Let’s get married! – Tome 01

0
Let's get married! – Tome 01

TOTSUZEN DESUGA, ASHITA KEKKON SHIMASU © 2014 Izumi MIYAZONO/SHOGAKUKAN

Titre : Let’s get married! – Tome 01
Auteur : Izumi MIYAZONO
Date de parution : 9 mars 2016
Éditeur : Kazé
Type : Josei
Genres : Romance, tranche-de-vie
Mots clés : Showbiz, working girl, mariage
Prix : 6.79€
Nombre de pages : 192
Nombre de volumes : 1/5 (en cours au japon)
ISBN : 978-2-82032-438-20

 

Résumé de Let’s get married! – Tome 01 :

Et alors ?! Même si, de nos jours, vouloir se marier et devenir mère au foyer peut paraître cliché et arriéré, aux yeux d’Asuka Takanashi, 24 ans, c’est le choix de vie idéal ! Loin d’être niaise, elle a tout réussi : une carrière dans la banque et un petit ami aimant. Seulement voilà, ce dernier lui fait soudainement une demande… de rupture !
Elle trouve alors réconfort et encouragement en la personne de Ryû Nanami, un célèbre et séduisant présentateur TV que le destin s’amuse à placer constamment sur sa route. Mais pour Asuka, hors de question de succomber aux charmes d’un Don Juan adepte des relations sans lendemain ! Leurs convictions les séparent, l’Amour va-t-il les réunir ?

Lire un extrait

L’auteur :

Izumi MIYAZONO (いづみ宮園) est née un 7 septembre dans la préfecture de Niigata. Elle est Vierge et de groupe sanguin A. Sa première oeuvre est Shunmin shohousen (Un remède contre le doux sommeil du printemps) publié dans le numéro de mars 2005 du Petit Comic, magazine pour lequel elle travaille toujours à l’heure actuelle. Let’s get married! est sa première oeuvre à être publié en France.

Le mot d’Izumi MIYAZONO dans Let’s get married! – Tome 01 :

J’aimerais écrire un manga sur le thème du mariage, sujet auquel toute femme pense au moin une fois dans sa vie.
J’espère que vous apprécierez.

Izumi MIYAZONO

Chronique de Sidial

7.0
70%
Sympathique

Des l’annonces de la sortie de Let’s get married !, je me suis sentie concernée par le sujet. Une jeune femme en pleine réussite professionnelle, souhaitant tout plaquer pour réaliser son rêve : se marier et devenir femme au foyer.  Mais voilà, après 5 ans de vie commune, son copain la quitte du jour au l’an demain, la situation de femme au foyer est assez mal vu par les temps qui courent et le destin s’acharne, en mettant sur son chemin, un homme qui n’a nullement l’intention de se marier. La route qui mène au rêve d’Asuka promet d’être longue !!

Je vous le disais plus haute, je me suis vite sentie concerné par le sujet car j’ai moi-même pris la décision de quitter mon emploi pour me recentrer sur ma vie personnelle. C’est une décision difficile à prendre, surtout quand l’emploi que vous occupez constitue l’un de vos rêves d’enfance. Mais une fois la décision prise, tout devient plus évidant. Je comprends et respecte tout à fait le choix d’Asuka, mais je comprends aussi celui de Ryû qui en plus de ne pas avoir envie de se marier, est « contraint » par son travail de rester célibataire.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, Asuka est loin d’être l’héroïne cruche et douce qui rêve du prince charmant. C’est une working girl qui a du caractère et qui ne veux plus perdre une seconde dans la réalisation de son projet de vie. Elle ne pleure pas sur son sort, élimine vite fait les souvenirs de sa rupture pour partir à la recherche d’un nouveau prétendant.

Pour Ryû, c’est tout l’inverse. On sent que sous cette apparence d’homme indépendant et sûr de soi, se cache une personne sensible et blessé par un chagrin d’amour. Il n’arrive pas à tourner la page et voit le mariage comme la cause de ce douloureux souvenir.

Dans cette histoire, on voit tout de suite que le couple Asuka/Ryû est clairement mal barré, car même si aujourd’hui ils s’aiment, il y en a forcément un des deux qui sera amené à faire une croix sur ses convictions personnelles pour continuer à vivre avec l’autre. Toute la question est qui de nos deux protagonistes cédera sous le poids de l’amour ?

Graphiquement parlant, tout est très bien. Les dessins sont beaux et la mise en page est bonne. On voit tout de même que ce titre s’adresse à un public un peu plus mature que celui auquel sont destinés les shojo. J’ai par moment moi-même eu du mal à comprendre certaine conversation entre les personnages, en ne sachant pas à qui appartenait telle ou telle bulle, mais rien de bien méchant. Dans son ensemble, le livre est de bonne qualité avec une jolie couverture rouge, qu’on ne peut pas manquer dans les rayons de bibliothèque !

Pour conclure, je dirai que Let’s get married T.1 est une belle romance qui conviendra parfaitement  à une public de plus de 14 ans, non pas à cause de scènes de sexe, car il y en a pas vraiment, mais plus par rapport au contexte et au style de vie des personnages qui est vraiment encré dans le monde du travail, qui est un monde assez terre à terre.

  • Personnages
    7.5
  • Histoire
    7.5
  • Style graphique
    7
  • Qualité du livre
    6
Share.

About Author

Sidial

Un peu folle sur les bords, je suis fan de shojo manga et de tout ce qui est kawaii. Mes mascottes préférés sont Funassyi et Kumamon. J'adore manger et dormir !

Leave A Reply