GAME Entre nos corps – Tome 1

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

GAME Entre nos corps - Tome 1Titre : GAME Entre nos corps – Tome 1
Mangaka : Mai Nishikata
Date de parution : 8 mars 2018
Éditeur : Akata
Type : Josei
Genres : Amour, Érotique
Prix : 6,99e
Nombre de pages : 192
Nombre de volumes dispo : 2/3 (en cours)
ISBN : 236974300X

Résumé de GAME Entre nos corps – Tome 1 :

Une femme d’affaires peut-elle tomber amoureuse ? 

Sayo Fuji, 27 ans, est une comptable brillante et talentueuse, passionnée par son travail. Si bien qu’elle n’arrive pas à construire une relation sérieuse avec un homme. Malgré les moqueries de ses collègues, la jeune femme souhaite un jour rencontrer l’amour, car elle souffre de sa solitude. Cependant, elle n’arrive pas mettre de côté son boulot, et demande même de nouveaux contrats. Jusqu’au jour où Ryôichi Kiriyama, nouvel employé de la boîte, entre dans sa vie et lui propose un jeu : les deux jeunes gens entameront alors une relation charnelle, qui devra s’arrêter lorsque l’un d’eux tombera amoureux de l’autre…

L’auteure :

Mai Nishikata est une mangaka japonsaise, née un 27 novembre. Elle débute sa carrière avec une histoire courte, “Chô”, publié dans le magazine “The Hana To Yume”, en 2001. GAME est son premier manga publié en France.

Chronique de Magiiical Kitty

6.3
63%
A suivre

La place de la femme au travail, dans la société actuelle japonaise, est sans cesse remise en compte. Comment notre jeune héroïne évoluera-t-elle, entre amour, sexe et travail?

Ce manga commence par une nouvelle rupture pour la jolie Sayo Fuji. Habituée à cette situation, la jeune femme semble attristée, mais résolue, et augmente à nouveau le nombre de ses contrats. L’arrivé d’un jeune homme fraîchement diplômé, qu’elle va devoir superviser, risque de changer la vie de la jeune femme. En effet, Kiriyama, un bel homme intelligent et charismatique, cherche à séduire Sayo dès leur première rencontre. S'il arrive finalement à ses fins, malgré les réticences de la jeune femme, ce n’est pas sans conditions : Sayo entre dans le jeu de Kiriyama, et lui propose de devenir son partenaire sexuel, et ce, jusqu’à ce que l’un d’eux tombe amoureux. Commence alors une partie de séduction entre les deux jeunes gens.

Les deux personnages principaux semblent avoir du mal à montrer leurs sentiments. D’un côté, l’on retrouve Sayo, qui au court des années a laissé son travail prendre beaucoup de place dans sa vie, au point de faire fuir tous les hommes qu’elle rencontre. La jeune femme semble avoir créé une barrière affective, et se cache derrière ses nombreux dossiers d’avocates pour fuir sa solitude et sa douleur. Malgré tout, l’on peut ressentir un besoin d’affection chez cette belle demoiselle, qui ne semble pas savoir comment s’attacher à une personne. D’un autre côté, le beau Kiriyama reste assez mystérieux. L’on ne sait pas grand-chose sur son passé ou ses sentiments. Il passe ici pour un coureur de jupon calculateur, mais semble pourtant être attaché à l’idée de conquérir Sayo. Je suis vraiment curieuse de connaître l’évolution de la relation entre ses deux personnages. Malgré tout, j’aurais aimé que Sayo ai une personnalité plus affirmée. Je comprends sa froideur, elle qui évolue dans un milieu masculin, mais je m’attendais justement à voir une femme forte et au caractère bien trempé, qui ne se laisse pas marché sur les pieds.

D’autre part, les personnages secondaires sont vraiment peu nombreux, si ce n’est deux collègues de travail de Sayo. J’espère découvrir d’autres personnages au fil des chapitres, afin de rendre le récit plus attrayant. Dès ce premier tome, on peut constater que la relation entre Sayo et ses collègues masculins est assez mitigée, puisque ceux-ci n’hésitent pas à la considérer comme un homme et à la jalouser. Mais j’aimerais également connaître le point de vu de ses collègues ou amies féminines.

Chaque chapitre se termine sur une scène au lit, entre les deux protagonistes. Au bout de la quatrième fois, j’ai trouvé cela assez lassant, et j’aurais aimé plus de rebondissements. J’ai trouvé en revanche amusant de voir la minutie des Japonais, même lors des relations sexuelles (comme le fait de se doucher avant). Résultat, les rendez-vous des deux jeunes gens manque un peu de piment…

J’ai beaucoup aimé les dessins de ce manga. Ils sont fins et épurés. L’on ressent immédiatement l’ambiance du manga, et je trouve que ces graphismes sont au final parfaitement adaptés aux caractères des deux personnages principaux.

Pour conclure, Game est un manga qui se lit facilement et sans prise de tête. Bien que Sayo manque un peu de caractère à mon goût, on se laisse tout de même attendrir par cette jeune femme touchée par la solitude. J’espère que l’auteure continuera à mettre l’accent sur les difficultés de la femme pour trouver sa place dans le monde du travail. Je trouve cet aspect du manga très intéressant et instructif, cela permettant d’en apprendre plus sur la société japonaise. J’ai hâte de découvrir l’évolution des sentiments des deux protagonistes, en espérant que nous auront le droit à un peu plus de rebondissements dans les prochains tomes. Et puis j’espère en découvrir davantage sur le jeune Kiriyama.

  • Histoire
    6
  • Personnage
    5
  • Style Graphique
    8
  • Qualité du livre
    6
Partager.

À propos

Magiiical_Kitty

Hello ~ Je m'appelle Kitty, je suis blogueuse et fan de culture asiatique depuis plusieurs années. Grande lectrice, j'apprécie tout particulièrement un bon shojo! niah ~

Laisser un commentaire