les sentiments des personnages et les décors dans lesquels ils évoluent. Les textes et les images permettent une excellente compréhension des termes culturels japonais qui sont présentés tout au long du tome.

Ce deuxième volumes confirme sans conteste qu’Isabella Bird - Femme exploratrice est un excellant titre qui a sa place dans toutes les bonnes de bibliothèques manga. A mi-chemin entre le manga d’aventure et le guide historique, il saura vous transporter dans les contrés perdues du Japon de l’ère Meiji.

  • Histoire
    10
  • Personnages
    10
  • Style graphique
    10
  • Qualité du livre
    10
Partager.

À propos

Sidial

Un peu folle sur les bords, je suis fan de shojo manga et de tout ce qui est kawaii. Mes mascottes préférées sont Funassyi et Kumamon. J'adore manger et dormir !

Laisser un commentaire