Love under arrest – Tome 01

0

Love under Arrest - Tome 1Titre : Love under arrest – Tome 01
Mangaka : Maki MIYOSHI
Date de parution : 07/02/2018
Éditeur : Delcourt / Tonkam
Type : Shojo
Genres : Tranche de vie – Comédie
Prix : 6,99€
Nombre de volumes dispo : 1/11 (en cours)
ISBN : 978-2-7560-7576-1

Résumé de Love under arrest – Tome 01 :

Avec plus 2 millions d’exemplaires vendus au Japon, Love under arrest est un récit sentimental peu commun. Une histoire d’amour impossible entre une lycéenne et un jeune policier qui sont tombés amoureux sans rien connaître l’un de l’autre.

Kako est invité par sa meilleure amie Mikado à une soirée de rencontres. Elles ont pour consigne de se faire passer pour des filles de 22 ans. Pendant la soirée, Kako fait la connaissance de Kouta, 23 ans, et un lien très fort se crée entre eux. Ils vont passer une soirée merveilleuse, jusqu’à ce qu’il découvre qu’elle a 16 ans et elle, qu’il est un jeune policier fraîchement sorti de l’académie…

Lire un extrait »

À savoir :

  • Love Under Arrest est un phénomène au Japon. Les 5 premiers volumes se sont vendus à plus d’un million d’exemplaires et ont dépassé les 2 millions à la sortie du volume 8.
  • Un film est sorti en salle en mars 2017 au Japon.
  • À reçu le prix du meilleur shojo manga 2017 au 41e prix annuel du meilleur manga.
  • À reçu le prix des libraires japonais au « Nationwide Bookstore Employees » en 2014

L’auteur :

Maki Miyoshi est née à Hokkaido. Elle a débuté en 2011 avec une histoire courte Suki, Kirai… demo Suki. Elle a travaillé depuis sur plusieurs séries comme Kanpeki Kareshi Kanojo et Kimi to Kyun Koi, Shiyou. Love under arrest est la série avec laquelle elle a connu le succès.

Le mot de Maki MIYOSHI dans Love under Arrest – Tome 01

Je pense que vous l’aviez compris mais le P de “P to K”* signifie Policier. D’ailleurs, je ne connais rien du tout au monde de la police. Promis, je vais travailler dessus…

*  Titre original de la série

Maki MIYOSHI

 

Chronique de Sidial

7.0
70%
Super !

Love Under Arrest n’est clairement pas un shojo comme les autres. Voyons en quoi ce titre est différent des autres shojo.

Kako qui n’a que 16 ans, se fait passé pour une jeune femme de 22 ans à une soirée organisée pour célibataires afin d’y accompagner son amie. Là, elle fait la rencontre de Kôta, un jeune homme de 23 ans. En quittant la soirée, les deux jeunes gens font un bout de chemin ensemble mais lorsque Kôta apprend que Kako à 16 ans, il réagit brusquement et renvoi immédiatement la jeune fille chez elle dans un taxi. Plus tard, Kako découvrira que l’homme qui lui plaisait tant durant la soirée exerce le métier de policier. C’est le commencement d’une drôle de romance…

Alors que le titre semble dans ses premiers chapitres conter l’histoire d’une romance plutôt banale, elle prend rapidement un drôle de tournant.

Sans vous spoiler, sachez que l’histoire prend un tournant vraiment « WTF ?? » (je ne vois pas comment l’appeler autrement) mais bizarrement c’est plutôt plaisant ! En un chapitre, tout s’accélère. On a presque l’impression de changer de registre : on était sur un shojo romantique plutôt banal mais on passe sur un shojo romantique comique.

Certes, ce twiste à 360° apporte des points positifs, mais il est quand même à mille lieux de la réalité ce qui fait que si jusqu'à présent on pouvait s’identifier au personnage de Kako, la rupture est un peu brutale.

On regrettera aussi que certains passages soient un peu trop clichés : le type qui sauve la fille des griffes d’un pervers, la fille qui se blesse bêtement pour « secourir » son amoureux alors qu’il a clairement besoin de personne… sont des scènes déjà vues et revues dans tant de shojo manga. De plus, pour un shojo romantique, ça manque un peu de sentiment. On aimerait peut-être un peu plus de « LOVE » dans ce manga qui a pour titre Love under arrest.

Toutefois, le coté bad girls de Kako et de Mikado, son amie et camarade de classe apporte une pointe d’originalité au scénario. Avec elles, exit le coté fleur bleue et romantique d’une rencontre amoureuse. Nos deux ados se font passer pour des filles plus veilles que leur âge et vont à une rencontre arrangée pour adultes. Elles parlent l’argo et commettent sans cesse de petites infractions. Kako est donc assez différente des héroïnes de shojo habituelle, elle a ce coté adolescente rebelle qu’on retrouve rarement dans les titres du genre.

Les personnages secondaires y sont aussi pour beaucoup dans la part comique de ce titre. Mikado parle souvent de sa sœur la décrivant comme une fille assez dure cherchant à tout prix un mari ce qui apporte des répliques parfois cocasses. On fait aussi la connaissance des parents de Kako : sa mère est une femme très fleure bleue et son père, un homme excentrique très attaché à sa fille chérie.  Malheureusement, la présentation de Kôta pâtit du développement de ces personnages secondaires. Mise à part le faite qu’il ait 23 ans et qu’il soit policier, on ne sait pas grand-chose de lui.

Coté graphisme, la qualité est au rendez-vous. Le style graphique de Maki Miyoshi colle tout à fait au genre. Les dessins sont fins et très agréable. La trame est épurée et se fait via des aplats de noir et blanc. La mise en page est bonne et permet une lecture fluide. La couverture est jolie mais elle ne met pas en avant le coté comique du titre.

Comme vous l’aurez certainement remarqué, j’ai un avis assez mitigé sur ce titre. Non pas que je doute de la qualité de ce titre mais je regrette le fait qu'on soit à un cheveu du shojo « chef d'oeuvre » à cause de maladresses ici et là. Néanmoins, ma lecture de ce 1er tome de Love under arrest a été agréable ! 

  • Histoire
    8
  • Personnages
    7
  • Style graphique
    7
  • Qualité du livre
    6
Partager.

À propos

Sidial

Un peu folle sur les bords, je suis fan de shojo manga et de tout ce qui est kawaii. Mes mascottes préférées sont Funassyi et Kumamon. J'adore manger et dormir !

Laisser un commentaire